Alexandre Picard accrochera ses patins au terme de la saison 2018-19.

Une dernière saison pour Alexandre Picard

Alexandre Picard y songeait depuis plusieurs mois. Il a fini par prendre sa décision.

Le défenseur gatinois, qui a déjà porté les couleurs des Sénateurs et du Canadien de Montréal, accrochera ses patins au terme de la saison 2018-19.

Il avait commencé à parler ouvertement de retraite dans une entrevue accordée au Droit, le printemps dernier. Il a choisi de l’annoncer de façon officielle dans un texte qu’il a lui-même signé, sur le site Internet de Radio-Canada.

Le texte, intitulé « J’ai fait mes valises pour la dernière fois » a été diffusé jeudi matin.

« Ça fait quelques années que je vis sur du temps emprunté. J’ai une famille, maintenant. J’ai trois enfants. Ce n’est plus aussi facile », a expliqué l’athlète de 33 ans dans une conversation téléphonique, en milieu de journée.

« Je préfère quitter le hockey sur une note positive. Je ne veux pas étirer l’élastique pour qu’il m’éclate en plein visage », a-t-il ajouté.

Picard fait carrière sur le continent européen depuis maintenant six ans. Après avoir effectué des escales en République tchèque, en Autriche ainsi qu’en Suisse, il s’est retrouvé en Allemagne.

Il vient de quitter l’Outaouais pour retourner à Düsseldorf. Le camp d’entraînement du club professionnel de l’endroit débutera dans les prochains jours.

L’hiver dernier, Picard et ses coéquipiers n’ont pas connu une grande saison. « C’est évident que j’aimerais que ça se passe mieux cette fois. J’aimerais avoir au moins la chance de participer aux séries éliminatoires, puisqu’il s’agira de ma dernière saison. »

« Sinon, pour être honnête, je ne me suis pas vraiment fixé d’objectifs. Je veux juste avoir du fun. Je veux profiter du temps passé sur la glace, mais aussi du temps passé à l’extérieur de la glace avec ma famille. »

Picard a pris la décision de s’installer dans la région de Drummondville, à la fin de sa carrière. Il s’agit d’une autre décision familiale.

Picard ne sait pas trop comment il meublera ses temps libres, à l’hiver 2020. Il aimerait tenter sa chance dans le monde des médias.