Olympiques

Prêts à laisser leurs marques

Ce n’est pas parce qu’un joueur arrive d’Europe que son succès est assuré dans la LHJMQ.

Les Olympiques de Gatineau ont eu la main heureuse avec Yakov Trenin et Vitalii Abramov dans les années récentes, mais ils ont aussi vécu certaines déceptions avec Mikhail Shestopalov et Igor Levitzky.

Olympiques

35 recrues débarquent à Guertin

Après avoir subi l’élimination au premier tour des séries éliminatoires de la LHJMQ pour une deuxième année consécutive, l’été a été trop long au goût des Olympiques de Gatineau.

L’entraîneur-chef Éric Landry a donc hâte de repartir avec une page blanche mercredi après-midi alors qu’il va accueillir 35 recrues qui participeront à un camp d’essai jusqu’à samedi. Les vétérans commenceront à se pointer au centre Robert-Guertin en fin de semaine, mais dimanche, lors du premier match hors-concours des Olympiques à Blainville-Boisbriand, Landry va récompenser ses 20 meilleures recrues en les envoyant dans la mêlée.

Olympiques

Talbot, Byron, Giroux et compagnie de retour

Les Olympiques de Hull/Gatineau ont gâté leurs partisans pendant longtemps en leur offrant sept coupes du Président en 23 ans, mais leur dernier sacre remonte déjà à 10 ans et la nostalgie commence à se faire sentir.

Dimanche, par un splendide après-midi d’été, plus de 700 personnes se sont déplacées vers le Complexe Branchaud-Brière pour assister au match des champions de 2008 contre d’autres anciens membres de l’organisation la plus titrée de l’histoire de la LHJMQ.

Héros des séries du printemps 2008, Claude Giroux avait convié ses anciens coéquipiers pour un week-end de retrouvailles et les anciens protégés de Benoît Groulx se sont amusés comme des larrons en foire en son absence !

« Ça fait 10 ans, mais on dirait que c’était hier. Nous avons eu du plaisir au tournoi de golf des anciens samedi et aujourd’hui sur la glace. Nous avons pu nous raconter quelques bons vieux souvenirs », a dit Giroux, qui a bien évidemment marqué le premier but de la victoire de 8-5 des siens contre les plus anciens Olympiques.

Onze membres de l’édition championne étaient sur place, dont le gardien Ryan Mior venu de l’Alberta et le défenseur Joey Ryan en visite de Boston.

Bien sûr, Paul Byron, le fidèle compagnon de trio de Giroux pendant les séries électrisantes de 2008 était encore à ses côtés et les deux ont causé quelques maux de tête aux défenseurs adverses qui avaient gagné en âge et poids. Nous ne nommerons personne !

Le moment fort du week-end entre boys ?

Olympiques

Le successeur d’Abramov fait saliver

À moins d’une semaine du début du camp des recrues dans la LHJMQ, les Olympiques de Gatineau peuvent déjà saliver en jetant un coup d’œil sur ce qui se passe à la Coupe Hlinka-Gretzky à Edmonton.

Après la ronde préliminaire de trois parties, leur premier choix européen, Yaroslav Likhachyov, partage la tête du classement des compteurs avec six points. Cinq joueurs, dont quatre Russes, se retrouvent au sommet des marqueurs à ce Championnat du monde des moins de 18 ans. Le Canadien Alexis Lafrenière (Océanic de Rimouski) les accompagnait avec deux buts et quatre passes avant le début de la ronde éliminatoire qui débutera vendredi.

Olympiques

Giroux sera au match des Anciens

Claude Giroux sera sur la patinoire du Complexe Branchaud-Brière, le dimanche 12 août prochain, pour participer au premier match des anciens des Olympiques de Hull/Gatineau.

Ce n’est pas une énorme surprise. Au départ, c’était son idée. Il a lui-même décidé d’investir une somme d’argent importante, afin de s’offrir une petite fête entre amis.

Olympiques

«L’autre» Aebischer

Alain Sear a tenu promesse. Au repêchage des joueurs européens de la Ligue canadienne de hockey, le Directeur des opérations hockey des Olympiques de Gatineau a pigé dans un pays nouveau.

En deuxième ronde, il a réclamé un défenseur originaire de la Suisse, jeudi.

En prime, le jeune homme en question porte un nom connu. Il s’appelle David Aebischer.

Il n’aurait cependant pas de lien de parenté avec le gardien de but helvète qui a passé six saisons dans la LNH, avec l’Avalanche du Colorado et du Canadien de Montréal.

« Après avoir fait notre sélection, j’ai reçu quelques textos de mes amis à travers la ligue. Ils m’ont dit que je trichais. Aebischer est trop vieux pour jouer dans le junior, qu’ils disent », raconte Sear en riant.

Le gardien dont il est question a fêté ses 40 ans l’hiver dernier. Il est à la retraite depuis maintenant trois ans. Il a complété sa carrière dans son pays natal.

Le défenseur qui débarquera en Outaouais à la fin de l’été est âgé de 18 ans. Il n’a pas été repêché par une équipe de la LNH. Il veut traverser l’océan Atlantique dans le but d’évoluer plus souvent devant des dépisteurs de clubs professionnels.

« C’est un joueur que nous avons ciblé il y a longtemps, indique Sear. C’est un défenseur droitier. Il a été le quatrième meilleur marqueur de la ligue dans laquelle il évoluait, la saison dernière. On pense qu’il saura nous aider, dès le départ, au sein de notre deuxième duo défensif. »

D’autres formations de la LHJMQ s’intéressaient à ce produit du club de Fribourg-Gottéron. Il souhaitait, par-dessus tout, s’installer dans une région du Canada où il serait possible pour lui de parler français.

Les Olympiques sont sortis des sentiers battus avec leur choix de deuxième ronde.

Avec leur premier choix, ils ont fait tout le contraire. Ils ont réclamé un autre attaquant russe.

Après Yakov Trenin, Vitalii Abramov et Mikhail Shestopalov, voilà que Yaroslav Likhachyov débarquera en Outaouais.

« Il est originaire de Yaroslavl, comme Yakov », note Sear.

« Il a des mains en or, il a définitivement un bon flair offensif. Son coup de patin est très bon. On me dit qu’il est un bon coéquipier. Il n’a pas de grosses lacunes défensivement, non plus. »

Les dépisteurs des Olympiques l’ont bien aimé lors de son passage au Championnat du monde junior A en Nouvelle-Écosse, en décembre 2017.

Un Autrichien à Ottawa

Pendant un bon moment, on a cru que les 67’s d’Ottawa profiteraient du repêchage des joueurs européens pour s’améliorer devant le filet. Ils ont finalement choisi un centre de petit gabarit originaire de l’Autriche, Marco Rossi.

« Nous avions plusieurs options, reconnaît l’entraîneur-chef André Tourigny. Nous avions de l’intérêt pour certains gardiens qui ont été repêchés avant que nous ayons la chance d’effectuer notre premier choix. Nous n’avions pas un très bon feeling quant à nos chances d’attirer à Ottawa ceux qui étaient toujours disponibles à notre tour. »

Rossi, qui est âgé de 16 ans, sera éligible au repêchage de la LNH en 2020.

Olympiques

Shawn Boudrias avec le Wild

L’attaquant des Olympiques de Gatineau Shawn Boudrias n’était pas à Dallas samedi pour entendre le Wild du Minnesota le sélectionner en sixième ronde, avec le 179e choix au total.

Le hockeyeur originaire de Terrebonne avait une bonne raison de ne pas s’être rendu au Texas, après avoir vécu la déception d’être dans les gradins du United Center de Chicago l’an dernier sans qu’un seul des 31 clubs le choisisse.

Hockey junior

Ottawa contre Gatineau, prise 2

La rivalité interprovinciale fera de nouveau rage, cette saison.

Les 67’s d’Ottawa et les Olympiques de Gatineau croiseront de nouveau le fer, en saison régulière.

Le calendrier de la saison régulière 2018-19 de la Ligue de hockey de l’Ontario (LHOntario) a été dévoilé, mardi matin. Ça nous a permis de découvrir que les deux clubs de la région de la capitale fédérale croiseront le fer à deux reprises, dans une série aller-retour, en décembre.

Les Olympiques seront les hôtes de la première joute, le vendredi 7 décembre, au Centre Robert-Guertin.

Le club qui perdra cette rencontre n’aura pas à broyer du noir trop longtemps. Le match revanche sera disputé moins de 24 heures plus tard, à l’aréna de la Place TD.

Les deux équipes ont partagé les honneurs de la série, l’hiver dernier. Les Olympiques ont vaincu les 67’s 4-1, ans un match en plein air, devant 11 671 personnes.

Un mois plus tard, les 67’s ont blanchi les Olympiques 5-0, à Guertin.

La saison régulière des 67’s débutera le vendredi 21 septembre. Les Steelheads de Mississauga seront alors en ville.

Olympiques

Deux Américains pour les Olympiques

Deux jours après la séance de sélection de la LHJMQ, le circuit Courteau tenait un repêchage spécial de deux rondes où les 18 équipes de la ligue devaient repêcher deux joueurs américains.

Ce repêchage supplémentaire est nouveau cette année. Auparavant, toutes les équipes de la LHJMQ devaient repêcher un minimum de deux joueurs pendant la séance de sélection des joueurs d’âge midget. Samedi à Shawinigan, les Américains pouvaient quand même être sélectionnés dans les 14 rondes du repêchage, mais les équipes de la LHJMQ ont utilisé ce privilège seulement 10 fois.

Olympiques

Pier-Oliver Roy : « Dostie avec plus de fougue »

Quand les Olympiques ont fait une transaction pour améliorer leur rang de sélection au repêchage 2018 de la LHJMQ, c’était dans le but de réclamer Pier-Olivier Roy.

Leur souhait s’est réalisé samedi alors qu’ils ont pu sélectionner le dynamique attaquant des Chevaliers de Lévis au neuvième rang de la période ronde.