Mathieu Bellemare est devenu le sixième gardien de l'histoire de la LHJMQ à marquer un but, vendredi soir contre l'Océanic de Rimouski.

Bellemare s'invite à la fête

Juste pour voir un gardien contribuer à l'attaque en marquant un but en désavantage numérique dans une victoire des Olympiques, les 1823 spectateurs réunis au centre Robert-Guertin en ont eu pour leur argent vendredi soir.
Mathieu Bellemare est devenu le sixième gardien de l'histoire de la LHJMQ à inscrire un but - et le deuxième en six jours -, mais contrairement aux autres, il n'a pas tiré dans une cage abandonnée. Le gardien Jimmy Lemay était bien posté devant son filet quand le gardien des Olympiques a dégagé son territoire pendant une punition aux siens. Lemay s'est avancé pour aller récupérer la rondelle. En voulant la diriger derrière son filet du revers, il l'a plutôt envoyée directement dans son but.
L'exploit de Bellemare aura été le clou d'une soirée bizarre où les Gatinois ont eu le dessus 6-3 sur l'Océanic de Rimouski. Ovationné, le gardien a célébré en faisant tournoyer son bâton au-dessus de sa tête en guise de remerciement.
« C'est drôle parce qu'avant le match, dans la chambre, on parlait justement des deux buts comptés par François Brassard. Sur le coup, je n'ai pas réalisé que j'étais le compteur, mais quand j'ai vu les joueurs au banc pointer vers moi, j'ai commencé à penser que ça avait du sens ! Je ne pensais jamais compter un but de cette manière. Tu y penses, des fois, en fin de match quand il n'y a plus de gardien de l'autre côté, mais je ne m'attendais certainement pas à ça quand j'ai dégagé la rondelle. En plus, Jimmy a été mon coéquipier quand on jouait bantam. Je vais peut-être le remercier un jour, mais pas ce soir ! C'est un sentiment incroyable d'entendre l'annonce de ton but quand tu es gardien. »
Chez l'Océanic, l'entraîneur Serge Beausoleil était plus ou moins surpris de la tournure des événements. « Il y a rarement des matches communs à Gatineau. Nous avons aussi compté un but en désavantage numérique, mais leur but en désavantage numérique a fait mal. Nous avions du momentum. Nous étions en train de remonter la pente. Ce fut un drôle de match. »
Le gain permet aux Olympiques (19-21-3) de dépasser l'Océanic (18-22-3) au classement. Les deux équipes partageaient des fiches identiques avant le match. La veille, les Rimouskois avaient surpris les Cataractes de Shawinigan 3-2 même s'ils avaient été dominés 40-20 au chapitre des tirs. Le héros de la soirée avait été le gardien Alexandre Lagacé.
Vitalii Abramov a inscrit un but et une mention d'assistance, des raisons supplémentaires de sourire pour l'attaquant russe.
À Gatineau, l'histoire aura été différente. Vitalii Abramov l'a déjoué dès la 32e seconde sur une passe vive de Yakov Trenin. Zack MacEwen a enchaîné avec un plomb en avantage numérique, puis « Big Zack Mac » en a rajouté en envoyant une passe du revers entre ses jambes sur le bâton de Daniel Del Paggio qui a poussé derrière Lagacé pour faire 3-0 après 12 minutes de jeu. À coup sûr, il s'agit d'un but digne des jeux de la semaine.
La soirée de Lagacé prenait ainsi fin après six tirs, mais il a effectué un retour quand Lemay a compté dans son propre filet en fin de deuxième période. Lemay avait aussi été battu par Yakov Trenin et Gabriel Bilodeau avant d'être retiré du match à son tour. Le but de Trenin avait porté la marque à 4-1 en fin de première période. Ce fut l'autre jeu important du match puisqu'il survenait quelques instants après un plongeon de Vitalii Abramov pour priver l'Océanic d'un but certain pendant un avantage numérique. 
Charles-Édouard D'Astous a compté deux fois pour les visiteurs. Nicholas Blachman a été l'autre membre de l'Océanic à déjouer Matthieu Bellemare qui a fait face à 33 tirs.
Dans le camp victorieux, l'entraîneur Mario Duhamel rigolait après le match. Il a dit qu'il avait songé à prendre un temps d'arrêt après le but de Bellemare tellement les joueurs étaient euphoriques au banc.
« Ç'a été compté de manière loufoque, mais il passe à l'histoire quand même ! Dans le livre, ça ne sera pas écrit comment il l'a compté ! »
Gagnon propulse l'Intrépide
Alexandre Gagnon a inscrit les deux premiers buts de l'Intrépide de Gatineau et il a également récolté une passe pour mener les siens à une victoire de 5-3 sur le Rousseau Royal de Laval-Montréal vendredi au Complexe Branchaud-Brière. Son frère Mathieu Gagnon a lui aussi fourni deux points dans le gain tout comme Jason Horvath. Nicolas Sauvé, Jérémy D'Auray (1 passe) et Xavier Simoneau ont été les autres à faire bouger les cordages pour l'Intrépide (10-20-2). À son premier match en carrière dans la Ligue midget AAA, l'espoir des Olympiques Carl Gervais a inscrit un des trois buts du Rousseau Royal (16-14-1). L'Intrépide a dominé le match 28-15 au chapitre des tirs. Devant son filet, Jérémie Lefebvre n'a donc pas été trop occupé. Les Gatinois renoueront avec l'action dimanche à domicile.
Les 67's massacrés à Érié
Les 67's d'Ottawa n'ont pas fait le poids vendredi soir à Érié contre une des puissances de la Ligue de l'Ontario. Les Otters (28-9-3) ont pris les devants 1-0 en première période et ils ont explosé avec six buts dans la période médiane pour filer vers une victoire facile de 8-0. Olivier Lafrenière est demeuré devant la cage des 67's (17-20-5) pendant tout le match même s'il n'a fait face qu'à 24 tirs. Kyle Pettit et Ivan Lodnia l'ont déjoué deux fois chacun dans le camp vainqueur. Warren Foegele a aussi contribué au festival offensif avec un but et trois points pendant que le défenseur Jordan Sambrook a préparé trois buts. Dans la défaite, les 67's n'ont tiré que 12 fois sur le gardien Joseph Murdaca. Les Ottaviens vont terminer un voyage de trois matches en trois jours avec un arrêt à Hamilton samedi soir.
La coupe Memorial à Guertin
Pour la première fois depuis qu'elle a été soulevée à bout de bras au mois de mai 1997, la coupe Memorial sera de retour au centre Robert-Guertin. Les Olympiques vont célébrer le 20e anniversaire de leur conquête du championnat junior canadien vendredi prochain lors de la visite des Islanders de Charlottetown. Le club gatinois prépare des festivités grandioses pour cette soirée et la coupe fera partie de la fête. Les partisans pourront profiter du passage du précieux trophée en Outaouais pour se faire photographier en sa compagnie avant et pendant le match. Plusieurs anciens joueurs de l'édition championne de 1997 seront sur place. Un magazine spécial sera également remis gratuitement aux 2000 premiers spectateurs. L'équipe dévoilera d'autres détails sur sa soirée spéciale bientôt.