Olympiques

Les Mooseheads trop forts pour les Olympiques

Il fallait bien que ça arrive un jour. En pleine année de reconstruction, les Olympiques de Gatineau ont perdu un premier match dans les Maritimes cette saison.

Après quatre victoires consécutives à Bathurst, Saint-Jean, Cap-Breton et Charlottetown, les Gatinois se sont butés aux hôtes du prochain tournoi de la coupe Memorial à Halifax vendredi soir.

Les Mooseheads ont donné le ton en marquant dès les premières secondes du match et les Olympiques n’ont jamais pu s’en remettre. Les locaux ont facilement triomphé au compte de 7 à 2 devant 7809 spectateurs au Scotiabank Center.

Creed Jones a eu fort à faire pour limiter les dégâts devant la cage des Olympiques (20-30-5). Antoine Morand et Raphaël Lavoie l’avaient déjoué en première période, mais les Mooseheads (40-12-3) avaient dominé le premier engagement 21-4 au chapitre des tirs. À la fin du match, le tableau indicateur donnait un avantage de 54-20 dans les tirs aux protégés d’Éric Veilleux.

Raphaël Lavoie, un espoir de premier plan du prochain repêchage de la LNH, a ajouté un deuxième but dans la victoire des siens. Il a complété la rencontre avec quatre points.

Samuel Asselin, Jared McIsaac, Samuel Dubé et Jake Ryczek ont été les autres compteurs des vainqueurs.

Le Gatinois Benoît-Olivier Groulx a récolté une passe dans la victoire des siens. Maxim Trépanier, échangé aux Mooseheads aux Fêtes, a effectué un retour au jeu après une absence de trois semaines. Il a été tenu en échec contre son ancien club.

Auteur du but gagnant en prolongation la veille à Charlottetown, Giordano Finoro a marqué les deux buts des Gatinois.

« Halifax a une très bonne équipe et nous n’avons pas été capables de suivre leur rythme. Ç’a été difficile de gagner nos batailles aussi, mais ça fait partie de l’apprentissage pour nous. Il faudra voir comment nos joueurs vont réagir à cette défaite demain », a raconté l’entraîneur-chef Éric Landry.

Les Olympiques devront se regrouper rapidement. Ils vont terminer leur voyage de trois matches en trois soirs avec un arrêt à Moncton pour affronter les Wildcats samedi.

Olympiques

Remontée improbable des Olympiques

Au chapitre des victoires savoureuses, les Olympiques de Gatineau pourront ajouter celle de jeudi soir à Charlottetown.

Épuisés à leur arrivée au Eastlink Center avec 16 heures de retard après un interminable voyage en pleine tempête, les hommes d’Éric Landry tiraient de l’arrière 3-1 avec moins de 80 secondes au match quand ils ont amorcé une remontée improbable.

Olympiques

Un champion compteur est rappelé avec les Olympiques

Entre la poudrerie et les rafales, la route vers les Maritimes a été périlleuse pour les Olympiques de Gatineau mercredi.

Le club devait quitter le stationnement du centre Robert-Guertin à 10 heures pour souper à Frédéricton et coucher à Moncton au Nouveau-Brunswick, mais il a été bloqué à Québec à partir de 14 h 30 parce que l’autoroute 20 a été fermée à la circulation jusqu’à 19 h 30.

Olympiques

Les Olympiques près des Huskies, loin des Foreurs

Ne laissez pas les pointages vous berner. Les Olympiques de Gatineau ont démontré les deux côtés de leur visage en fin de semaine au centre Robert-Guertin.

Sous leur meilleur jour, ils ont donné une bonne frousse à la meilleure équipe au Canada samedi soir. Les Huskies de Rouyn-Noranda ont lutté jusqu’à la dernière minute pour assurer leur 17e victoire de suite avec un but dans un filet désert d’un match de 4-2.

Olympiques

Kielb s’impose à la ligne bleue des Olympiques

Quand les Olympiques ont monnayé leurs meilleurs attaquants de 19 ans à la dernière période des transactions de la LHJMQ, ils se sont assurés de garder une certaine continuité en défensive.

L’idée d’épargner Gabriel Bilodeau et Darien Kielb de la vente de liquidation aura été la bonne. Soir après soir, le duo de vétérans défenseurs a le mandat de freiner les ardeurs des meilleurs trios adverses.

Olympiques

Roy donne la victoire aux Olympiques

Deux clubs en reconstruction. Deux clubs avec des objectifs différents.

Malgré les départs de vétérans de qualité, les Olympiques de Gatineau se retrouvent dans l’étrange position de lutter pour obtenir l’avantage de la glace au premier tour des séries. De leur côté, les Cataractes de Shawinigan se battent tout simplement pour conserver leur place en séries. En ce moment, ils occupent le 16e et dernier rang qui donne accès à la danse du printemps dans la LHJMQ. Ils ont quatre points d’avance sur les Sea Dogs de Saint-Jean, qui leur soufflent dans le cou.

Olympiques

Jones a permis aux Olympiques d’y croire

La soirée s’annonçait pénible pour les Olympiques de Gatineau face à la meilleure équipe de la LHJMQ à Rouyn-Noranda samedi soir.

Grâce à deux buts en supériorité numérique de Joël Teasdale, les Huskies avaient d’ailleurs pris les devants 3-0 après seulement neuf minutes de jeu, mais Creed Jones a évité un possible carnage en bloquant tout ce que l’équipe locale a dirigé vers lui par la suite.

Olympiques

Les Olympiques larguent les Foreurs 6-2

Décidément, Iaroslav Likhachev aime l’air de Val-d’Or.

La recrue russe des Olympiques de Gatineau avait amorcé sa carrière dans la LHJMQ en marquant deux buts et en ajoutant deux passes dans un gain facile contre les Foreurs au centre Air Creebec.

Olympiques

Les coups de cœur du capitaine Bilodeau

Sans crier gare, Gabriel Bilodeau aura marqué l’histoire des Olympiques de Hull/Gatineau à sa façon.

Acquis par les Olympiques à mi-chemin de la saison de ses 16 ans, l’ancien choix de première ronde des Foreurs de Val-d’Or va dépasser Stéphane Richer et Cam Russell au chapitre des matches joués en carrière dans l’uniforme gatinois le week-end prochain en Abitibi. À moins d’une blessure, Bilodeau reviendra de ses matches à Val-d’Or et Rouyn-Noranda avec 242 matches au compteur. Parmi tous les défenseurs de l’histoire de la franchise, ça va le placer sur un pied d’égalité avec Alexandre Carrier au troisième rang.

Saguenéens

Saguenéens: Hendrix Lapierre, comme un vétéran

Ce n’est pas un secret pour personne, le premier choix au dernier repêchage de la LHJMQ, Hendrix Lapierre, se comporte comme un vétéran depuis son arrivée avec les Saguenéens de Chicoutimi. L’attaquant de 16 ans l’a encore démontré, au cours des dernières semaines, après avoir subi une importante blessure à l’épaule, retrouvant le même rythme qu’en début de saison.

Avant de devoir s’absenter pour un mois en octobre et novembre, Hendrix Lapierre affichait une production d’un point par match. Après avoir été blanchi à ses six premiers matchs après son retour au jeu, le Gatinois a retrouvé la cadence initiale avec 22 points à ses 21 dernières rencontres.