Le pilote des 67’s d’Ottawa, André Tourigny, vient d’apprendre qu’il est récipiendaire du titre d’entraîneur-chef par excellence de la Ligue de hockey de l’Ontario pour une deuxième année consécutive.
Le pilote des 67’s d’Ottawa, André Tourigny, vient d’apprendre qu’il est récipiendaire du titre d’entraîneur-chef par excellence de la Ligue de hockey de l’Ontario pour une deuxième année consécutive.

André Tourigny entraîneur-chef de l’année pour une deuxième fois

On ne se fatigue pas de recevoir le trophée Matt Leyden, à titre d’entraîneur-chef par excellence de la Ligue de hockey de l’Ontario.

Le pilote des 67’s d’Ottawa, André Tourigny, vient d’apprendre qu’il en est récipiendaire pour une deuxième année consécutive.

Si ça se trouve, cet honneur lui fait encore plus plaisir cette année.

«L’année dernière, on a complété la saison en première position avec une belle avance sur nos rivaux. Personne ne nous voyait vraiment là. Nous avons donc causé une surprise», explique-t-il.

«Cette année, on portait, clairement, les favoris. Quand t’es le favori, dès le départ, les gens peuvent se montrer plus critiques à ton égard.»

Les 67’s, conclut-il, devaient absolument livrer la marchandise.

Tourigny poursuit son analyse en affirmant que le Matt Leyden est «un trophée individuel qui récompense une performance d’équipe».

C’est un cliché, bien entendu.

Sauf qu’à Ottawa, Tourigny mise sur une importante brochette d’adjoints. Les propriétaires des 67’s lui donnent chaque année des ressources à faire baver d’envie les dirigeants de presque tous les autres clubs juniors canadiens.

«On a les outils. Il faut livrer», insiste-t-il.

«La clé du succès, pour moi, c’est de choisir les bonnes personnes pour ensuite leur faire confiance. J’aime penser que tous mes adjoints sont des entraîneurs-chefs. Chacun est responsable de son département. Mario Duhamel s’occupe des défenseurs et des infériorités numériques. Norm Milley s’occupe des attaques massives. Derek Miller s’occupe du développement des habiletés individuelles...»

André Tourigny est devenu le sixième entraîneur à remporter le trophée Matt Leyden deux années d’affilée.

«J’ai assisté à un grand total de zéro meeting des infériorités numériques, cette saison. Moi, mon défi consiste à diriger les joueurs, les individus. Nous avons eu beaucoup d’adversité, cette année. Parce que plusieurs joueurs ont été blessés à long terme, des jeunes ont été obligés d’enfiler de grandes chaussures plus rapidement que prévu. Moi, dans ce contexte, mon rôle a été d’encadrer nos leaders, tout en défendant notre culture et notre façon de jouer.»

Tourigny est devenu le sixième entraîneur à remporter le trophée Matt Leyden deux années d’affilée. Bob Boughner, George Burnett, Peter DeBoer, Dale Hunter et Brian Kilrea sont les autres membres de ce club sélect.

Garreffa à San Jose

Le directeur général des Sharks de San Jose, Doug Wilson, est un ancien des 67’s. Il aime bien faire confiance aux jeunes joueurs qui ont passé leur adolescence dans le Glebe.

Joseph Garreffa s’est greffé à cette filière, lundi.

Le centre de 20 ans a signé un contrat qui lui permettra de se joindre au Barracuda de San Jose, club école de la Ligue américaine, durant la saison 2020-21.

«Joseph est un joueur extrêmement compétitif et dynamique qui fait tout à haute vitesse», dit le patron du Barracuda, Joe Will, au sujet du jeune homme de 20 ans qui a récolté 90 points en 52 parties, cette saison.