S’il estime avoir pris la bonne décision, Duvernay-Tardif a tout de même douté

NFL

S’il estime avoir pris la bonne décision, Duvernay-Tardif a tout de même douté

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Tout sourit à Laurent Duvernay-Tardif. Ça ne veut pas dire qu’il n’est jamais assailli de doutes.

Prenons par exemple sa décision de ne pas jouer avec les Chiefs de Kansas City en 2020 afin de se consacrer à la lutte contre la COVID-19 dans les CHSLD du Québec. Ç’a été un choix déchirant, qui l’est encore plus à la veille du premier match de la saison des champions en titre du Super Bowl.

«Initialement, on ne savait même pas si nous allions avoir l’option de ne pas participer à la saison. Ce n’est pas une clause qui fait partie de nos contrats, a-t-il raconté au cours d’une téléconférence, mercredi. Je ne l’avais jamais considéré non plus : je m’entraînais en vue de mon retour à Kansas City, où j’avais déjà loué un appartement. Mes billets d’avion étaient achetés.

«C’est vraiment dans la dernière semaine avant de partir que j’ai repensé à cela. Mon expérience en CHSLD a vraiment changé ma perspective sur plein de points de vue. (...) Ça m’a frappé, l’impact que pouvait avoir cette pandémie sur les gens, non seulement sur leur santé, mais leur vie. J’avais toujours cela derrière la tête. Quand j’ai pris ma décision, il y avait recrudescence de cas dans plusieurs États - 60 000, 70 000 cas par jour.

«Les risques au niveau collectif pour moi, de savoir que je pouvais mettre des communautés à risque par nos déplacements. Comme futur médecin (...), ça m’agaçait beaucoup.»

Une fois sa décision prise, Duvernay-Tardif a contacté l’entraîneur-chef, Andy Reid, ainsi que l’entraîneur des joueurs de ligne à l’attaque, Andy Heck.

«Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais ils m’ont vraiment appuyé dans ma décision. Ils ont vraiment compris ma perspective sur la question de jouer ou pas. Leur appui m’a touché. Ça montre à quel point c’est une organisation de première classe.»

Un plaqueur d'Ottawa repêché par les Cowboys

NFL

Un plaqueur d'Ottawa repêché par les Cowboys

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
La carrière de Neville Gallimore va se poursuivre chez l’équipe la plus populaire de la NFL.

Le plaqueur natif d’Ottawa a été réclamé par les Cowboys de Dallas, vendredi soir, lors de la troisième ronde du repêchage. Son nom a été appelé au 82e rang, nettement plus loin que prévu par de nombreux observateurs qui l’avaient étiqueté comme un possible choix de fin de première ronde ou tôt en deuxième ronde.

Être sélectionné plus tard n’a pas semblé ébranler le colosse de six pieds deux pouces et 304 livres qui a pleuré de joie en apprenant qu’il aboutissait chez les Cowboys. Ce dernier retrouvera un coéquipier des Sooners de l’Université d’Oklahoma. Le receveur CeeDee Lamb avait été le choix de première ronde de l’équipe texane, la veille.

Repêchage de la NFL: Burrow comme prévu, Gallimore attendra

NFL

Repêchage de la NFL: Burrow comme prévu, Gallimore attendra

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Neville Gallimore devra patienter une journée de plus avant d’être choisi au repêchage de la NFL.

Le nom du plaqueur natif d’Ottawa n’a pas été appelé jeudi soir par le commissaire Roger Goodell lors de la première ronde tenue de façon virtuelle. Les second et troisième tours de l’encan annuel auront lieu vendredi.

Gallimore a entamé tous les matches des Sooners de l’Université d’Okhahoma lors des deux dernières saisons. Il a réussi 18 plaqués, quatre sacs en plus de provoquer deux ballons échappés en 2019.

Saveur ottavienne au repêchage de la NFL

Football

Saveur ottavienne au repêchage de la NFL

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Un plaqueur natif d’Ottawa pourrait être choisi en première ronde, jeudi soir, au repêchage de la NFL. De quoi faire rêver les jeunes joueurs de football de la région de la capitale nationale.

Neville Gallimore a disputé quelques saisons dans la National Capital amateur Football Association (NCAFA) avant de passer deux ans dans une école privée à St-Catharines, puis quatre saisons chez les Sooners de l’Université de l’Oklahoma. Il a réussi 18 plaqués, quatre sacs en plus de provoquer deux ballons échappés en 2019 dans la NCAA.

Les Chiefs rentrent à la maison

NFL

Les Chiefs rentrent à la maison

Associated Press
Les joueurs des Chiefs de Kansas City sont rentrés chez eux au moment où leurs partisans continuaient de célébrer le triomphe de l'équipe au Super Bowl dimanche.

L'entraîneur-chef Andy Reid, trophée Vince-Lombardi dans les mains, a été le premier à descendre de l'avion lundi après-midi avant que lui et les joueurs de l'équipe ne montent dans une caravane qui devait les mener au stade Arrowhead. Les amateurs ont été invités à ne pas accueillir les Chiefs à l'aéroport.