Maxime Comtois arrive des Ducks d’Anaheim où il avait entrepris la saison avec une impressionnante récolte de deux buts et sept points en 10 matches.

Comtois en renfort contre les Olympiques

Les Olympiques n’ont pas goûté à la victoire depuis trois matches. Leur dernier gain remonte au 16 novembre : une surprise de 7-1 contre les Voltigeurs de Drummondville.

Ceux-ci n’ont pas perdu depuis cette dégelée inattendue. Ils ont gagné leurs quatre matches suivants par des pointages combinés de 26-7. Les deux équipes croiseront le fer à nouveau vendredi soir au centre Marcel-Dionne. Les Voltigeurs (18-6-1) auront le cœur à la revanche et pourront miser sur un ajout de taille pour parvenir à leurs fins.

Les Olympiques (10-13-3) auront la tâche de freiner leur séquence de revers tout en composant avec le retour d’un joueur de la LNH.

Maxime Comtois arrive des Ducks d’Anaheim où il avait entrepris la saison avec une impressionnante récolte de deux buts et sept points en 10 matches avant de subir une blessure, qui l’a amené à un repos forcé, puis à un court séjour dans la Ligue américaine.

Les Ducks ont cédé le médaillé d’or du dernier Championnat mondial junior aux Voltigeurs le week-end dernier. Vendredi, il disputera son premier match de la saison dans la LHJMQ face aux Olympiques. En 2017-18, il avait marqué 44 buts et totalisé 85 points en 54 matches avec les Tigres de Victoriaville.

Acquis par voie de transaction en juin dernier, Comtois s’amène dans une équipe déjà bien nantie en attaque. Sept joueurs des Voltigeurs ont amassé au moins un point par match depuis le début de la saison, dont  l’ancien Intrépide Xavier Simoneau.

D’ailleurs, quand on lui a demandé s’il avait hâte de jouer avec Joe Veleno pendant une entrevue télévisée lundi, Comtois a répondu dans l’affirmative tout en ajoutant rapidement le nom de Simoneau au passage. Les deux ont joué ensemble pendant le camp des Voltigeurs. La petite bombe de St-André-Avellin devrait profiter de la présence du colosse de 6’2’’ et 212 livres à ses côtés.

Simoneau comblé

« Ce n’est pas encore déterminé si nous allons être dans le même trio, mais c’est sûr que ce serait plaisant de jouer avec un joueur de son style. Max est un des meilleurs attaquants en puissance de la ligue. Nous avons joué ensemble durant le camp et on se complétait bien, mais notre club est fort bien équilibré avec quatre bons trios, six défenseurs solides et deux bons gardiens », a dit Simoneau avant d’affronter les Olympiques jeudi.

Avec Comtois dans leurs rangs, les Voltigeurs seront mieux armés pour faire la lutte aux Huskies de Rouyn-Noranda (22-4-0) dans l’espoir de prendre le premier rang de l’Association de l’ouest de la LHJMQ.

« C’est sûr que l’ajout de Max représente un élément important. Il a joué dans la Ligue nationale. Il a gagné une médaille d’or. Nous l’avons affronté dans les séries l’an dernier. C’est dur de jouer contre lui. Il arrive à un bon moment. On vient de gagner trois matches dans les Maritimes. Nous sommes sur une lancée et nous pensons encore à ce match que nous avons perdu contre les Olympiques. »

Six joueurs des Voltigeurs venaient alors de participer à la série Canada-Russie avant de débarquer à Gatineau. Le gardien Olivier Rodrigue était resté à la maison. Ce sera différent vendredi.

« Nous ne nous étions pas présentés. On a vu le résultat. Ça avait brassé aussi à la fin, alors... »