Craig Anderson n'a rien pu faire sur le but de Patric Hornqvist.

Murray intraitable

À leur retour de Suède, les Sénateurs d’Ottawa manquaient nettement de finition autour du filet.

En même temps, le gardien Matt Murray a offert une performance magistrale en effectuant 21 arrêts dans un gain de 3-1 des Penguins de Pittsburgh devant 17 144 amateurs au Centre Canadian Tire, où les deux clubs finalistes de l’Est le printemps dernier se retrouvaient pour la première fois depuis le but décisif de Chris Kunitz en deuxième prolongation du septième match de leur série.

Les champions en titre de la coupe Stanley ont donc encore eu le meilleur sur la troupe de Guy Boucher, mais celle-ci a offert une forte opposition jusqu’à un but dans un filet désert de Riley Sheahan à 30 secondes de la fin.

« Leur gardien a été exceptionnel, ce n’est pas pour rien qu’il a gagné deux coupes Stanley de suite, il faut lui donner du crédit. Il a fait beaucoup d’arrêts avec ses jambières, il aurait fallu lever la rondelle plus contre lui », analysait Boucher après coup.

Celui-ci a trouvé que son club a bien commencé la rencontre, mais il a manqué d’énergie plus elle progressait, possiblement un effet des quatre jours sans match au retour d’Europe.

« C’est le contraire de ce à quoi je m’attendais, je n’ai jamais vécu ça... Plus le match avançait, plus on détériorait. On jouait, on était là, mais on n’avait pas le même zip qu’en première période. On est sorti fort, motivé, on aurait pu prendre l’avance par deux buts en première période », a ajouté Boucher.

Deux buts lors des quatre dernières minutes de la troisième période ont été suffisants pour Murray.

Son vis-à-vis Craig Anderson a été tout aussi solide, mais il n’a rien vu sur les tirs de la pointe déviés par Patric Hornqvist et Jake Guentzel, ce dernier à neuf secondes de la fin de la période médiane.

Anderson avait auparavant réussi son meilleur arrêt du match sur une échappée de Carl Hagelin, qu’il a arrêté de la jambière alors qu’il tentait de faufiler le disque entre ses jambes.

Cet arrêt n’était cependant pas dans la même catégorie que le vol réalisé par Murray aux dépens de Mike Hoffman pendant un avantage numérique au premier tiers. Décochant un tir sur réception sur une brillante passe de Mark Stone, Hoffman a vu Murray plonger à sa gauche et arrêter son tir avec sa mitaine, avant que la rondelle n’effleure ensuite le poteau. 

« Ils ont fait ce qu’on essayait de faire, créer de la circulation et empêcher le gardien de voir, c’est comme ça. Je devais être à mon meilleur parce que lui (Murray) joue toujours bien contre nous, comme compétiteur, ça te force à mieux jouer », a dit Anderson, qui a fait face à 28 lancers. 

Le Gatinois Jean-Gabriel Pageau a été le seul à trouver une faille dans l’armure de Murray, quand il s’est échappé sur une belle passe en zone neutre de Ryan Dzingel. Il a atteint la lucarne du côté de la mitaine pour réduire l’écart à 2-1, mais la remontée s’est arrêtée là.

« Murray a fait de gros arrêts en début de match et ça lui a donné confiance pour le reste de la partie. On aurait pu mettre un peu plus de trafic devant lui, un bon gardien comme ça va arrêter les rondelles qu’il voit. Leurs deux buts étaient comme ça, il va falloir travailler là-dessus, mais il faut garder la tête haute », a dit Pageau.

Anderson a donné une chance à son club de revenir dans le match en sortant la jambière pour un arrêt miraculeux aux dépens de Bryan Rust avec moins de quatre minutes à faire. Sur le jeu, Evgeny Malkin est tombé sur Chris Wideman, qui a terminé le match à la défense après l’avoir commencé à l’aile droite, et il a quitté avec une blessure au bas du corps.

Les Sénateurs (8-4-5) disputeront leur prochain match samedi après-midi alors que les Coyotes de l’Arizona seront les visiteurs.

HOFFMAN A BIEN ESSAYÉ

Mike Hoffman a vu sa série de huit matches avec au moins un point s’arrêter jeudi soir, mais ce n’est pas parce qu’il n’a pas essayé.

Le franc tireur des Sénateurs a vu le gardien Matt Murray lui voler un but qui semblait certain, et il a aussi frappé la barre horizontale en première période.

« Des choses comme ça vont arriver, il y a de bons gardiens dans la ligue qui vont faire des arrêts comme ça. J’ai fait ce qu’il fallait là-dessus, j’ai pris un bon tir au filet dans la partie supérieure et il a fait un bel arrêt. Dans ce temps-là, tu dois lui lever ton chapeau », a dit Hoffman après coup.

Mike Hoffman

L’arrêt de Murray à ses dépens a été confirmé après révision vidéo. « J’étais certain que la rondelle n’avait pas franchi la ligne rouge. Comme gardien, tu sais où tu es dans le filet. Je connais chaque pouce de mon bureau et j’avais confiance, a dit le gardien des Penguins. J’ai juste tenté de me faire le plus gros possible. J’ai réussi à faire l’arrêt avec mon bloqueur, je me suis lancé et je voulais juste toucher à la rondelle avec quelque chose. »

« S’ils comptent là-dessus, ce match aurait pu être très différent, ça aurait pu leur donner du momentum. C’est un gros arrêt », a noté son coéquipier Sidney Crosby.

Hoffman n’a pas été le seul Sénateur frustré par Murray, il en allait de même pour Matt Duchene, qui a obtenu cinq tirs, tous au premier tiers, à son premier match devant ses nouveaux partisans. « J’ai adoré jouer avec Bobby (Ryan) et Ryan (Dzingel). On a fait de bonnes choses, ça ne rentrait juste pas. Il y a des hauts et des bas dans une saison, mais je ne dirais pas que c’est un bas, ma carrière comme Sénateur ne fait que commencer », a noté Duchene.

>> Sommaire du match