Vitalii Abramov n’a pas tardé à fraterniser avec ses anciens coéquipiers des Olympiques de Gatineau dimanche au centre Robert-Guertin.

Abramov vient battre les Olympiques

La tempête de vendredi à samedi a été une bonne chose pour Vitalii Abramov et les Tigres de Victoriaville.

Les mauvaises conditions routières ont forcé l’annulation de leur visite à Gatineau samedi et le duel contre les Olympiques a été remis à dimanche.

Blessé légèrement avant son match de vendredi, Abramov a bénéficié d’une journée supplémentaire pour se soigner. L’ancienne gloire des Olympiques a ainsi pu reprendre sa place dans l’alignement pour disputer un dernier match au centre Robert-Guertin.

Abracadabramov a déjà été plus étincelant devant les partisans gatinois, mais dimanche, il en a fait juste assez pour sortir de Guertin en vainqueur. L’attaquant russe a participé à un but et il était aussi sur la glace quand Maxime Comtois a inscrit le but victorieux des Tigres à 3:16 de la fin du match.

Abramov a hérité de la deuxième étoile et les Tigres ont signé un gain de 3-2 devant une foule annoncée à 2403 spectateurs.

« C’était bien de pouvoir jouer un dernier match ici, mais si ça m’a fait bizarre de jouer contre mes anciens coéquipiers, mais j’ai aimé le défi. L’annulation du match de samedi m’a aidé à revenir au jeu aujourd’hui », a dit le numéro 11 des Tigres.

Vitalii Abramov

Avant le match, son coéquipier Maxime Comtois a été honoré pour sa médaille d’or au Championnat mondial junior, mais étrangement, les Olympiques n’ont pas salué leur ancien joueur le plus utile au même moment.

L’organisation a attendu la première pause de jeu en première période pour présenter un montage sonore de quelques faits saillants de sa carrière à Gatineau. Assis au banc des siens, Abramov ne s’est jamais rendu compte qu’on lui rendait hommage.

« J’ai compris à la fin quand mes coéquipiers se sont levés pour moi ! »

À la fin du match, Abramov a fait une petite présence sur la patinoire pour saluer les partisans à son tour.

Applaudi chaudement par les spectateurs en début de match, Maxime Comtois aura profité de l’accueil des partisans gatinois pour voler la vedette à Abramov.

Il a marqué le premier et le dernier but des visiteurs. Abramov aura participé au but de Chase Harwell, qui permettait aux Tigres de prendre l’avance 2-1 en toute fin de première période.

Giordano Finoro et Gabriel Bilodeau ont répliqué pour les Olympiques (23-15-4) contre Étienne Montpetit, qui n’a fait face qu’à 15 tirs. Il a réservé son meilleur arrêt contre Shawn Boudrias à une seconde de la fin du match.

Les Gatinois se sont ainsi inclinés dans un quatrième match consécutif, mais ils auront au moins limité la puissante attaque des Tigres à 23 tirs contre Tristan Bérubé.

Quand on demande à l’entraîneur-chef Éric Landry si cette défaite honorable pouvait faire du bien à son équipe, il répond que la question n’est pas là.

« Quand nous avions 20 joueurs prêts à jouer 60 minutes, nous n’avions pas de problèmes. Nous n’avions pas de passagers. Ce soir, certains de nos joueurs ont pris une soirée de congé ou à tout le moins, quelques présences de congé. Le match s’est joué là. »

Landry a ajouté qu’il n’avait pas trouvé bizarre de voir Abramov jouer contre son équipe.

« Nous l’avons beaucoup vu sur la patinoire, mais je faisais confiance à mes joueurs pour le surveiller. »

Alex Breton a été un de ceux qui ont été appelés à tenir l’espoir des Blue Jackets de Colombus en échec.

« Ça faisait drôle de jouer contre lui parce que j’ai joué avec lui pendant trois ans. Je devais avoir des yeux tout le tour de la tête quand il était sur la glace, mais j’ai eu la chance de le contrer pendant nos entraînements et je connaissais ses habitudes », a expliqué celui qui a bien paru contre le Russe des Tigres (21-16-6).

Les Olympiques ont disputé ce match sans deux gros morceaux de leur attaque. Dawson Theede s’approche d’un retour au jeu, mais il n’a pas pu affronter les Tigres. Blessé vendredi contre les 67’s d’Ottawa, Maxim Trépanier devra quant à lui rater au moins une semaine de jeu.

LE HOCKEY JUNIOR EN BREF

Sixième victoire de suite de l’Intrépide

L’Intrépide de Gatineau n’a fait qu’une bouchée des Forestiers d’Amos dans un programme double au Complexe Branchaud-Brière en fin de semaine.

Les protégés de Martin Lafleur ont signé leurs cinquième et sixième victoires consécutives en défaisant les Forestiers 5-1 samedi et 8-2 dimanche.

William Dagenais avait animé l’attaque samedi avec une prestation d’un but et trois points. Mathieu Gagnon, Sébastien Pilon, Michael Stegmann et Éric Nadon avaient aussi déjoué Thommy Monette, qui a fait face à un barrage de 46 tirs contre seulement 17 pour Jérémie Lefebvre.

Dimanche, Hendrix Lapierre a lui aussi inscrit un but et fourni deux passes dans la victoire de 8-2. L’espoir de 15 ans a récolté cinq points ce week-end. Conor Frenette a atteint le plateau des 15 buts en comptant deux fois dimanche. Mirco Fontaine et Étienne Champagne ont ajouté un but et une passe chacun alors que Cédric Chénier, Connor Romain et Mathieu Gagnon ont complété la marque contre le gardien Kevyn Brassard, testé à 38 reprises.

Alexandre Groleau n’a eu qu’à repousser 14 tirs pour assurer le balayage à l’Intrépide (20-11-1)  contre les Forestiers (6-22-6).

Trois points sur six pour les 67’s

Les 67’s d’Ottawa ont rencontré plus de difficultés après avoir pris la mesure des Olympiques de Gatineau 5-0 vendredi au centre Robert-Guertin. De retour à la Place TD, ils se sont inclinés 6-2 devant les Petes de Peterborough samedi et 5-4 en prolongation devant le Storm de Guelph dimanche.

Les hommes d’André Tourigny ont ainsi amassé trois points sur une possibilité de six dans leur fin de semaine de trois matches en trois jours.

Logan DeNoble a été particulièrement efficace en enregistrant un but et quatre points dans la victoire des Petes samedi. Christopher Paquette (2 buts) et Nikita Korostelev (1 but, 2 passes) ont aussi contribué à la sortie du gardien Olivier Tremblay à mi-chemin en troisième période.

Cédrick Andrée a fait sa rentrée avec un score de 6-1. Kody Clark et Oliver True ont marqué dans cette défaite.

Dimanche, Andrée est revenu devant le filet pour affronter 44 tirs du Storm.

Le dernier tir de Cam Hillis a donné la victoire aux visiteurs. C’était le deuxième but du match de Hillis. Ryan Merckley avait amené le match en prolongation en créant l’égalité 4-4 avec 1:41 à faire. Tye Felhaber (3 points), Samuel Bitten, Travis Barron et Sasha Chmelveski ont touché la cible pour les 67’s (17-20-5).