Les Olympiques détenaient une avance de trois buts en deuxième période.

Autre défaite difficile à digérer pour les Olympiques

«Le pire, c'est de penser que nous allons avoir cette défaite sur la conscience pour les 10 prochains jours.»
Nicolas Meloche n'était pas de très bonne humeur en quittant le Centre Robert-Guertin, samedi soir. Le défenseur numéro un des Olympiques de Gatineau avait du mal à digérer la défaite de 5-4 contre le Phoenix de Sherbrooke. En fait, c'est la façon dont l'équipe a perdu ce match qui semblait l'irriter.
À leur dernière sortie avant la pause du temps des Fêtes, les Olympiques semblaient se diriger vers une victoire facile. 
Face à une des pires formations de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ils ont réussi à marquer deux buts dans les quatre minutes qui ont suivi la mise en jeu initiale. À mi-chemin en deuxième période, ils détenaient une avance de trois buts.
Tout s'est écroulé par la suite. Le Phoenix a marqué quatre buts consécutifs en fin de rencontre pour se sauver avec les deux points.
« Nous avons cessé de jouer. C'est aussi simple que ça. Nous avons voulu tomber dans le spectacle pour en mettre plein la vue à nos partisans. Pourtant, on leur en mettait déjà plein la vue en jouant de la bonne manière auparavant », a lancé l'entraîneur-chef Mario Duhamel. Ce dernier semblait tout aussi contrarié que son défenseur vedette.
Son équipe complète la première moitié de saison avec une fiche plus que décevante de 14-17-3. Elle occupe le 15e rang du classement général.
« On pensait que ce serait facile. On s'est mis à tricher. Nous avons ouvert notre territoire défensif. Ils ont remonté. C'est carrément notre faute. Nous nous sommes battus nous-mêmes », a pour sa part analysé Meloche.
Comment expliquer cette réaction? Les Olympiques ont-ils cru qu'une avance de trois buts serait suffisante? Ont-ils imaginé que le Phoenix n'avait pas ce qu'il fallait pour remonter la pente? Ont-ils simplement pensé que les vacances avaient déjà débuté?
« Je pense que c'est les trois réponses », a soupiré le joueur.
« Nous avons le même problème depuis le début de la saison. Nous n'avons pas de constance. »
Meloche pourrait avoir autre chose sur la conscience dans les prochains jours. La période des transactions a officiellement débuté dimanche dans la LHJMQ. Le directeur général des Olympiques, Marcel Patenaude, n'a encore rien fait. Les informations qui circulent permettent néanmoins de croire qu'il pourrait se ranger dans le camp des vendeurs.
Le journaliste du Droit Jean-François Plante affirme qu'au moins quatre formations s'intéresseraient au défenseur qui a récemment pris part à la Série Canada Russie. L'Armada de Blainville-Boisbriand et les Sea Dogs de Saint-Jean seraient au plus fort de la course.
« Moi, je me concentre sur mon jeu. Je ne peux rien contrôler dans ce dossier. C'est l'affaire de Marcel. Je n'ai rien d'autre à dire là-dessus », réagit l'espoir de l'Avalanche du Colorado.
À pareille date, l'an dernier, Meloche a été acquis à fort prix dans une transaction avec le Drakkar de Baie-Comeau. Le jeune athlète était alors convaincu qu'il se joignait à une organisation qui lui donnerait une vraie chance de gagner jusqu'à la fin de son stage dans les rangs juniors.
Il demeure convaincu qu'il peut gagner en Outaouais.
« On peut se rendre loin en séries. On a déjà battu toutes les grosses équipes de la ligue. On sait qu'on peut le faire. On se répète constamment. Les résultats ne viennent pas. Si on continue à jouer de même après les Fêtes, on va perdre encore plus qu'on perd matinenant. »
Vitalii Abramov et Marc-Olivier Crevier-Morin à l'honneur
Les Olympiques ont profité du dernier match avant la pause de Noël pour souligner le travail des joueurs qui ont été les plus performants dans la première moitié de la saison. Vitalii Abramov a mérité le titre de joueur offensif par excellence. Le titre de joueur défensif par excellence revient au capitaine Marc-Olivier Crevier-Morin. À défaut de prendre part au Championnat mondial junior, Abramov connaît de bons moments. Il a marqué un but et inscrit une mention d'aide contre le Phoenix, samedi. L'espoir des Blue Jackets de Columbus est un des joueurs les plus hot de la LHJMQ. Il a récolté 15 points à ses six dernières parties.
Remontée tardive et victoire en prolongation pour les 67's
Contrairement aux Olympiques, les 67's d'Ottawa sont partis sur une note joyeuse. Dimanche, à leur dernier match avant la pause des Fêtes, ils ont réussi une remontée de trois buts pour battre les Steelheads de Mississauga, 4-3, en prolongation. Les joueurs de Jeff Brown ont ouvert la machine au début de la troisième période. Ils ont décoché 21 tirs vers le filet adverse dans les 20 dernières minutes de jeu. En prolongation, l'ailier gauche de 20 ans Jared Steege leur a donné la victoire en inscrivant son deuxième but du match. Les jeunes 67's partent en congé en occupant le troisième rang de la section Est avec une fiche de 15-15-5.
Un revers malgré 43 lancers pour l'Intrépide
L'Intrépide de Gatineau méritait un meilleur sort. Dimanche, le club midget AAA de l'Outaouais a échoué dans sa tentative de signer une deuxième victoire consécutive contre le Rousseau Royal de Laval-Montréal. Devant ses partisans, au Complexe Branchaud-Brière, il s'est plutôt incliné 4-3. Les joueurs de Martin Lafleur ont pourtant décoché 43 lancers vers le filet adverse. Ils ont été particulièrement menaçants au deuxième tiers, durant lequel le gardien Carmine-Anthony Pagliarulo a stoppé les 19 rondelles dirigées vers lui. Nicolas Sauvé, Anthony Gagnon et Tristan Belliveau ont été les marqueurs gatinois dans la défaite.