La skieuse de fond Magalie D'Aoust accorde une entrevue à RDS après avoir gagné l'or aux Jeux du Québec.

L'Outaouais encore dominante en ski de fond

Deux de ses coéquipiers de l'Outaouais venaient de gagner chacun une médaille d'or. Magalie D'Aoust tenait à les imiter.
« Ça m'a mis un peu de pression », a avoué la skieuse de fond de Hull en riant au bout du fil.
L'athlète âgée de 15 ans aura finalement dominé l'épreuve de 7,5 km de style classique des Jeux du Québec, terminait à son tour première, lundi après-midi, à Alma. Plus tôt dans la journée, elle avait vu Sienna Brennan et Nick Syrros être couronnés champions dans leur catégorie d'âge respective.
Ce fut le point d'exclamation à une finale provinciale fructueuse pour la délégation outaouaise en ski de fond. Ses 12 membres ont gagné un total de 12 médailles en trois jours en plus de mettre la main sur la très convoitée bannière de la meilleure région, battant la Capitale-Nationale.
« Ce fut une fin de semaine incroyable, a avoué D'Aoust.
«Nous avons une région unie. Tout le monde s'encourage.»
Ce qui a arraché sûrement un sourire à l'entraîneur Katie McMahon. Elle a souligné que l'équipe était composée de fondeurs provenant de trois clubs différents, Skinouk, Nakkertok et Chelsea Nordiq.
«Nous n'avons pas la chance de nous entraîner ensemble, a-t-elle noté. Mais nous avons par contre un bel esprit d'équipe. Tout le monde s'entendait très bien.»
Brennan, qui fait partie du club Chelsea Nordiq, a adoré ce mariage de trois jours entre les organisations rivales. «Durant la course, je pensais seulement à l'Outaouais. Je voulais gagner cette bannière», a affirmé la jeune sportive âgée de 13 ans.
Les fondeurs de la région n'auront pas volé ces médailles. «Les conditions de course étaient difficiles, a indiqué D'Aoust.
«La neige était molle. Ça demandait plus d'énergie au départ.»
L'Outaouais n'a pas seulement connu à nouveau du succès sur les pistes lundi, mais également à la palestre.
Les gymnastes Emmanuelle Lalonde et Sophie Shaver ont récolté respectivement quatre et trois médailles dans la catégorie excellence féminine. La première a notamment pris le premier rang au total des épreuves.
Des performances qui portent le compteur de l'Outaouais à 37 médailles après trois jours de compétition aux Jeux du Québec. Seule la région de Rive-Sud la dépasse à ce chapitre.
Mardi lors du dernier jour du premier bloc, ce sera place aux finales en escrime.
L'Outaouais disputera l'or au concours par équipe tandis que son porte-drapeau, Mathieu Goyette, en fera de même dans l'épreuve individuelle à l'épée.
En curling, la région disputera un match pour la médaille de bronze.