Vitalii Abramov a inscrit un but et fourni deux passes à son premier match de la saison avec les Olympiques vendredi soir.

Abramov revient, l’attaque renaît

Le retour de Vitalii Abramov a eu un effet instantané sur les Olympiques de Gatineau.

Sans lui, l’équipe avait inscrit quatre maigres buts à ses trois premiers matches de la saison. Au premier match d’Abramov vendredi soir, les Olympiques ont marqué sept fois. Abracadabramov a participé à trois de ceux-ci dans une victoire de 7-1 contre les Cataractes de Shawinigan devant 1711 spectateurs au centre Robert-Guertin.

Portant le « A » d’assistant à l’avant de son dossard #11, Abramov a été la bougie d’allumage offensive des Olympiques pendant que le Shawiniganais Mathieu Bellemare a effectué quelques-uns de ses propres tours de magie contre l’équipe de son patelin. Le gardien de 19 ans a repoussé 40 tirs dans la victoire des siens, mais plusieurs en début de match quand les visiteurs ont été incapables de profiter de trois avantages numériques consécutifs pour ouvrir la marque.

C’était 10-0 dans les lancers au but quand les Olympiques ont pu tromper Mikhail Denisov à mi-chemin dans la période à l’aide de leur premier tir. C’était l’œuvre de Mikhail Shestopalov sur un jeu bien orchestré par Vitalii Abramov.

À son premier match à Gatineau dans le rôle d’entraîneur-chef, Daniel Renaud fulminait après cette sixième défaite consécutive des Cataractes.

« Quand les tirs sont 41-29 en ta faveur et que tu perds 7-1... Une équipe de hockey junior est aussi bonne que ses joueurs de 20 ans et ses joueurs européens. Mes pensées se résument à ça ce soir. J’ai été encore plus précis dans la chambre. Les joueurs savent ce que je pense. Quand tu regardes aller Abramov et que tu le compares avec Vasily Glotov... c’est deux affaires différentes. »

L’entraîneur gatinois des Cataractes en voulait à ses leaders, mais il a quand même tenu à féliciter le gardien Mathieu Bellemare. « C’était 10-0 dans les tirs. Sans lui et sans le désavantage numérique des Olympiques, ça aurait pu être 3-0 après 10 minutes, mais encore là, ce sont nos 20 ans et nos Européens qui jouent sur l’avantage numérique... »

Bellemare fumant

Mathieu Bellemare a été particulièrement fumant pendant les sept désavantages numériques des visiteurs. C’est là qu’il a effectué ses meilleurs arrêts de la soirée. Les Cataractes n’ont jamais été en mesure de le déjouer sur l’attaque massive.

De leur côté, les Olympiques ont inscrit trois buts en quatre occasions sur le jeu de puissance. Bellemare, il va sans dire, était fier de sa prestation après le match. Il venait de battre les Cataractes pour la sixième fois en huit départs en carrière.

« Le début de match a été très important. Nous avons manqué de discipline. Si les Cataractes avaient compté un ou deux buts, ça aurait pu changer l’allure du match. Ma mitaine allait bien. J’étais en pleine confiance. Oui, j’avais perdu mon premier match à Québec, mais c’était 3-0 et ça s’était bien passé. »

Bombardé tôt dans le match, Bellemare a indiqué que c’était le début de match rêvé pour un gardien « quand tu fais les arrêts ! » Mais même s’il a dû affronter 41 tirs dans la victoire, il a trouvé que ses coéquipiers avaient bien joué devant lui. Les Cataractes ont décoché la majorité de leurs tirs sur leurs attaques massives.

À son premier match à Guertin depuis le printemps dernier, Abramov a dit qu’il faisait bon de renouer avec ses coéquipiers sur la glace. « Ça fait du bien de revenir. C’est une grosse victoire pour nous autres. Mathieu nous a gardés dans le match au début, puis nous avons pu l’aider par la suite. »

L’espoir des Blue Jackets de Colombus avait l’air d’un joueur qui était encore à un camp de la LNH sur la glace, mais il n’a pas remarqué que le jeu se déroulait plus lentement dans la LHJMQ. « C’était surtout différent. Pas vraiment plus lent, mais je sentais que j’avais beaucoup plus de temps avec la rondelle. »

4 points pour Boudrias

Abramov n’a pas été le seul à connaître une soirée faste à l’offensive. Shawn Boudrias a obtenu la première étoile après avoir inscrit deux buts et deux passes. Le défenseur de 20 ans Will Thompson a compté une fois en plus d’amasser trois points. Mitchell Balmas et Gabriel Bilodeau ont été les autres marqueurs pour les Olympiques qui recevront les Foreurs de Val-d’Or dimanche.

OLIVIER TREMBLAY SIGNE SA PREMIÈRE VICTOIRE AVEC LES 67'S

À son troisième départ devant la cage des 67’s d’Ottawa, Olivier Tremblay a enfin pu savourer une première victoire vendredi soir quand son équipe s’est imposée par la marque de 4-3 en fusillade contre les Petes de Peterborough à la Place TD. 

Le gardien de 20 ans, qui a passé les quatre premières saisons de sa carrière dans la LHJMQ, a repoussé 19 tirs des Petes pendant les 65 premières minutes de jeu et il a arrêté un des deux tireurs des visiteurs en fusillade pour aider les 67’s à mettre fin à une séquence de trois défaites consécutives. Graeme Clarke, Sasha Chmelevski et Tye Felhaber ont tous déjoué le gardien Dylan Wells durant les tirs de barrage, mais Wells a été très occupé en temps réglementaire et en prolongation alors qu’il a affronté 41 tirs. 

Sasha Chmelevski a pu le battre à deux reprises en moins de deux minutes au début de la troisième période pour permettre aux 67’s d’égaler la marque 2-2 au grand plaisir des 1941 spectateurs de la Place TD.

Austen Keating a été l’autre marqueur des locaux en troisième période.

Le défenseur de 17 ans Kevin Bahl a amassé deux passes dans la victoire.

Chez les Petes (3-3-0), la réplique est venue de Zach Gallant, Semyon Der-Arguchintsev et  Nikita Korostelev.

Les 67’s (3-3-1) vont compléter leur week-end à la maison dimanche en accueillant les Firebirds de Flint.