Acquis des Islanders de Charlottetown en décembre 2016, Shawn Boudrias a compté trois buts contre son ancien club mercredi soir.

Boudrias hante son ancienne équipe

Dans un match important opposant deux clubs qui se battent pour la neuvième position du classement général de la LHJMQ, tous les yeux étaient rivés sur deux joueurs des Olympiques de Gatineau mercredi soir au centre Robert-Guertin.

Shawn Boudrias avait un rare rendez-vous avec son ancienne équipe des Islanders de Charlottetown et le gardien Creed Jones amorçait un premier match en carrière au « Vieux Bob ».

Les deux joueurs ont eu une influence directe dans la victoire de 7-3 des Olympiques.

Boudrias a inscrit un tour du chapeau et récolté quatre points pour atteindre le plateau des 20 buts. Creed Jones a réalisé 34 arrêts pour signer sa première victoire en carrière dans la LHJMQ. Il a encaissé quatre défaites avant de savourer cette première victoire.

Le gain des Olympiques (28-20-6) a aussi permis aux Gatinois de rejoindre les Islanders (29-21-4) au neuvième rang du classement général. Shawn Boudrias ne pouvait pas demander mieux de sa soirée de retrouvailles avec son ancien coach Jim Hutton.

« Ça me fait moins drôle d’affronter les Islanders cette année, mais obtenir quatre points contre eux, c’est sûr que ça fait plaisir. Tant qu’à marquer trois buts, aussi bien que ça soit contre eux! Je suis parti de Charlottetown en demandant une transaction, mais ça me fait du bien de montrer au coach ce que j’aurais pu faire si j’étais resté », a dit la première étoile du match, qui a vu son centre Métis Roelens inscrire un premier match de deux points en carrière. Son autre ailier, Dawson Theede, a marqué un but et amassé quatre points comme lui.

Le score n’est pas un indicateur de l’allure du match. Les Islanders ont dominé la rencontre 37-27 au chapitre des tirs, mais les locaux ont été beaucoup plus opportunistes et Creed Jones a tenu ses coéquipiers dans le coup pendant les six premières minutes de jeu où ils n’arrivaient pas à toucher à la rondelle.

Il a aussi arrêté un tir de punition de l’ex-Olympique Pascal Aquin alors que les Olympiques menaient 2-0 et que les Islanders conservaient le momentum du jeu.

« Jones est un nouveau gardien. Il a fait du bon travail. Nous avons profité des bonds favorables pendant que lui, il faisait les arrêts clés », a dit Boudrias.

Réaction de Jones
La réaction du gardien de 17 ans après sa première victoire en carrière?

« J’ai faim. Je mangerais n’importe quoi », a lancé celui qui a été obtenu des 67’s d’Ottawa en novembre.

Cette première victoire, il l’attendait depuis longtemps. « J’ai joué seulement sept matches cette année avant d’arriver ici. Je me sentais prêt à commencer un premier match à domicile. Le coach des gardiens aussi. Les gars m’ont aidé. Ils ont marqué sept buts. J’ai été occupé au début du match, mais si tu veux jouer dans cette ligue, il faut que tu fasses les arrêts. Je suis content d’avoir pu faire cela. »

Les Olympiques ont été incisifs dans une première période où ils ont pris une avance de 4-0 à l’aide de seulement huit tirs. À mi-chemin dans le match, c’était rendu 5-0 même si les visiteurs avaient l’avance 18-12 dans les tirs.

Le duel a tourné au vinaigre en troisième période après le sixième but des locaux. Dawson Theede a même corrigé deux joueurs sur la même séquence où il a laissé tomber les gants. Au même moment, Anthony Beauchamp livrait aussi un furieux combat.

Dans les sept ou huit dernières minutes de jeu, l’entraîneur-chef Éric Landry a cloué ses meilleurs joueurs au banc afin d’éviter d’autres débordements.

Des buts rapides de Shawn Boudrias, Darien Kielb et Dawson Theede avaient chassé le gardien Matthew Welsh après 15 minutes de jeu, puis Boudrias a accueilli Dakota Lund-Cornish avec son deuxième but de la première période. L’ex-Islander a complété son tour du chapeau en début de deuxième période. Alexandre Landreville (3 points) et Alec Malo ont complété la marque pour les vainqueurs. Keith Getson, Brett Budgell et Derek Gentile ont déjoué Creed Jones dans le camp perdant.

Une autre remontée spectaculaire pour les 67’s

Les 67’s d’Ottawa traversent leur meilleure séquence de la saison dans la Ligue de l’Ontario et ils relèvent tous les défis possibles.

Dans un deuxième match de suite, ils ont comblé un déficit de trois buts pour remonter la pente et l’emporter 4-3. Cette fois, ils ont fait le coup aux Frontenacs de Kingston  mercredi soir à la Place TD.

Mitchell Hoelscher a amorcé le tout en fin de deuxième période. L’espoir de 17 ans récoltait ainsi un neuvième point à ses six derniers matches. Deux revenants (de blessures), Austen Keating et Kody Clark, ont obtenu des aides sur le premier d’une série de quatre buts consécutifs des Ottaviens.

Tye Felhaber (photo) s’est occupé du reste en inscrivant un tour du chapeau naturel pour permettre aux 67’s (24-21-8) de signer une cinquième victoire de suite et récolter au moins un point dans un neuvième match consécutif. Les Frontenacs (29-17-8) s’amenaient dans la capitale sur une séquence de huit matches sans revers en temps réglementaire. Ted Nichol avait été le premier à déjouer Olivier Tremblay, puis Jason Robertson a ajouté à l’avance des visiteurs en marquant ses 35e et 36e filets de la saison, mais comme dimanche contre l’Attack d’Owen Sound, les locaux n’ont jamais lâché prise et ils ont déjoué le redoutable gardien Jeremy Helving à quatre reprises dans les 22 dernières minutes de jeu. Les 67’s auront un horaire plus corsé au cours des prochaines semaines puisqu’ils vont disputer sept de leurs huit prochains matches sur la route. Ils seront toutefois de retour à la Place TD lundi pour un match présenté en après-midi lors de la Journée de la famille en Ontario.