Tristan Bérubé a effectué 48 arrêts, samedi soir, dans une victoire de 3-1 des Olympiques face aux Huskies de Rouyn-Noranda.

Bérubé se dresse face aux Huskies

Les Olympiques de Gatineau sont jeunes, c’est vrai. Mais ils ne manquent pas d’expérience à toutes les positions.

Ils ont réussi un petit exploit, lors du week-end d’ouverture de la saison régulière dans la LHJMQ. Ils ont récolté les quatre points qui étaient à l’enjeu lors de leur court voyage en Abitibi-Témiscamingue.

Ils peuvent remercier leur gardien de 19 ans, Tristan Bérubé, qui a réussi pas moins de 48 arrêts, samedi soir, dans une victoire de 3-1 contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

« Un de nos joueurs s’est blessé, vendredi soir, à Val-d’Or. On devait déjà composer avec une suspension. Ça fait qu’on a terminé la fin de semaine avec seulement 11 attaquants », explique l’entraîneur-chef Éric Landry, au bout du fil.

« Notre niveau d’énergie était assez bon, quand nous avons commencé le match à Rouyn, mais il a baissé très rapidement. On sait qu’on peut compter sur un gardien d’expérience comme Bérou, qui peut aller chercher le gros arrêt au gros moment. »

Bérubé s’est surtout démarqué dans la deuxième portion du match contre les Huskies. Il n’avait pas l’air de trop ressentir les effets de la fatigue, même s’il jouait aussi un deuxième match en autant de soirs.

Pier-Olivier Roy, Giordano Finoro et Shawn Boudrias ont marqué les buts contre les Huskies. Le défenseur de 20 ans Gabriel Bilodeau a récolté deux mentions d’aide. 

« Nos joueurs d’expérience, de façon générale, ont connu un bon week-end », d’affirmer Landry.

Les 67’s perdent

Les 67’s d’Ottawa, eux, ont encaissé leur première défaite de la saison. Même s’ils ont dominé les Petes de Peterborough 40-25 au chapitre des tirs au but, ils ont été battus 7-3, dimanche, à la Place TD. 

Le gardien Cédrick Andrée a été retiré du match après avoir accordé cinq buts en 26 minutes. En relève, le jeune Will Cranley n’a pas été très occupé.

Austen Keating, Matthew Maggio et Graeme Clarke ont marqué dans la défaite.