Alexis Shank a fait les arrêts clés dans la première portion du match pour permettre aux Saguenéens de voguer tranquillement vers la victoire.

Cinquième défaite de suite des Olympiques

La commande n’était pas facile contre un des meilleurs clubs de la LHJMQ à Chicoutimi. Les Olympiques étaient encore dans le coup à mi-chemin dans le match jeudi soir, mais deux punitions ont mené à deux buts rapides de l’équipe locale et les Saguenéens ont ensuite filé vers une victoire de 5-2.

C’est une cinquième défaite de suite pour les Gatinois (7-16-3) alors que les Saguenéens (19-5-2) vont dans le sens contraire. Ils ont gagné sept de leurs huit derniers matches

Les Gatinois ont offert une bonne résistance. Ils ont rivalisé avec leurs hôtes dans la première portion du match, mais le gardien Alexis Shank a fermé la porte jusqu’à ce que les locaux puissent prendre les devants sur un but de Félix-Antoine Drolet en fin de première période.

Félix-Antoine Marcotty a donné une priorité de deux buts aux Saguenéens en deuxième période, mais Carson MacKinnon a ramené les Gatinois à 2-1 à la mi-match sur un but en avantage numérique.

Le défenseur David Aebischer a récolté un 10e point à ses neuf derniers matches sur la séquence, mais au moment où les Olympiques s’approchaient d’un retour, deux joueurs de 20 ans ont tour à tour écopé de pénalités.

Ethan Crossman a profité de la punition à Carson MacKinnon pour faire 3-1 en fin de deuxième période, puis Rafaël Harvey-Pinard a porté la marque à 4-1 sur la punition à Matthew Grouchy.

Le match venait de glisser entre les doigts des Olympiques. Samuel Houde a ajouté à l’avance en début de troisième période et Jérémy Rainville a assuré une dernière réplique en fin de match. De retour au jeu jeudi, Mathieu Bizier a récolté une passe sur ce but. Charles-Antoine Roy a également effectué un retour au jeu contre les Sags.

« Nous avons eu d’excellentes chances de marquer en première période. Nous avons manqué un filet ouvert et nous n’avons pas profité d’une échappée. Contre une des meilleures équipes de la ligue, tu ne peux pas rater trop de chances. Parce qu’elle a beaucoup de talent, cette équipe va profiter de ses propres chances. Ce soir, les Saguenéens ont été plus opportunistes que nous. Creed Jones a été très bon pour nous aussi, mais Shank a fait tous les arrêts chaque fois que nous étions proches de revenir », a expliqué l’entraîneur-chef Éric Landry.

Devant le filet, Creed Jones a fait face à 34 tirs. Alexis Shank a été testé à 25 reprises chez les Saguenéens.

La victoire a permis à Yanick Jean de devancer le Gatinois Benoît Groulx avec sa 468e victoire en carrière à titre d’entraîneur-chef.

Les Olympiques vont maintenant se rendre à Baie-Comeau pour y affronter le Drakkar (11-11-5) samedi. Celui-ci sera en action vendredi soir contre les Huskies de Rouyn-Noranda.