Plaqué solidement en tentant de franchir la ligne des buts à Ottawa, samedi soir, il est possible que le quart Johnny Manziel ait subi une commotion cérébrale, lui qui a raté l'entraînement des Alouettes pour une deuxième journée de suite.

Mystère autour de l'absence de Johnny Manziel

MONTRÉAL — Finalement, Johnny Manziel aurait peut-être souffert d’une commotion cérébrale.

Le quart des Alouettes de Montréal a raté un deuxième entraînement de suite, mercredi, et l’équipe a annoncé qu’il avait été placé sous le protocole des commotions cérébrales de la Ligue canadienne de football. On ne sait toujours pas si le gagnant du trophée Heisman en 2012 sera à l’écart du jeu, mais sa présence semble peu probable lorsque les Alouettes (1-7) rendront visite aux Eskimos (5-3) à Edmonton, samedi soir.

Manziel a été plaqué solidement lorsqu’il a tenté de franchir la ligne des buts dans une défaite de 24-17 des Alouettes aux mains du Rouge et Noir d’Ottawa, samedi, à son deuxième départ dans la LCF. Il a complété la rencontre, mais il ne semblait pas aussi à l’aise qu’avant le contact.

«Mardi matin, Johnny Manziel a mentionné à notre personnel médical qu’il ressentait des symptômes normalement associés aux effets secondaires de la prise de médicaments qui lui sont prescrits pour une condition préexistante. Il a donc dû s’absenter de l’entraînement afin d’effectuer des tests sanguins», peut-on lire dans le communiqué de l’équipe, publié mercredi après-midi.

«Compte tenu du contact qu’il a subi samedi et des effets secondaires potentiels de ses médicaments, l’équipe médicale des Alouettes a placé Manziel sous le protocole des commotions cérébrales de la LCF de façon préventive. La condition de Manziel sera attentivement analysée au cours des prochains jours», y était-il ajouté.

Manziel a déclaré souffrir d’un trouble bipolaire. L’ancien membre des Browns de Cleveland est allé à la recherche d’un traitement pour gérer sa colère et ses abus d’alcool dans le cadre de son acquittement à un chef d’accusation pour violence domestique, en 2016. Il s’est engagé à rester sobre afin de remettre sur les rails sa carrière de joueur de football. Manziel a notamment été autorisé à jouer dans la LCF après avoir accepté de respecter certaines conditions non dévoilées.

Longue liste d'éclopés

Cette possible commotion cérébrale vient s’ajouter à l’imposante liste des blessés chez les quarts des Alouettes. Drew Willy, Jeff Mathews et Vernon Adams sont tous à l’écart du jeu et Matthew Shiltz, qui revient d’une blessure, n’est pas encore assez rétabli pour amorcer un match.

Il y avait des inquiétudes que Manziel avait souffert d’une commotion cérébrale contre le Rouge et Noir et qu’il aurait dû être retiré de l’affrontement, mais l’entraîneur-chef des Alouettes, Mike Sherman, a dit qu’il avait été examiné par des experts et qu’il avait eu la permission de continuer.

«J’étais là quand ça s’est produit», a mentionné Sherman. «Il a quitté le terrain et il s’est assis. Nous voulions tenter un converti de deux points, mais le médecin a dit qu’il était sonné. Je me suis dirigé au banc et Johnny parlait de façon cohérente. Il ne semblait pas y avoir un problème. Il y avait un observateur et un médecin alors je ne suis pas resté.»

Sherman a indiqué qu’il avait fait le chemin de retour d’Ottawa avec Manziel et que ce dernier semblait bien aller. Le quart avait assisté à la rencontre des quarts mardi, mais il avait raté la séance d’entraînement en raison d’une «condition médicale connue qui a nécessité des tests sanguins».

«Si j’avais su que quelque chose clochait avec Johnny, je ne l’aurais pas fait jouer. Je ne mettrais jamais la santé d’un joueur en danger et l’organisation non plus», a insisté Sherman.

Les Alouettes ont donné un gros vote de confiance à Manziel afin qu’il vienne sauver leur saison. L’ancien des Aggies de l’Université Texas A&M a connu un début catastrophique il y a deux semaines, contre les Tiger-Cats de Hamilton, lançant quatre interceptions en première demie. Il a paru plus à l’aise contre le Rouge et Noir.

Sherman a affirmé que si Manziel était en mesure de prendre part à l’entraînement de jeudi, il pourrait peut-être jouer. Ça semble toutefois très improbable.