Rafael Nadal a vaincu Nick Kyrgios et passe au prochain tour en Australie.
Rafael Nadal a vaincu Nick Kyrgios et passe au prochain tour en Australie.

Nadal passe au prochain tour à Melbourne

Howard Fendrich
Associated Press
MELBOURNE - Rafael Nadal a laissé les murmures, les démonstrations de fierté, les services à la cuillère et les coups entre les jambes à son plus jeune et spectaculaire rival, Nick Kyrgios.

Nadal, numéro un mondial, a gardé ses pensées pour lui et s’en est tenu à des coups plus conventionnels, lundi, dans une divertissante victoire de 6-3, 3-6, 7-6 (6), 7-6 (4) contre Kyrgios, le favori de la foule, en quatrième ronde des Internationaux de tennis d’Australie.

Cette victoire a permis à Nadal d’atteindre les quarts de finale et de faire un pas de plus vers un 20e titre du Grand Chelem, le même total que détient le Suisse Roger Federer, le meneur à ce chapitre dans l’histoire du tennis masculin.

Ces deux hommes ne s’aiment pas. Toutefois, Nadal n’avait que de bonnes choses à dire après avoir inscrit une cinquième victoire en huit affrontements contre l’Australien.

«Lorsqu’il veut jouer, lorsqu’il se concentre sur ce qu’il fait, je pense qu’il est un joueur très important pour notre sport, a affirmé Nadal, parce qu’il possède un grand talent et qu’il est l’un de ces joueurs qui peut être très, très intéressant pour la foule.»

Bien que Kyrgios se soit de nouveau permis certaines bouffonneries, il n’a jamais lésiné sur l’effort lundi, ce dont il est souvent accusé.

«Aujourd’hui, a déclaré Nadal, je crois qu’il a joué avec beaucoup de sérieux, il a fait de son mieux en tout temps.»

C’est quelque chose qui n’a probablement pas laissé Kyrgios indifférent.

«Je suis anéanti d’avoir perdu ce soir. Ce sont les matchs que je veux gagner le plus.»

Voici comment le grand enjeu et la tension ont dérangé les deux hommes: à 5-5 lors du crucial bris d’égalité de la troisième manche, Kyrgios a commis une double faute, offrant en cadeau une balle de manche. Toutefois, Nadal a été incapable d’en tirer profit, commettant lui-même une double faute immédiatement après.

Pourtant, deux points plus tard, Kyrgios a expédié un coup droit dans le filet, donnant le set à Nadal. Peu de temps après, Kyrgios a commis une autre double faute et a été victime d’un bris de service sans même inscrire un seul point.

Nadal détenait alors une avance de 2-1 au quatrième set, et il semblait en plein contrôle.

«Contre Nick, allait dire Nadal plus tard, vous n’êtes jamais en contrôle.»

Comme de fait, Nadal a connu un moment de défaillance alors qu’il servait pour le match avec une avance de 5-4, commettant une double faute pour procurer à Kyrgios deux balles de bris. L’Australien a converti la seconde grâce à un coup droit effectué tout en sautant, et il a célébré le moment en lançant sa tête vers l’arrière et en hurlant.

Les spectateurs se sont levés, ont crié et agité leur drapeau australien en guise de soutien pour leur protégé de 24 ans originaire de Canberra.

«Un jeu épeurant», a avoué Nadal, tout en reconnaissant qu’il avait été perturbé par un moment de nervosité.

Il s’est cependant ressaisi et a mis fin au match lors d’un autre bris d’égalité lorsque Kyrgios a retourné une balle dans le filet.

En quarts de finale, Nadal retrouvera l’Autrichien Dominic Thiem, qui a facilement battu le Français Gaël Monfils 6-2, 6-4, 6-4.

Thiem, qui a atteint les quarts de finale en Australie pour la première fois, a signé une sixième victoire de suite contre Monfils. Il est le premier Autrichien à se qualifier pour les quarts de finale en Australie depuis Stefan Koubek en 2002.

Medvedev surpris

Dans un autre match du tableau du simple masculin, le Suisse Stanislas Wawrinka, 15e tête de série, est venu de l’arrière et a surpris le Russe Daniil Medvedev, classé 4e, 6-2, 2-6, 4-6, 7-6 (2), 6-2.

Après avoir dominé le bris d’égalité du quatrième set, Wawrinka, champion à Melbourne en 2014, a brisé le service de son rival dès le premier jeu de la manche décisive.

Medvedev n’avait perdu qu’un seul match jusqu’à maintenant en 2020, contre Novak Djokovic lors de la Coupe ATP.

En quarts de finale, Wawrinka croisera le fer avec l’Allemand Alexander Zverev, qui a mis fin à la série de 15 victoires du Russe Andrey Rublev grâce à une victoire en trois manches identiques de 6-4.

Rublev n’avait pas subi la défaite depuis le mois d’octobre. Il avait gagné quatre matchs lors des Finales de la Coupe Davis et avait récolté des titres à Doha et à Adelaïde pour lancer la saison 2020.

Pour Zverev, septième tête de série, il s’agira d’une première présence en quarts de finale aux Internationaux d’Australie, et d’une troisième à un tournoi du Grand Chelem.

Thiem s’est incliné en finale des Internationaux de France à deux reprises contre Nadal et ne compte que quatre victoires en 17 duels face à l’Espagnol.

Une première championne

L’édition 2020 des Internationaux d’Australie verra le couronnement d’une première championne du simple féminin.

Après avoir laissé filer une avance de 5-2 au premier set, la Russe Anastasia Pavlyuchenkova s’est ressaisie et a éliminé l’Allemande Angelique Kerber 6-7 (5), 7-6 (4), 6-2.

Pavlyuchenkova, qui en sera à une deuxième présence d’affilée en quarts de finale à Melbourne, s’est sauvée avec le troisième set en gagnant les quatre premiers jeux.

Kerber était la dernière ex-championne du tournoi toujours en lice.

Pavlyuchenkova aura rendez-vous à l’Espagnole Garbine Muguruza, qui a vaincu la Néerlandaise Kiki Bertens 6-3, 6-3.

Dans d’autres matchs de quatrième ronde, Anett Kontaveit, de l’Estonie, a défait la Polonaise Iga Swiatek 6-7 (4), 7-5, 7-5 tandis que la Roumaine Simona Halep a vaincu la Belge Elise Mertens 6-4, 6-4.