Dimanche dernier, le receveur Odell Beckham Jr a quitté le terrain en voiturette, ayant aggravé sa blessure à la cheville gauche, confirmant en quelque sorte la catastrophe qu'est devenue la saison des Giants de New York.

New York, New York!

CHRONIQUE / Les rôles sont inversés à New York depuis une semaine pour les amateurs des Giants (0-5) et des Jets (3-2). Ce sont maintenant les premiers qui se croisent les doigts pour que leurs favoris terminent au dernier rang de la NFL afin de sélectionner en 2018 Josh Rosen (UCLA) ou Sam Darnold (USC), un des deux jeunes quarts qui pourrait succéder un jour ou l’autre à Eli Manning.

Dire qu’il n’y a pas si longtemps, les médias nous répétaient sans cesse que les Jets allaient éprouver toutes les difficultés du monde à remporter un seul gain en 2017, ce qui allait leur permettre de mettre ensuite la main un de ces deux jeunes quarts pour assumer la relève de Josh McCown, 38 ans, mis sous contrat pour seulement un an.

Mais comme les fans de football le savent trop bien, les choses changent vite dans la NFL. Après avoir entrepris la saison avec quatre défaites, contre toute attente, les Giants ont atteint le fond du baril quand ils ont perdu les services de trois receveurs de passes (Odell Beckham Jr, Brandon Marshall et Dwayne Harris) pour la saison dans une défaite de 27-22 aux mains des Chargers de Los Angeles, dimanche. 

Les médias ont rapporté qu’il régnait une ambiance de mort dans le vestiaire de la troupe de Ben McAdoo, qui a aussi vu l’ailier espacé Sterling Shepard subir une blessure mineure à une cheville contre les Chargers. Dimanche soir, face aux Broncos, les souliers à crampons de ces éclopés seront chaussés par des inconnus comme Tavarres King et Travis Rudolph, un réserviste et un membre de l’équipe de pratique.

Puisque Shepard ratera lui aussi ce match, Roger Lewis pourrait devenir la cible de prédilection de Manning, lui qui revendique huit passes captées jusque-là. Attendez-vous également à ce que la recrue Evan Engram, un ailier rapproché, soit utilisée parfois comme receveur.

Mais il faut faire attention et ne pas attribuer tous les malheurs des Giants à ces nombreuses blessures. Avec une ligne offensive encore plus poreuse que l’an dernier et des porteurs de ballon incapables de trouver les rares ouvertures, ils présentaient une attaque anémique avant de voir tous ces soldats tomber au combat, eux qui occupent le 28e rang de la NFL avec une moyenne de seulement 16,4 points marqués par match.

La saison de Beckham aura été particulièrement frustrante. Blessé à une jambe pendant une rencontre présaison contre Cleveland, le joueur le plus spectaculaire de la NFL sur le plan offensif a raté le match d’ouverture contre Dallas avant de voir peu d’action contre Detroit. Il a ensuite eu droit aux remontrances du président des Giants, John Mara, qui n’a pas apprécié sa façon vulgaire de célébrer un touché contre Philadelphie.

Imprévisibles Jets

Dans la Conférence américaine, le premier rang de la division Est sera à l’enjeu quand la troupe de Todd Bowles accueillera les Patriots de la Nouvelle-Angleterre (3-2), dimanche. Un duel avec un enjeu que personne — même les plus grands fans des J-E-T-S — n’aurait pu prédire. Mais leurs favoris viennent bel et bien d’aligner trois gains consécutifs contre Miami, Jacksoville et Cleveland après avoir entrepris la saison avec deux défaites, une première depuis 2007.

Il ne faut toutefois pas croire que tout est au beau fixe chez les Jets, qui viennent au 31e rang de la NFL avec seulement sept sacs et dont la défensive contre la course ressemble à une passoire (29e place). Les Jets ont aussi été punis à 19 reprises au cours de leurs deux dernières sorties, ce qui a soulevé l’ire de Bowles.

Mais le quart Josh McCown joue avec acharnement, lui qui a déjà signé un gain de plus en 2017 qu’au cours des trois saisons précédentes (2-20), et les Jets semblent progresser de semaine en semaine, au grand bonheur du directeur général Mike Maccagnan, qui a échangé plusieurs vétérans payés trop grassement pour les remplacer par de jeunes joueurs pendant la saison morte.

***

En bref

- Drôle de hasard!

Curieusement, la suspension de six matchs imposée par la NFL au demi-offensif Ezekiel Elliott vient d’être rétablie alors que Dallas est inactif cette fin de semaine. Les avocats des Cowboys ont donc plusieurs jours devant eux pour faire de nouveau appel dans ce dossier merdique. Elliott a été limité à des gains de 393 verges à ses cinq premiers matchs (moyenne de 3,7 verges par course comparativement à 5,1 en 2016), une baisse de régime ayant sûrement quelque chose à voir avec les nombreux rebondissements qui ont entouré cette suspension depuis le premier jour.

-----

- Kizer sur le banc!

Le quart recrue DeShone Kizer (Notre Dame) n’était visiblement pas prêt à amorcer la saison aux commandes de l’attaque des Browns de Cleveland. Il a été remplacé par Kevin Hogan, dimanche contre les Jets. Il avait complété seulement 50,9 % de ses passes depuis le début du calendrier avec trois touchés contre neuf interceptions. Hogan, un inconnu pour la plupart des amateurs, s’est joint aux Browns au début de la saison dernière après avoir été libéré par les Chiefs de Kansas City, qui avaient sélectionné le diplômé de l’Université Stanford en cinquième ronde (162e au total) quelques mois plus tôt.

-----

- Meilleur football le jeudi

Comparativement aux années précédentes, les matchs de la NFL présentés le jeudi soir en première moitié de saison ont été pour la plupart très intéressants. Les duels Chiefs-Patriots, Rams-49ers, Patriots-Buccaneers (pour Antony Auclair) et Eagles-Panthers n’avaient rien à envier aux matchs présentés le dimanche. La tendance devrait se poursuivre jeudi prochain avec une confrontation entre les Chiefs et les Raiders.

***

À sa sortie du terrain, Ben Roethlisberger (7) n’en menait pas large après avoir été victime de cinq interceptions, dont deux ont été retournées pour des touchés, dans une défaite de 30-9 contre les Jaguars.

La déclaration

«Peut-être que je ne l’ai plus»

- Le quart-arrière des Steelers de Pittsburgh, Ben Roethlisberger

***

Mes choix

- Semaine 6

Jeudi : 0/1

Dimanche : Miami à ATLANTA, Chicago à BALTIMORE, Cleveland à HOUSTON, San Francisco à WASHINGTON, Detroit à LA NOUVELLE-ORLÉANS, NOUVELLE-ANGLETERRE à NY Jets, GREEN BAY au Minnesota, Los Angeles Rams à JACKSONVILLE, TAMPA BAY en Arizona, Pittsburgh à KANSAS CITY, Los Angeles Chargers à OAKLAND et NY Giants à DENVER

Lundi : Indianapolis au TENNESSEE

-----

- Semaine 7

Jeudi : Kansas City à OAKLAND

-----

Semaine 5 : 7/14 (50 %); Total : 48/78 (61,5 %)