Le défilé du 9 mars 1948 sur la rue Rideau en l’honneur de la patineuse artistique Barbara Ann Scott après ses victoires aux championnats d’Europe, aux championnats du monde et aux Jeux olympiques.
Le défilé du 9 mars 1948 sur la rue Rideau en l’honneur de la patineuse artistique Barbara Ann Scott après ses victoires aux championnats d’Europe, aux championnats du monde et aux Jeux olympiques.

L’or et la parade [VIDÉO]

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Ottawa n’a pas connu un lot important d’équipes championnes ou de héros olympiques au fil des décennies. Mais elle a toujours su les fêter d’une façon ou d’une autre.

La célébration la plus marquante de son histoire est survenue le 9 mars 1948. Plus de 70 000 personnes avaient participé à la parade soulignant le retour en ville de Barbara Ann Scott.

Alors âgée de 19 ans, la patineuse artistique venait de remporter l’or chez les femmes aux Jeux olympiques à Saint-Moritz. Un titre qui lui permettrait de compléter une triple couronne après ses victoires aux championnats européens et championnats du monde.

Une foule impressionnante attendait le retour de Barbara Ann Scott à Ottawa en mars 1948.

«J’ai de la difficulté à trouver une athlète qui a été reconnue de la sorte. Habituellement, un banquet était organisé», souligne l’historien sportif Jim McAuley.

«Je regardais justement de vieilles coupures de journaux de l’époque. C’est impressionnant de voir la foule sur les photos. La Place de la Confédération était pleine à craquer.»

La championne olympique Barbara Ann Scott salue la foule en embarquant dans une voiture lors d'une parade en son honneur en mars 1948.

Le maire de l’époque, Stanley Lewis, de même que le premier ministre Mackenzie King avaient accueilli Scott à son arrivée à la gare Union. Le train s’était arrêté auparavant dans plusieurs municipalités entre Montréal et Ottawa, dont Lachute.

Scott, qui était native du quartier Côte-des-Sables, avait gagné le titre olympique dans des conditions particulières. La compétition avait été disputée sur une patinoire extérieure en piètre état en raison d’un match de hockey disputé quelques heures plus tôt.