Probablement à son dernier départ avec les Olympiques, Mathieu Bellemare a multiplié les acrobaties devant son filet vendredi.

Bellemare quitte sur une note victorieuse

S’il fallait que ça se termine comme ainsi, Mathieu Bellemare n’aura pas de regrets.

Un actionnaire des Cataractes de Shawinigan aurait vendu la mèche sur le réseau social Facebook vendredi après-midi en lui souhaitant la bienvenue à la maison.

Les Olympiques n’ont pas confirmé son retour dans son patelin de Shawinigan vendredi soir, mais le gardien de 19 ans était toujours devant leur cage et il a été le principal artisan de leur septième gain consécutif.

Bellemare a repoussé 29 tirs des Saguenéens de Chicoutimi, dont deux sur des échappées à des moments clés, pour conduire les siens à un gain de 4-2. Le bras dans les airs, il a chaleureusement salué les partisans du centre Robert-Guertin lorsqu’il a reçu la première étoile du match.

Samuel Hatto a été l’autre bougie d’allumage des locaux dans le dernier match de l’année 2017 disputé au « Vieux Bob » avec sa première partie de deux buts en carrière. C’est lui qui a amorcé la remontée des Olympiques en troisième période alors que les visiteurs avaient entrepris l’engagement avec une avance de 2-1.

Gabriel Bilodeau a ajouté le but de la victoire pendant un avantage numérique avec 1:31 à faire au match et Alexandre Landreville a complété le tout avec un but dans un filet désert.

Bellemare a quitté la patinoire en tapant dans les mains de son partenaire, Tristan Bérubé. Il se montré émotif lorsqu’il a rencontré les médias après sa spectaculaire prestation.

« Si c’est ma dernière, c’est sûr que ça finit bien. Avant le match, je voulais finir en beauté. Je n’y ai pas pensé durant le match, mais là, oui. Je suis plus émotif. J’ai passé deux ans et demi de ma vie ici. Je ne pars pas parce que je n’aime pas ça. Je n’ai rien à dire contre l’organisation. Les gars sont bien fins ici. Tristan Bérubé est devenu mon meilleur chum. Ça ne me dérangeait même plus de ne pas être le numéro un. À cause de la situation de mon père (il combat un cancer), je voulais me rapprocher de la maison. »

La période des transactions va s’ouvrir lundi dans la LHJMQ et Bellemare sera encore avec l’équipe dimanche pour le match extérieur contre les 67’s d’Ottawa.

Il s’est dit surpris de retourner directement à la maison. « J’avais entendu parler de Québec, puis Drummondville cette semaine. Shawinigan n’avait pas fait partie des discussions. Personne ne s’y attendait. Je suis content de retourner à Shawinigan. C’est l’équipe qui m’avait repêché et je n’ai pas eu la chance de garder les buts souvent là-bas à 16 ans. »

L’entraîneur-chef Éric Landry n’allait certainement pas confirmer la rumeur qui envoie son portier chez les Cataractes contre un choix au repêchage.

« Je déteste ce qui se passe sur les réseaux sociaux. C’est une autre super rumeur. Que ce soit vrai ou pas, ça n’a pas sa place au niveau junior. Mathieu devait garder les buts ce soir et il m’a appelé en après-midi pour savoir si c’était vrai qu’il s’en allait à Shawinigan. Il devait se concentrer sur son match et là, il devait négocier avec ça. Je trouve ça très dommage pour les jeunes. »

Bon départ, mais

Les Olympiques avaient amorcé le match sur les chapeaux de roue. Samuel Hatto a compté dès la deuxième minute de jeu, puis après quatre minutes, Giordano Finoro pensait avoir fait 2-0, mais le but a été annulé après révision vidéo en raison d’un hors jeu.

Le gardien Zachary Bouthillier a quand même cédé sa place à Alexis Shank, qui a été très solide en relève. Le momentum venait de changer les Saguenéens ont créé l’égalité par l’entremise de Mathieu Desgagnés avant de prendre les devants 2-1 en deuxième période quand Jérémy Groleau a saisi son propre retour de lancer.

Ne sachant plus comment perdre, les Olympiques ont toutefois trouvé une façon de revenir de l’arrière pour récolter des points au classement dans un 11e match de suite.

« Mathieu Bellemare a fait de l’excellent travail pour nous permettre de rester dans le match à maintes reprises, a dit Éric Landry. Le but refusé nous a coupé les jambes (...), mais nous sommes revenus en troisième période pour aller chercher le résultat qu’on voulait. »

LAPIERRE TERMINE 2017 AVEC UN TOUR DU CHAPEAU DANS UN GAIN DE L'INTRÉPIDE

L’Intrépide de Gatineau a terminé son calendrier 2017 avec une victoire en prolongation vendredi soir au Complexe Branchaud-Brière.

Hendrix Lapierre avait bien amorcé le dernier match de l’année en comptant le premier but qui a déclenché une averse de toutous de Noël sur la patinoire. L’attaquant de 15 ans a clôturé en beauté en complétant son tour du chapeau pour procurer une victoire de 5-4 en prolongation à l’Intrépide face aux Grenadiers de Châteauguay.

En fait, Lapierre avait donné un coussin de deux buts aux locaux en première période, mais les Grenadiers sont revenus à la charge en comptant les trois buts suivants. D’abord, il y a eu celui de Lucas Mercuri, suivi de deux buts de Blake Richardson. Michael Stegmann a cependant ramené les deux équipes à égalité 3-3 avec son premier but de la saison en fin de deuxième période.

Blake Richardson a ensuite produit son troisième point de la soirée sur un but Jérémie Poirier. L’Intrépide (16-11-1) n’avait pas dit son dernier mot. Le défenseur Anthony Hamel a créé l’égalité à nouveau sur un avantage numérique, puis Lapierre a mis fin au débat avec 40 secondes à faire à la prolongation sur le 39e tir des siens contre le gardien Maxime Taillefer. Devant la cage gatinoise, Alexandre Groleau a affronté 37 tirs. Lucas Reeves, un espoir des Olympiques qui a récolté son premier point dans la LHJMQ mercredi contre les Voltigeurs de Drummondville, a amassé un point dans la défaite des Grenadiers (16-11-0).

L’Intrépide profitera maintenant d’un congé des Fêtes. Il reprendra l’action le 5 janvier.