Mise en jeu officielle avant le match remporté 1-0 par les Dynamites de Gatineau contre les Voltigirls de l’Estrie en demi-finale du championnat provincial dans la catégorie pee-wee B dimanche matin.

Médaille d’argent pour les Dynamites

Constituée de neuf équipes, la délégation outaouaise est revenue de la Coupe Dodge féminine avec une médaille d’argent dans la région de Québec en fin de semaine, mais la récolte pourrait être plus fructueuse d’ici peu avec la mise en place d’une structure intégrée à l’image de ce qui se fait au hockey compétitif masculin.

Constatant la faible représentation des hockeyeuses de la Belle Province dans l’équipe nationale olympique cet hiver, Hockey Québec entend prendre les grands moyens pour développer plus de joueuses d’élite sur son territoire.

« L’équipe canadienne olympique n’avait que trois Québécoises dans sa formation en Corée du Sud et Hockey Québec souhaite donner des outils aux joueuses pour qu’elles deviennent meilleures. Elles seront encadrées davantage. Des programmes seront mis en place avec des entraîneurs qualifiés. Le hockey féminin gagne en popularité, mais Hockey Québec souhaite augmenter les inscriptions en valorisant davantage ce sport auprès des filles », a indiqué Philippe Carle, vice-président de l’Association du hockey féminin de la vallée de la Gatineau.

Si tout va comme prévu, une structure intégrée à l’instar du hockey masculin sera instaurée d’ici le mois de mai.

« Présentement, il y a encore beaucoup de jeunes filles qui jouent dans des équipes de garçons. Avec la structure qui sera mise en place, Hockey Québec souhaite que les filles jouent avec les filles et que les garçons jouent avec les garçons », ajoute Carle.

Pour commencer, quatre structures seront implantées: Est, Ouest, Nord et Sud. L’Outaouais ferait partie de la section ouest avec les territoires du Lac St-Louis et de l’Abitibi.

« Il y aurait trois niveaux de compétition: AAA (élite, circuit provincial à huit équipes), AA (compétitif) et A (récréatif). La structure existerait dans les catégories pee-wee, bantam et midget. Chez nous, ça ressemblerait à ce qui se fait dans la structure de l’Intrépide de Gatineau. Le but est d’augmenter le calibre de jeu. C’est intéressant. Je crois que l’avenir du hockey est très encourageant », a expliqué Carle.

Coupe Dodge
Sur la glace, la saison 2017-18 aura été très bonne pour les équipes féminines de la région outaouaise. L’Intrépide pee-wee AA a notamment surpassé les attentes en ne perdant pas un match de saison régulière au Québec. Son chemin s’est arrêté en quarts de finale contre les éventuelles championnes de l’Estrie à la Coupe Dodge samedi.

« Nous avions de bons espoirs pour nos équipes pee-wee AA et bantam AA à Québec, mais la rondelle ne roulait pas pour elles. Elles ont pris des chemins plus longs et plus ardus. Quand même, le pee-wee AA partait de loin. C’est une catégorie qui revenait dans notre programme l’an dernier et cette équipe ne l’avait pas eu facile. Ces filles ont progressé énormément cette année », a raconté Carle alors qu’il regagnait l’Outaouais dimanche après-midi.

L’Intrépide bantam AA a été championne de la ligue d’Ottawa tout comme les Dynamites de Gatineau atome A et novice B. Le parcours de l’Intrépide bantam AA s’est arrêté en quarts de finale à Québec ce week-end, tout comme celui des Dynamites atome A, qui sont tombées aux mains des championnes de l’Estrie.

Les Dynamites de Gatineau pee-wee B ont toutefois sauvé l’honneur des équipes outaouaises en atteignant la finale où elles se sont inclinées 1-0 contre les Huskies de Québec-Chaudière-Appalaches, mettant ainsi la main sur la médaille d’argent.

Le Gatinois Benoît-Olivier Groulx participera au Championnat mondial de hockey des moins de 18 ans.

GROULX AJOUTÉ À LA FORMATION CANADIENNE

Son équipe des Mooseheads de Halifax éliminée au deuxième tour des séries de la LHJMQ par les Islanders de Charlottetown, Benoît-Olivier Groulx ira poursuivre sa saison en Russie où il a été appelé à grossir les rangs de l’équipe canadienne en vue du Championnat mondial de hockey des moins de 18 ans. 

Le Gatinois a déjà aidé la formation canadienne U18 à gagner la médaille d’or à la classique Ivan Hlinka l’été dernier. 

L’équipe nationale est déjà sur place en Russie où elle a gagné son premier match préparatoire 5-0 contre la Slovaquie dimanche. Groulx n’était pas encore dans la formation qui comprend deux joueurs des 67’s d’Ottawa (Kevin Bahl et Graeme Clarke), mais il pourrait jouer lundi dans le dernier match hors-concours contre la Finlande. Le championnat mondial débutera jeudi pour se terminer le 29 avril. 

Groulx tentera de profiter d’une dernière tribune avant le prochain repêchage de la LNH où il est considéré comme un espoir de fin de première ronde ou de début de deuxième ronde. 

Cette saison, sa deuxième dans la LHJMQ, il a récolté 28 buts et 55 points en 68 matches avant d’ajouter deux buts et six passes en neuf matches des séries. 

Les Mooseheads ont subi un balayage surprise aux mains les Islanders en deuxième ronde. Ceux-ci affronteront l’Armada de Blainville-Boisbriand en demi-finale dès vendredi prochain.