Devenu un des gardiens les plus dominants de la LHJMQ cette saison, Tristan Bérubé pourra jouer davantage avec le départ de son bon ami Mathieu Bellemare, échangé aux Cataractes de Shawinigan lundi.

Bérubé prendra la place qui lui revient

Il y a exactement un an, Tristan Bérubé prenait son mal en patience. Il était le troisième gardien des Olympiques de Gatineau derrière Mark Grametbauer et Mathieu Bellemare.

Comme les choses ont changé en 2017 ! Avant de rentrer chez lui à La Pocatière lundi soir, le gardien de 18 ans a hérité du titre du joueur par excellence de la dernière semaine dans la LHJMQ.

Après avoir conduit les siens à deux victoires en limitant ses adversaires à deux buts sur 67 lancers (pourcentage d’efficacité de
97,0 %), Bérubé a accentué son avance dans deux importantes catégories de statistiques chez les portiers du circuit Courteau.

À la pause de Noël, il mène largement la ligue avec sa moyenne de 2,00 buts alloués par match. Il domine aussi tous les gardiens du circuit avec son pourcentage d’arrêt de 92,8 %.

Mieux encore. Mark Grametbauer a été échangé à pareille date l’an dernier pour lui permettre d’épauler Mathieu Bellemare. Un an plus tard, celui qui était devenu son meilleur ami chez les Olympiques a été échangé aux Cataractes de Shawinigan pour lui céder le plancher afin de s’épanouir comme véritable gardien numéro un.

« Mathieu (Bellemare) est un excellent gardien. C’est aussi un gardien numéro un. Même si nous étions de très bons amis, ça peut juste être bon pour nous deux d’avoir plus de temps de jeu. Je me sens prêt à accomplir la tâche qui m’attend. Je m’attends à jouer davantage après la pause de Noël. Je suis au sommet de la ligue en ce moment et je vais tout faire pour y rester », a dit le gardien de 18 ans, qui pourrait facilement être le gardien titulaire des Olympiques jusqu’à 20 ans.

L’échange de Mathieu Bellemare arrive à point. D’ailleurs, avant d’être retourné aux Cataractes de Shawinigan, il avait affirmé au Droit que Bérubé méritait le titre de numéro un à Gatineau.

Il y avait cependant un petit problème. Avec Bellemare dans les parages, Bérubé avait beau être en train de s’établir comme un des gardiens les plus dominants de la ligue, il devait quand même partager son temps de jeu avec un autre gardien talentueux. Parce qu’il faisait partie du duo de l’heure dans la LHJMQ, Bérubé arrivait au 17e rang de la ligue avec ses 1172 minutes jouées. À titre comparatif, le meneur est Dereck Baribeau des Remparts de Québec avec 1735 minutes jouées.

« Ma situation a évolué beaucoup depuis un an. J’étais encore dans l’incertitude l’an dernier à cette période-ci, mais là je me retrouve dans une situation où je vais pouvoir jouer beaucoup plus. La pause de Noël, c’est bien, mais j’ai déjà hâte de recommencer pour poursuivre notre séquence victorieuse », raconte celui qui possède actuellement le meilleur pourcentage d’arrêt en carrière de l’histoire des Olympiques de Hull-Gatineau avec un taux de réussite de ,918.

Déjà une confrontation ?

Cette séquence de 12 matches avec au moins un point au classement sera mise à rude épreuve la semaine prochaine. Les Gatinois recevront les Voltigeurs de Drummondville le 28 décembre, mais le lendemain, il y aura une confrontation potentielle en vue entre Bérubé et Bellemare à Shawinigan.

« Si ça arrive, ça arrivera. C’est le hockey ! Ça serait un match spécial. Mathieu va vouloir gagner, mais moi aussi. C’est normal. »

Même si Bellemare avait demandé une transaction en début de saison pour se rapprocher de son père malade, Bérubé dit avoir encaissé un choc quand la nouvelle a été ébruitée la semaine dernière.

« On s’y attendait un peu, mais un coup que ç’a été fait, nous sommes devenus émotifs. J’ai perdu un ami. Mathieu, c’était pas mal mon meilleur chum à Gatineau, mais c’est le hockey. Cette transaction sera bénéfique pour nous deux. »