Les joueurs des Ambassadeurs de Gatineau se jettent sur leur gardien après avoir gagné le titre de la catégorie AA du tournoi bantam Royal-Brassard.

L’Outaouais remporte deux des trois titres au tournoi Royal-Brassard

Les équipes de hockey outaouaises ont dominé la 23e édition du tournoi bantam Royal-Brassard de Gatineau au cours des quatre derniers jours.

Ensemble, les cinq équipes de la région ont combiné leurs efforts pour se construire une fiche de 19 victoires et trois défaites pour ainsi rafler deux des trois titres à l’enjeu.

Champions en titre de la Coupe Dodge, les Ambassadeurs de Gatineau ont connu un week-end parfait de cinq victoires en autant de matches pour remporter la bannière de la catégorie AA.

L’Intrépide de l’Outaouais a été tout aussi parfait dans la catégorie AAA relève en enregistrant cinq victoires convaincantes.

Il n’y a que dans la catégorie AAA que le titre a échappé à une équipe de la région, mais l’Intrépide avait gagné ses quatre premiers matches avant de s’incliner en demi-finale dimanche avant-midi contre le National de Montréal, qui a ensuite perdu le match décisif devant les Sélects du Nord.

Semée deuxième tête de série dans la catégorie AA, les Ambassadeurs ont vu leur chemin s’ouvrir quand les Vipers de Dollard-des-Ormeaux et les Mariniers d’Aylmer se sont fait surprendre avant même le début de la ronde éliminatoire.

William Blanchard (19) a lancé la remontée avec deux buts.

Les Vipers étaient les favoris et les Mariniers étaient troisièmes, mais les Ambassadeurs n’ont pas eu à les croiser, à la grande déception de l’entraîneur-chef Mario Pacheco.

« J’aurais aimé les affronter. Plus le défi est grand, plus c’est l’fun. Nous connaissions les Mariniers parce qu’ils nous offrent toujours une solide opposition dans notre ligue, mais nous n’avions jamais affronté les Vipers. Nous espérions les rencontrer en cours de route. »

Les Ambassadeurs n’ont aucune difficulté à écarter les Tigres de Victoriaville 8-2 en demi-finale, mais ils ont joué avec le feu en écopant de deux pénalités de quatre minutes en l’espace de quelques secondes en finale contre les Sieurs du Collège Français de Longueuil.

Les Gatinois menaient 1-0 à ce moment-là, mais les Sieurs ont marqué deux fois pendant leur long avantage numérique double pour prendre les devants. Les Ambassadeurs ont toutefois été capables de s’en remettre pour filer vers une victoire de 6-3.

« Nous avons eu de la misère à nous ajuster à l’autre équipe en finale et nous avons aussi pris quelques mauvaises punitions. Quand j’ai vu que nous avions limité les dégâts à deux buts, je me suis dit que ce match-là était à nous. De la façon que les choses allaient, j’avais confiance que nous allions revenir dans le match. Je n’ai pas vu de panique sur notre banc. C’était juste 2-1. Ce n’était rien de grave », a ajouté Pacheco.

Celui-ci a profité du tournoi pour préparer son équipe en vue des séries éliminatoires et de la Coupe Dodge où les Ambassadeurs auront un titre à défendre.

Toujours dans la catégorie AA, les Voisins de Papineau ont fait un long chemin en gagnant quatre fois avant de s’éteindre en demi-finale par la marge d’un but contre les Sieurs.

Favoris du tournoi dans la catégorie AAA relève, l’Intrépide n’a fait qu’une bouchée de ses adversaires. Le duel tant attendu contre le Noir et Or de Mortagne, qui avait une fiche de 26-2-0 avant le tournoi, s’est avéré un match à sens unique remporté 5-1 par l’Intrépide. Dimanche, les Outaouais ont gagné leur demi-finale 7-0 avant de s’imposer 6-1 en finale contre les Dynamiques de CCL.

+

TOURNOI PEE-WEE DE QUÉBEC: L'INTRÉPIDE CHAMPION

Pour la première fois en plus de 30 ans, une équipe outaouaise a gagné le prestigieux tournoi pee-wee de Québec en fin de semaine alors que l’Intrépide benjamin de la polyvalente Nicolas-Gatineau a été sacré champion dans la catégorie scolaire. Premier au classement de la RSEQ avec une fiche de 24-1-0, l’Intrépide a failli ne jamais avoir la chance de triompher devant plus de 12 000 spectateurs dimanche au centre Vidéotron. « À la fin novembre, nous avions essuyé un refus catégorique, mais la décision a été renversée deux semaines plus tard », a dit l’entraîneur-chef Stéphane Bertrand. Après avoir fait un long voyage dans une tempête, l’Intrépide avait perdu son premier match 5-2 au centre Vidéotron le 13 février, mais il a rebondi au Pavillon de la jeunesse dans ses trois matches suivants avec des victoires de 1-0 contre Cardinal-Roy (meilleurs de la division Est de la RSEQ) de 3-2 contre Massey-Vanier (meilleurs de la division centre) et de 4-0 contre le Vermont. En finale, l’Intrépide a eu raison de Lucille-Teasdale au compte de 4-2. Ce club mène la LHPS avec une fiche à l’Intrépide et il est dirigé par Pascal Dupuis, mais Simon-Pier Brunet a brisé une égalité de 2-2 en troisième période avec ses deuxième et troisième buts du match.