Philippe Pelletier-Leblanc se dirigeait allègrement vers une saison de 50 buts quand il a été victime d’une vilaine chute le 21 janvier dernier. Il ratera les huit derniers matches des Flames de Gatineau et les séries.

Lourde perte chez les Flames

Philippe Pelletier-Leblanc avait déjà marqué beaucoup de buts avec les équipes bantam et midget AAA de l’Intrépide, mais jamais à un rythme endiablé comme il l’a fait dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec cette saison.

Malheureusement, le compteur du Gatinois de 20 ans s’est arrêté à 47 buts à sa dernière année d’admissibilité junior. Le meilleur franc-tireur de tout le circuit a vu sa saison prendre fin abruptement lorsqu’il a chuté contre la bande dans un match du 21 janvier.

« Une bonne fracture. Tu devrais voir les radiographies. Ça ressemble à de la science-fiction », a-t-il lancé au Droit jeudi.

Le meilleur compteur des Flames de Gatineau aura besoin de trois à quatre mois de convalescence pour guérir une fracture au bras, dans l’os situé entre le coude et l’épaule. À moins d’un miracle et de longues séries des Flames, sa carrière junior est terminée.

« J’ai trouvé ça dur à encaisser au début, mais j’ai eu le temps de passer au travers de cette épreuve maintenant. Je vais guérir à 100 % et je serai peut-être même plus fort qu’avant. N’empêche que c’est plate que cette blessure survienne au moment où j’étais en pleine confiance. Nous avions aussi une très bonne équipe. Je ne veux pas dire que l’équipe est moins bonne sans moi. C’est juste que j’aurais aimé l’aider à se rendre le plus loin possible dans les séries », a expliqué l’ancien des Voltigeurs de Drummondville.

Pelletier-Leblanc s’est blessé dans une descente à trois contre deux où il fonçait au filet en vitesse quand il a reçu une passe. Un adversaire l’a fait trébucher au dernier moment et il n’a pas eu le temps de se protéger avant de heurter la rampe de plein fouet.

« Sur le coup, je n’ai rien senti. Je me suis relevé tout de suite, mais en rentrant au banc, j’ai vu que mon bras pendait. Je n’avais plus de sensation. C’est là que j’ai commencé à m’énerver. »

Le joueur fautif n’a pas été pénalisé sur la séquence, ce qui avait soulevé l’ire de l’entraîneur Jean-François Lavergne, qui a fini par être expulsé du match. Après révision, le coupable finalement a été suspendu un match et Lavergne, qui devait être suspendu, a plutôt été soulagé d’une amende.

Tout n’est pas terminé pour celui qui a amassé 88 points en 35 matches cette année. Comme il est inscrit à l’Université d’Ottawa, c’est avec les Gee Gees qu’il pourrait poursuivre sa carrière.

« Je n’ai pas fini de jouer. Je serai de retour sur patins. J’ai quelques options, mais ça serait idéal de jouer pour les Gee Gees », a dit celui qui formait un duo électrisant avec son partenaire de toujours, Joey Brennan.

Suspension de 25 matches
Les Flames semblent avoir une cible dans le dos. Jeudi, la ligue a annoncé une suspension exemplaire de 25 matches à Danyck Calgaro pour son double-échec porté au visage de Mathieu Cloutier le week-end dernier. Cloutier n’a pas terminé le match, mais il a été chanceux dans sa malchance. C’est son cou qui a absorbé le choc brutal et il pourra jouer à nouveau.