Nick Suzuki pourrait jouer un rôle important dans la série de qualification entre les deux équipes, alors que les Penguins auront l’avantage du dernier changement pour trois des cinq rencontres potentielles.
Nick Suzuki pourrait jouer un rôle important dans la série de qualification entre les deux équipes, alors que les Penguins auront l’avantage du dernier changement pour trois des cinq rencontres potentielles.

Nick Suzuki prêt à affronter Crosby et Malkin

Nick Suzuki admet avoir suivi de près tous les faits et gestes de Sidney Crosby et Evgeni Malkin lors des matchs du Canadien de Montréal face aux Penguins de Pittsburgh cette saison. Il devra maintenant trouver un moyen de les neutraliser.

Suzuki pourrait jouer un rôle important dans la série de qualification entre les deux équipes, alors que les Penguins auront l’avantage du dernier changement pour trois des cinq rencontres potentielles. L’entraîneur-chef des Penguins, Mike Sullivan, devrait utiliser ses deux centres étoiles à profusion et il sera impossible pour Claude Julien de toujours se fier à l’unité de Phillip Danault pour tenter de les freiner.

Depuis le début du camp de relance, Suzuki se retrouve au centre du deuxième trio, entouré de Jonathan Drouin et Joel Armia. Il pourrait garder ce poste même si Max Domi décide de participer au tournoi de relance de la LNH

Suzuki croit être prêt à relever le défi face aux Penguins.

«J’ai retenu beaucoup de choses de mes matchs contre (les Penguins), a noté Suzuki. Vous apprenez en regardant les séquences des matchs contre eux, quand vous essayez de les contrer (Crosby et Malkin) ou d’attaquer. Cependant, c’est une autre chose quand vous vous retrouvez sur la glace contre eux. J’ai hâte de les affronter. Ce sera un beau défi.»

Suzuki a indiqué avoir révisé ses matchs précédents face aux Penguins. Julien prévoit mettre l’accent sur la confrontation face aux Penguins dès lundi.

Une pause salutaire

Julien a répété cette semaine ce qu’il disait dans les jours avant l’arrêt des activités de la LNH en mars: il croit que la fatigue avait rattrapé Suzuki. Ce dernier avait été limité à une aide à ses neuf derniers matchs, immédiatement après avoir récolté 13 points en 12 rencontres.

Il faut dire que Suzuki avait un calendrier bien rempli depuis un an et demi, avec sa saison dans la Ligue de l’Ontario, sa participation au Championnat mondial junior, le long parcours du Storm de Guelph en séries et sa participation à la Coupe Memorial, puis le camp de développement du Canadien pendant l’été.

L’Ontarien âgé de 20 ans a reconnu que la pause forcée par le confinement lui a permis de recharger les batteries.

«J’ai pu me reposer, puis j’ai augmenté l’intensité des entraînements graduellement avant de revenir ici. Je me sens bien depuis le début du camp. Je crois que le repos et mon entraînement pendant le confinement m’ont fait grand bien», a mentionné Suzuki.

Il a ajouté qu’il avait pu s’entraîner 12 fois sur glace avant son retour dans la région montréalaise.

Aperçu de l’avantage numérique

Le Tricolore a effectué ses premiers exercices d’avantage numérique samedi. L’unité était composée de Brendan Gallagher, Tomas Tatar, Shea Weber, Drouin et Suzuki.

Même si Julien a insisté pour dire qu’il était trop tôt pour en tirer des conclusions, il a affirmé qu’il croyait avoir assemblé un groupe qui pourrait être efficace.

«(La présence de Weber) ouvre des options pour les gars qui aiment faire des passes», a noté Suzuki, qui a surtout joué sur la deuxième unité cette saison et donc rarement avec Weber.

«Si l’équipe adverse se préoccupe de neutraliser le tir de «Webby», avec raison, ça devrait ouvrir des options pour Drouin et moi sur les flancs.»

Byron de retour

L’attaquant Paul Byron était de retour à l’entraînement, un jour après avoir sauté son tour lors d’une séance.

Byron ne s’était pas entraîné vendredi et l’équipe n’a pas pu fournir d’explications en vertu des règles de la LNH. Pendant les phases 3 et 4 de la relance, les clubs ne peuvent pas faire d’annonces en ce qui concerne les blessures ou les maladies touchant les joueurs.

Par ailleurs, les attaquants Ryan Poehling et Danault, les défenseurs Cale Fleury et Victor Mete, ainsi que le gardien Cayden Primeau ont patiné avant le groupe régulier pour une deuxième journée consécutive.

Les défenseurs Xavier Ouellet et Brett Kulak étaient également absents, samedi matin. Kulak n’a toujours pas été aperçu sur la patinoire depuis le retour des joueurs dans la région de Montréal. Ouellet s’est entraîné trois fois à son retour, mais est absent depuis le 10 juillet.