Rafael Nadal

Nadal rejoint Borg, poursuit sa route au quatrième tour à Wimbledon

LONDRES — Les surprises ont été rares samedi à Wimbledon, mais ça n’a pas empêché les têtes d’affiche d’écrire des pages d’histoire.

Rafael Nadal en a d’ailleurs profité pour rejoindre Bjorn Borg en signant sa 51e victoire en carrière au All England Club, lorsqu’il a pris la mesure du Français Jo-Wilfried Tsonga 6-2, 6-3, 6-2 au troisième tour.

Nadal a vaincu Tsonga sur le court central, dans un match qui n’a jamais été aussi enlevant que son précédent contre l’Australien Nick Kyrgios. ‘Rafa’ n’a pas été confronté à la moindre balle de bris, a brisé Tsonga en cinq occasions et a scellé l’issue de la rencontre en décochant un as.

Il s’agissait du premier duel entre eux dans un tournoi du Grand Chelem depuis les Internationaux d’Australie en 2008, lorsque Tsonga avait surpris l’Espagnol en demi-finales.

Nadal a été rejoint quelques heures plus tard par son éternel rival, Roger Federer, qui a lui aussi écrit une page d’histoire.

Le Suisse a atteint le quatrième tour à Wimbledon pour la 17e fois de sa carrière — un record.

Le détenteur de huit titres sur la pelouse londonienne a évincé Lucas Pouille 7-5, 6-2, 7-6 (4), et cette victoire lui a permis de surpasser la marque de 16 participations au quatrième tour de Jimmy Connors.

Federer est également devenu le premier tennisman à atteindre le plateau des 350 victoires en carrière dans des tournois majeurs.

Il affrontera maintenant la 17e tête de série Matteo Berrettini, qui est venu à bout de Diego Schwartzman 6-7 (5), 7-6 (2), 4-6, 7-6 (5), 6-3.

De son côté, Kei Nishikori a enregistré sa 400e victoire sur le circuit de l’ATP à l’issue de son duel de troisième tour.

L’ex-finaliste des Internationaux des États-Unis a pris la mesure de l’Américain Steve Johnson 6-4, 6-3, 6-2 sur le court no 3, se qualifiant ainsi pour la deuxième semaine d’activités pour la troisième fois en quatre ans.

Sam Querrey a imité le Japonais et a atteint le quatrième tour. L’Américain, qui avait atteint les demi-finales à Wimbledon en 2017 après avoir évincé Andy Murray, a disposé de John Millman 7-6 (3), 7-6 (8), 6-3.

Le compatriote de Querrey, Tennys Sandgren, a causé une petite surprise en éliminant la 12e tête de série Fabio Fognini 6-3, 7-6 (12), 6-3 au troisième tour.

Après la rencontre, Fognini a déclaré qu’il aimerait qu’une bombe explose au All England Club.

L’Italien s’est ensuite rétracté et déclaré qu’il avait émis ces commentaires sans réfléchir. Il a ajouté qu’il était frustré par l’état de son jeu et celui du gazon sur le court no 14.

«Si j’ai offensé quelqu’un, je m’en excuse. Ce n’était pas mon intention», a dit Fognini en italien pendant sa conférence de presse.

Konta, l’exception à la règle

Du côté des dames, la logique a aussi prévalu — ou presque.

L’Américaine Sloane Stephens, qui a remporté les Internationaux des États-Unis en 2017, a été renversée 3-6, 6-4, 6-1 par la favorite locale Johanna Konta. Cette dernière avait atteint le carré d’as à Wimbledon en 2017.

Konta aura rendez-vous au quatrième tour lundi avec Petra Kvitova, qui s’est qualifiée pour la deuxième semaine d’activités de ce tournoi du Grand Chelem sur gazon pour la première fois depuis sa conquête du titre en 2014.

Kvitova, la sixième tête de série, a réussi trois bris en route vers une victoire de 6-3, 6-2 contre Magda Linette sur le court no 2.

La gauchère âgée de 29 ans avait été attaquée à son domicile en République tchèque en 2016, et elle avait dû subir des opérations pour réparer ses blessures au bras gauche. Les séquelles de cette attaque se font encore sentir aujourd’hui, et elle n’a décidé qu’à la dernière minute de participer au tournoi londonien.

Par ailleurs, la championne des Internationaux de France, Ashleigh Barty, a aisément battu la Britannique Harriet Dart 6-1, 6-1 sur le court central. L’Australienne doit croiser le fer lundi avec l’Américaine Alison Riske, qui a infligé une défaite de 4-6, 6-4, 6-4 à la Suissesse Belinda Bencic plus tôt samedi.

D’autre part, Carla Suarez Navarro a aussi accédé au quatrième tour à Wimbledon pour la troisième fois de sa carrière, mais elle n’a jamais franchi cette étape auparavant.

Suarez Navarro, qui n’a pas concédé le moindre set depuis le début du tournoi, a vaincu l’Américaine Lauren Davis 6-3, 6-3.

L’Espagnole aura rendez-vous au prochain tour avec Serena Williams, qui a éliminé Julia Görges de Wimbledon pour une deuxième année de suite. La détentrice de sept titres au All England Club a défait l’Allemande 6-3, 6-4 sur le court no 1.