Le Baseball majeur estime que l’ancien voltigeur des Aigles, Julio Martinez, a fourni de fausses informations dans deux documents, par rapport à la durée de son séjour au Canada et aux États-Unis à l’été 2017.

Martinez doit 100 000 $ au Baseball majeur

Trois-Rivières — Julio Martinez devra signer un chèque d’une valeur de 100 000 $ à l’intention du Baseball majeur au cours des prochains jours, du moins s’il désire s’entendre avec une formation du circuit.

L’ancien voltigeur des Aigles de Trois-Rivières, qui a fait défection l’été dernier alors que l’équipe voyageait aux États-Unis, aurait fourni de fausses informations dans deux documents remis au Baseball majeur, à l’approche de la signature des joueurs internationaux.

Le jeune homme de 21 ans, un excellent frappeur gaucher ayant fait sensation dans la Ligue Can-Am l’été dernier, aurait erré par rapport à la durée de son séjour au Canada et aux États-Unis. On se souviendra que Martinez était arrivé en Amérique du Nord avec l’équipe nationale de Cuba. Il avait paraphé une entente avec les Aigles qui lui assurait de terminer la saison dans la Can-Am, après quoi il retournerait dans les Antilles.

Martinez n’a toutefois plus remis les pieds à Cuba. Après sa défection, il a obtenu sa citoyenneté en Haïti et a pris part à des camps d’essais, devant des recruteurs du Baseball majeur. En ce moment, les Marins de la Floride, les Yankees de New York et les Rangers du Texas semblent être les équipes les plus actives afin de mettre la main sur ce talent brut, qui a conquis les amateurs de baseball de Trois-Rivières pendant une trop courte période, en 2017 au Stade Stéréo Plus.

C’est la revue spécialisée Baseball America qui a sorti cette nouvelle lundi. Dans un article, Martinez assure que l’erreur est humaine et qu’il a tenté de se souvenir des dates spécifiques de son séjour en Amérique du Nord, mais en vain.

Toujours selon l’article, le Baseball majeur n’aurait pas questionné Martinez sur son âge ni sur son identité. Aussi, elle ne remettrait pas en cause son statut de citoyen haïtien. Toutefois, la ligue estime que Martinez a passé beaucoup plus de temps au Canada et aux États-Unis que les renseignements qu’il avait fournis sur les formulaires au commissaire.

Baseball America mentionne qu’il est plutôt rare que le Baseball majeur sanctionne un joueur amateur. Le dossier de Martinez représente déjà un cas unique. Quand il apposera sa signature au bas d’un contrat d’une équipe des Majeures, il deviendra le premier Cubain sous contrat avec une équipe nord-américaine à faire un tel geste. En effet, il appartient toujours aux Aigles en ce moment, malgré sa défection. Chose certaine, les dirigeants trifluviens suivent le dossier de près. Un dossier qui pourrait progresser rapidement dans les prochains jours... si Martinez parvient à payer son amende.