Jean-Michel Ménard, d’Aylmer, était en grande forme mardi lors du jour 1 des pré-sélections olympiques en curling masculin à Summerside.

Ménard se lève tôt et gagne deux fois

Leur journée a commencé avec l’alarme du réveil-matin qui a sonné à 5h45. Elle a pris fin avec une deuxième victoire en autant de sorties sur la glace, mardi, à Summerside.

Le skip d’Aylmer, Jean-Michel Ménard, et ses coéquipiers Martin Crête, Éric Sylvain et Philippe Ménard montrent une fiche parfaite après la première journée du tournoi de présélection de curling masculin disputé à l’Île-du-Prince-Édouard. Ils ont vaincu d’abord l’équipe albertaine de Brendan Bottcher par la marque de 8-5. Puis sur l’heure du souper, ce fut une victoire de 9-5 contre Greg Baldson, de Kingston, grâce à trois points au huitième bout.

«Nous avons vraiment bien joué. Nous nous sommes adaptés rapidement aux glaces. Les brosseurs l’aiment bien et j’ai une bonne lecture. Ça permet de faire un beau coup de précision, a analysé Ménard. Espérons que ça reste comme ça pour le reste de la semaine.»

Le champion du Brier en 2006 était de bonne humeur. La fatigue ne l’a pas encore rattrapé.

Son équipe a décidé de rouler vers Summerside et non prendre un vol d’avion. Jean-Michel Ménard a d’abord rejoint son frère Philippe et ses amis à Québec samedi.

Puis la bande s’est tapé 10 heures de route par la suite, arrivant dimanche soir.

«Nous avons eu l’occasion de pratiquer lundi. Puis le tournoi a commencé pour de vrai ce matin à 8h... J’aime ça jouer tôt comme ça. Je conserve ma routine matinale que j’ai à la maison», a souligné Ménard, un fonctionnaire loin des glaces de curling.

La seule différence ?

Il n’a pas à s’occuper d’enfants cette semaine. Ils sont demeurés en Outaouais.

«C’est un stress différent», a-t-il lancé en riant.

L’enjeu n’a rien de banal cette semaine dans les Maritimes. Deux quatuors obtiendront un laissez-passer en vue des sélections olympiques qui auront lieu du 2 au 10 décembre à Ottawa. «Ce n’est pas trop loin de la maison», a rappelé Ménard. «On y croit. Toutes les équipes ici s’avèrent du même calibre. Nous avons déjà battu toutes ces équipes... et elles nous ont déjà aussi toutes battus!»

La bonne nouvelle ?

Son équipe peut fixer l’alarme du réveil-matin plus tard en vue de mercredi. Le premier de ses deux matches de la journée n’est prévu qu’à midi.

Ménard a rendez-vous avec Pat Simmons, double vainqueur du Brier. Il disputera ensuite une partie jeudi et une autre vendredi matin.

Les éliminatoires auront lieu durant le week-end à l’aréna Credit Union Place.