Quelques visages familiers des Olympiques de Gatineau avec un petit nouveau qui retiendra rapidement l’attention. Le capitaine Charles-Antoine Roy (à droite) est entouré de ses adjoints Mathieu Bizier (21), Métis Roelens (à l’arrière) et Zachary Dean, le premier choix du club en 2019.

Charles-Antoine Roy souhaite une saison excitante

Ce sera l’avant-dernier match d’ouverture des Olympiques au centre Robert-Guertin, mais pour le capitaine Charles-Antoine Roy, ce sera assurément le dernier.

Le Gatinois de 20 ans a vécu des émotions fortes en 2016 quand il a participé aux cérémonies d’ouverture à titre de joueur affilié. Vendredi soir, juste avant d’affronter le Drakkar de Baie-Comeau du nouvel entraîneur-chef Jon Goyens, Roy va savourer tous les moments de son quatrième match d’ouverture à Guertin.

« Quand j’étais jeune, j’avais des billets de saison avec mon père. J’étais toujours très attentif. J’ai vu les grosses années de Claude Giroux. Je me souviens très bien de l’équipe de Jean-Gabriel Pageau qui avait perdu en finale contre Saint-Jean. L’aréna était paqueté. C’était presque impossible d’aller aux toilettes. Il y avait du monde partout. On se rentrait dedans ! Je n’oublierai jamais l’ambiance qui régnait ici. C’était la cacophonie et les autres équipes n’aimaient pas jouer dans ces circonstances. »

À titre de capitaine, Charles-Antoine Roy vivra donc intensément les cérémonies de vendredi soir. Ce qu’il souhaiterait par-dessus tout, c’est d’offrir des souvenirs mémorables aux partisans du club lors des dernières séries éliminatoires qui se tiendront à Guertin dans quelques mois. La majorité des clubs de la conférence des Olympiques sont en reconstruction et le chemin pourrait s’ouvrir à un club « Cendrillon ».

« Les deux dernières saisons n’ont pas été les plus faciles, mais là, c’est la dernière saison complète ici. Nous le devons aux partisans de leur donner du hockey excitant jusqu’au printemps. »

Parce que les Olympiques sont au début de leur cycle, les attentes demeurent modérées pour la saison 2019-20, mais Charles-Antoine Roy a déjà appris certaines choses au sujet de son club dans le premier voyage du week-end dernier.

« J’ai vu que nous étions capables de mettre la rondelle dans le filet ! Ça fait changement des autres années, mais il va falloir resserrer notre défensive. C’est la lacune que j’ai retenue des deux premiers matches. Il faudra aussi connaître de meilleurs départs. Nous avons mis du temps à nous mettre en marche dans les deux matches à Drummondville et Sherbrooke. J’ai aussi réalisé que nous avons une équipe rapide avec des travailleurs acharnés. Nous poussons tous dans la même direction. Les gars veulent gagner. »

Charles-Antoine Roy sera ailleurs quand les Olympiques vont prendre les clés de leur nouveau domicile, mais il est déjà convaincu que certains de ses plus jeunes coéquipiers vont faire rêver les partisans dans un avenir rapproché.

« Depuis l’ouverture du camp, Zach Dean et Olivier Boutin m’impressionnent chaque jour. Pour des gars de 16 ans, ils ont confiance. Ils n’ont pas peur de faire des jeux et de prendre des risques. Même chose pour Kash (Evgeni Kashnikov). Il s’habitue rapidement au style nord-américain. Il est solide. Dans les jeunes vétérans, la plus grosse progression s’est produite avec Manix Landry. Je me suis entraîné avec lui tout l’été. Je l’ai vu évolué, c’est sûr, mais c’est le jour et la nuit entre sa première saison et maintenant. C’est vraiment encourageant pour l’avenir des Olympiques. »

Retour de McQuaid

Les Gatinois auront des renforts pour ce premier match à domicile. Le vétéran défenseur Chris McQuaid est prêt à jouer un premier match depuis le mois de janvier. Alexandre Hogue, nouveau joueur en provenance de l’Ontario, sautera son tour vendredi. Les Olympiques ont été séduits par ses instincts offensifs à l’entraînement cette semaine, mais ils souhaitent lui accorder plus de temps pour apprivoiser le système de jeu.