À l’instar de jeunes recrues des Sénateurs, le match disputé mercredi était aussi un soir de première pour le défenseur Cody Ceci qui était de retour sur la glace du Centre Canadian Tire dans l’uniforme des Maple Leafs.

Maxence Guénette lancé dans la fosse aux lions

L’entraîneur-chef des Sénateurs D.J. Smith a décidé de ne pas utiliser son vétéran défenseur Nikita Zaitsev contre son ancien club mercredi soir.

À sa place du côté droit, il a décidé d’utiliser le jeune Maxence Guénette, qui devait à l’origine se retrouver aux côtés de Thomas Chabot, sauf que ce dernier a déclaré forfait en raison d’un début de virus. Il a été remplacé à la dernière minute par l’ex-Olympique Hubert Labrie, qui a commencé le match aux côtés du choix de septième ronde au dernier repêchage en juin à Vancouver.

Pour l’arrière québécois de 18 ans, c’était déjà bien d’avoir été retenu pour la deuxième semaine du camp d’entraînement. Endosser l’uniforme des Sénateurs pour un match hors-concours, c’était la cerise sur le sundae.

« Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Ça a été une surprise juste de rester au camp [après les coupes de lundi]. De là à avoir une chance de jouer un match, c’est incroyable, je ne peux pas demander mieux », a-t-il humblement confié au Droit quelques heures avant de sauter la glace du Centre Canadian Tire pour affronter les Maple Leafs, devant quelques membres de sa famille venus pour cette occasion.

« Je suis un choix de septième ronde, mais je pense que j’ai bien joué pour l’instant. J’ai gardé les choses simples, j’ai joué le style que je suis habitué de jouer et ça a quand même porté fruit... On va voir comment le match va aller, mais jouer avec [Chabot], ce serait incroyable, il est un des meilleurs défenseurs de la ligue. Juste de le côtoyer, être dans la même chambre et le voir jouer, c’est une belle expérience », a dit l’arrière qui s’attend ensuite à être cédé aux Foreurs de Val-d’Or à temps pour leur match inaugural de la saison régulière, vendredi soir.

Originaire de L’Ancienne-Lorette, Guénette s’entraîne au PEPS de l’université Laval pendant la saison estivale tout comme le Beauceron Chabot et ils ont donc patiné ensemble à l’occasion lors des deux dernières années.

En matinée, Chabot avait mentionné qu’il serait heureux d’avoir l’occasion de jouer un match avec celui-ci à sa droite.


« Je ne m’attendais vraiment pas à ça. Ça a été une surprise juste de rester au camp. De là à avoir une chance de jouer un match, c’est incroyable, je ne peux pas demander mieux. »
Maxence Guénette

« C’est spécial, le monde regarde souvent l’endroit où tu te fais repêcher. Il est un gars choisi en septième ronde qui est encore ici parce que tout le monde qui regarde les pratiques peut le voir, il n’a pas l’air d’un gars qui n’est pas à sa place. Il fait bien les choses, il bouge bien la rondelle, il patine bien. Je l’ai connu l’an passé et on a patiné beaucoup ensemble l’été dernier. Je sais que c’est un très bon joueur, je sais qu’il va avoir un avenir dans le hockey. C’est un gars extrêmement talentueux. Vu qu’il était avec un club en reconstruction à Val-d’Or, il est peut-être passé un peu plus sous le radar », a commenté Chabot.

Premier choix des Sénateurs en 2015. Chabot avait lui aussi disputé un premier match hors-concours dès l’âge de 18 ans, évoluant aux côtés d’Erik Karlsson à cette occasion. À peine quatre ans plus tard, c’est à son tour d’être celui qui prend un jeune espoir sous son aile.

« C’est différent et ça passe vite. Mais ça va être facile parce que c’est un gars que je connais bien, et on se connaît de plus en plus alors que le camp avance. Je sais comment il va se sentir pour son premier match pré-saison, j’étais pareil il n’y a pas si longtemps. Tu es nerveux un peu, tu es excité d’être là. Mais en même temps, ça va être le fun de le voir évoluer, je suis certain qu’il n’aura aucun problème », a-t-il noté.

Smith a parlé en bien de Guénette avant de le lancer dans la fosse aux lions.

« J’ai trouvé qu’il a été bon au camp. C’est un jeune à qui on veut donner de la confiance. Parfois c’est bon de participer à un match et de voir à quel point les joueurs de la LNH sont bons et rapides. Quand tu es dans les rangs juniors, tu penses que tu vas passer de là directement à la LNH. Tu ne réalises pas à quel point la marche est haute. Jouer un match va te donner une idée à quel point le jeu est rapide, une expérience à laquelle il va avoir droit [mercredi soir] », a-t-il indiqué en matinée.

+ LES SÉNATEURS EN BREF

Duclair surprend Smith

Invité à identifier des joueurs qui l’ont surpris depuis le début du camp d’entraînement, l’entraîneur-chef des Sénateurs D.J. Smith a identifié l’attaquant québécois Anthony Duclair. « Il y a plusieurs gars qui travaillent fort [au camp] alors que vous avez des questions à leur sujet. Mais je dirais que Duclair est probablement celui qui m’a le plus surpris. Je ne réalisais pas à quel point il est dangereux. Il a obtenu trois échappées [mardi soir à Saint-Jean], et il a dit que c’était la première fois qu’il écoulait des punitions chez les professionnels. C’est une suggestion de Jack [Capuano, son adjoint], qui pensait que sa vitesse pourrait aider en désavantage numérique, et il a fait du bon travail à ce niveau. Il est un gars qui cherche à faire ses preuves comme un compteur régulier dans la LNH. Le camp est jeune, mais il a fait du bon travail jusqu’à maintenant », a-t-il noté au sujet de l’attaquant obtenu de Columbus l’hiver dernier contre Ryan Dzingel.

Congé pour Zaitsev

Alors que les trois autres anciens Maple Leafs, Ron Hainsey, Connor Brown et Tyler Ennis, ont effectué leur rentrée contre leur ancien club mercredi soir, Smith a décidé de laisser le défenseur Nikita Zaitsev de côté, même si son nom avait été inscrit sur l’alignement préliminaire pour ce match. C’était apparemment à la requête de celui qui avait demandé à être échangé par les Leafs l’été dernier. « Il aimerait jouer les quatre derniers matches hors-concours. Je ne voyais pas la nécessité de le faire jouer [mercredi], nous avons assez de gars à qui on veut donner une chance de jouer », a expliqué Smith, qui a notamment envoyé dans la mêlée le vétéran des mineures Jordan Murray, aussi présent sur la deuxième unité de jeu de puissance.

Entre les lignes

Les blessés Mikkel Boedker et Filip Chlapik ont recommencé à patiner depuis quelques jours et Smith s’attend à ce qu’ils puissent s’entraîner avec le reste de l’équipe jeudi et vendredi, alors que les joueurs toujours au camp seront séparés en deux groupes... 

L’entraîneur s’attend à effectuer quelques autres coupes d’ici au match hors-concours de samedi, lors de la visite du Canadien de Montréal au CCT. Après quoi, un groupe pour le club-école de Belleville sera clairement identifié alors que ceux toujours dans la course pour un poste à Ottawa prendront le chemin de la Colombie-Britannique pour deux matches contre les Canucks de Vancouver, lundi et mercredi prochains.