Malgré une carrière légendaire, la vedette du FC Barcelone, Lionel Messi, est toujours à la recherche d’un premier titre de la Coupe du monde.

Messi et Ronaldo toujours en quête d’un premier titre à la Coupe du monde

GENÈVE, Suisse — Cristiano Ronaldo et Lionel Messi ont accumulé les succès — dans la vie et sur le terrain — en route vers leur quatrième participation à la Coupe du monde.

Tant de choses se sont passées pour les deux grandes vedettes du soccer depuis le tournoi de 2014, lorsqu’ils ont quitté le Brésil sans avoir obtenu la récompense la plus convoitée.

Chacun a marqué au moins 200 buts de plus, a remporté au moins un titre de la Ligue des champions et a mérité au moins un ballon d’Or depuis la dernière Coupe du monde. Ronaldo a également guidé le Portugal à la conquête du Championnat d’Europe en 2016.

Les deux ont aussi eu 30 ans et ont vu leur famille s’agrandir, devenant des papas gâteau tout en demeurant les meilleurs dans leur sport.

Ronaldo est à l’âge de 33 ans le père de quatre enfants, dont trois sont nés au cours de la dernière année.

Messi célébrera son 31e anniversaire de naissance en Russie pendant la phase de groupes, et deux de ses trois fils sont nés depuis la défaite de l’Argentine en finale de la Coupe du monde en 2014.

La vie change même si leur volonté de victoire et leur désir de marquer des buts restent les mêmes.

«Vous commencez à voir les choses différemment, d’une autre façon, a déclaré Messi lors d’une interview au quotidien sportif espagnol Marca. La vérité est que devenir père est la plus belle chose qui soit arrivée dans ma vie.»

Ronaldo a pour sa part accordé une récente interview révélatrice au magazine Hola !

«Cela m’a appris des choses sur l’amour, a déclaré l’attaquant du Real Madrid au sujet de sa famille. Ça m’a rendu plus doux et m’a donné une nouvelle perspective sur ce qui est vraiment important dans la vie.»

Cet équilibre de vie a produit des résultats sur le terrain cette saison.

Messi a aidé le FC Barcelone à demeurer invaincu jusqu’à la conquête du championnat de la Liga, alors que plusieurs s’attendaient à une baisse de régime après le départ de Neymar.

Ronaldo a marqué lors des 10 premiers matchs de la Ligue des champions du Real Madrid en route vers une quatrième finale en cinq ans, contre Liverpool samedi. Madrid a remporté trois des quatre dernières finales.

Outre ces prouesses sportives, il y a aussi ces moments privilégiés partagés sur les médias sociaux — 91 millions pour LeoMessi sur Instagram, 73 millions pour @Cristiano sur Twitter.

On y voit par exemple Ronaldo et Cristiano Junior, âgé de 7 ans, vêtus de jaquettes d’hôpital vertes, au chevet de sa compagne Georgina Rodriguez et de sa fille Alana Martina, en novembre dernier.

Ou Messi qui lit une histoire à son fils de cinq ans, Thiago, et portant un chapeau de père Noël rouge et blanc dans un portrait de famille à Noël.

Thiago est l’un des adversaires les plus coriaces de Messi, mais sur une console de jeu — «il me rend fou à vouloir jouer tout le temps» — et Cristiano Junior se joint à papa pour recueillir ses trophées lors des cérémonies de remise des prix de la FIFA.

Les anniversaires de Cristiano Junior en juin sont liés aux grands tournois de son père. Il est né aux États-Unis lors de la Coupe du monde 2010 où, 12 jours plus tard en Afrique du Sud, le Portugal a perdu face à l’Espagne en huitièmes de finale.

Ronaldo, capitaine de son pays, a alors marqué une fois en quatre matchs et il s’agissait d’un but tardif dans une victoire sans appel de 7-0 contre la Corée du Nord.

À l’occasion de l’Euro 2016, Ronaldo a eu la surprise d’une visite de la famille au camp de base de l’équipe près de Paris afin de célébrer le sixième anniversaire de son fils. La vidéo du moment montre l’affection entre eux.

Ronaldo a mené les champions d’Europe en Russie en juin dernier lors de la Coupe des confédérations 2017 et il était — ce qui était connu de quelques personnes seulement — incapable d’être en compagnie de ses nouveau-nés, Mateo et Eva.

Le lendemain de la défaite en demi-finale du Portugal contre le Chili, Ronaldo a annoncé sur les médias sociaux qu’il était de nouveau père et avait quitté la Russie pour voir ses jumeaux.

Ronaldo a confié qu’il n’oublierait pas la compréhension démontrée par l’entraîneur du Portugal Fernando Santos et les dirigeants de l’équipe au service de laquelle il s’est engagé «corps et âme» pour le tournoi.

Un jour plus tard, Messi a eu son propre événement familial. Profitant de sa première saison libre en quatre ans, Messi a épousé sa partenaire de longue date, Antonella Roccuzzo, à Rosario, en Argentine. Leur troisième fils, Ciro, est né en mars.

Messi a raté le match suivant de Barcelone après la naissance, et il a de nouveau placé sa famille d’abord en manquant une conférence de presse où son coéquipier Andres Iniesta a confirmé qu’il quittait le club. L’explication de Messi ? Il allait chercher les nouveaux passeports de ses fils.

Pourtant, un titre de champion de la Coupe du monde manque toujours au palmarès des deux grands.

En 2006, le Portugal s’est incliné face à la France en demi-finales. La dernière fois, le Portugal a fini troisième dans un groupe où l’Allemagne et les États-Unis sont passés au tour éliminatoire.

L’Argentine a été éliminée par l’Allemagne, deux fois en quarts de finale et une fois en finale.

Les deux équipes nationales se retrouvent maintenant dans des groupes difficiles : le Portugal avec l’Espagne, le Maroc et l’Iran. L’Argentine fera pour sa part face à l’Islande, à la Croatie et au Nigeria.

Si la Coupe du monde échappe de nouveau à Messi, il a un autre important objectif pour l’avenir. Lui et sa femme veulent une fille.

«Nous avons des problèmes, mais nous sommes heureux, a déclaré Messi à Fox Sports lors d’une récente interview. Après la Coupe du monde, ou dans l’avenir, nous allons essayer de nouveau.»

LA FIFA N'A PAS ASSEZ DE PREUVES CONTRE LES JOUEURS RUSSES

ZURICH — La FIFA affirme qu’il n’y a pas assez de preuves pour établir que des joueurs de l’équipe russe de la Coupe du monde aient eu recours au dopage. 

La fédération internationale a analysé les informations de l’Agence mondiale antidopage, les échantillons récupérés dans le laboratoire de Moscou et celles de son ancien directeur, Grigory Rodchenkov. 

La Russie a nommé la semaine dernière son équipe provisoire de 28 joueurs, en plus de sept réservistes pour la Coupe du monde, dont le coup d’envoi sera donné à Moscou le 14 juin. 

Après avoir enquêté les joueurs, la FIFA affirme que « la preuve n’a pas été établie pour invoquer une violation des règles antidopage. 

La FIFA a informé l’Agence mondiale antidopage de ses conclusions et l’AMA a accepté la décision de la FIFA de classer les affaires. » 

La FIFA n’a toutefois pas fourni d’informations sur le statut des enquêtes concernant les joueurs qui ne font pas partie de l’équipe de la Coupe du monde.


HARRY KANE CAPITAINE DE L'ANGLETERRE

LONDRES — Harry Kane sera le capitaine de l’Angleterre au Mondial-2018 en Russie (14 juin - 15 juin), a annoncé mardi la Fédération anglaise. 

Le sélectionneur Gareth Southgate a fait tourner le brassard entre plusieurs joueurs depuis qu’il a pris en main la sélection en 2016, mais il a décidé de le confier au buteur de Tottenham pour le Mondial. 

L’attaquant de 24 ans, qui a inscrit 12 buts en 23 apparitions sous le maillot anglais, a déjà été capitaine à quatre reprises, la première fois lors du match de qualification contre l’Écosse en juin dernier. 

« Harry a des qualités personnelles incroyables », a souligné Southgate, qui a annoncé sa décision aux joueurs lors d’une réunion d’équipe lundi. 

« C’est un professionnel méticuleux et l’une des choses les plus importantes pour un capitaine, c’est qu’il montre l’exemple chaque jour », a-t-il ajouté. 

L’Angleterre disputera deux matchs de préparation contre le Nigeria (2 juin) et le Costa Rica (7 juin) avant de s’envoler pour la Russie.

Avec Agence France-Presse