Tristan Bérubé a gardé le pointage à 1-0 pour Rimouski pendant deux périodes malgré la domination de 38-13 de l’Océanic dans les tirs, mais les Olympiques ont explosé avec quatre buts en troisième période.

Bérubé résiste, Trépanier explose dans une victoire des Olympiques à Rimouski

De retour dans son coin de pays, Tristan Bérubé a été flamboyant devant la cage des Olympiques de Gatineau à Rimouski vendredi soir.

Le gardien natif de La Pocatière a permis à ses coéquipiers de garder la tête hors de l’eau pendant deux périodes où l’Océanic l’avait bombardé de 38 tirs. Son opposant, Colten Ellis, n’avait vu que 13 tirs après 40 minutes de jeu, mais au tableau principal, les locaux n’avaient qu’une avance de 1-0.

Les Olympiques avaient cependant gardé le meilleur pour la fin. Menés par Maxim Trépanier, qui avait porté les couleurs de l’Océanic jusqu’en décembre dernier, les Gatinois ont explosé avec quatre buts pour renverser l’Océanic 4-3.

Trépanier a marqué un but en plus de préparer ceux de Shawn Boudrias et Jeffrey Durocher pour rappeler à son ancien club qu’il avait pris du mieux dans un rôle accru à Gatineau.

Iaroslav Likhachev avait ramené les deux clubs à la case départ avec un superbe jeu individuel au début de la troisième période. C’était le premier but du Russe depuis son doublé dans le premier match de la saison à Val-d’Or.

Tristan Bérubé aura finalement affronté 48 tirs de l’Océanic (10-9-1) pour hériter de la première étoile du match grâce à 45 arrêts. Trépanier a également été honoré en fin de rencontre.

Les Olympiques (9-9-3) ont eu le meilleur dans la troisième période avec un avantage de 14-12 dans les lancers au but.

« Bérubé a multiplié les beaux arrêts dans les deux premières périodes pour nous garder dans le match. Il a fait tout un travail. Puis, nous avons simplifié les choses en troisième période. Nous avons aussi été beaucoup plus physiques le long des rampes. Ç’a changé le match pour nous », a analysé l’entraîneur-chef Éric Landry.

Comme son équipe complète une séquence de 19 matches en 38 jours à Rimouski où elle aura parcouru 7946 kilomètres en autobus, Landry a rapidement remarqué que l’Océanic avait plus d’énergie en début de rencontre.

« Ça paraissait qu’ils n’avaient pas joué de la semaine et qu’ils étaient prêts. Ce n’est pas qu’on jouait mal, mais ils roulaient à fond de train et ça ne marchait pas comme on le voulait. »

Échangé à l’Océanic à la date limite des transactions l’an dernier, l’ancien Olympique Anthony Gagnon avait été le seul marqueur des 40 premières minutes.

Likhachev a allumé la flamme olympique en troisième période, mais Mathieu Bizier (sur une passe d’Anthony Gagnon) a aussitôt redonné les devants aux locaux 2-1. Trente-cinq secondes plus tard, Shawn Boudrias faisait dévier un tir de Darien Kielb pour faire 2-2 et Maxim Trépanier a donné une première avance aux visiteurs par la suite. Cédric Paré est venu briser l’élan des Gatinois avec trois minutes à jouer sur une passe de l’excellent Alexis Lafrenière, mais Jeffrey Durocher lui a assuré la riposte 30 secondes plus tard.

Multiples points

À part Trépanier qui a récolté trois points, Pier-Olivier Lacombe et le capitaine Durocher ont aussi terminé le match avec plus d’un point. Trépanier a d’ailleurs fêté son but avec insistance.

« Il y a toujours un petit quelque chose pour un joueur qui marque contre son ancien club », a lancé Landry.

Les Olympiques sont restés à Rimouski vendredi soir puisqu’ils affronteront à nouveau l’Océanic samedi avant de rentrer à la maison pour enfin se reposer un peu.

+

UN QUINZIÈME MATCH DE SUITE AVEC UN POINT POUR LES 67'S

La séquence victorieuse des 67’s d’Ottawa s’est arrêtée à sept avec un revers de 4-3 en prolongation vendredi soir à Oshawa, mais la troupe d’André Tourigny a quand même amassé un point au classement dans un 15e match de suite.

Serron Noel, un attaquant d’Ottawa repêché en deuxième ronde par les Panthers de la Floride en 2018, a brisé l’égalité de 3-3 dans la période supplémentaire pour compléter le retour des Generals (10-6-2) qui tiraient de l’arrière 3-1 après un doublé de Marco Rossi et un autre but de Jack Quinn. Giovanni Vallati et Nico Gross ont toutefois répliqué pour amener le match en prolongation. 

Tye Felhaber a récolté deux points dans la défaite. Son trio complété par Rossi et Austen Keating a récolté 79 points en 16 matches depuis qu’ils ont été réunis. 

Les 67’s (16-3-2) seront à Barrie samedi soir pour affronter les Colts.