John Tavares et un groupe de joueurs des Leafs ont fait don d'un montant non divulgué pour soutenir les travailleurs de première ligne de deux hôpitaux de la région de Toronto — Trillium Health Partners et l'hôpital Mount Sinai.
John Tavares et un groupe de joueurs des Leafs ont fait don d'un montant non divulgué pour soutenir les travailleurs de première ligne de deux hôpitaux de la région de Toronto — Trillium Health Partners et l'hôpital Mount Sinai.

Tavares et des coéquipiers font un don pour les travailleurs de première ligne

TORONTO — John Tavares a vécu à New York et sa femme a travaillé dans un hôpital. Au moment où la réalité de la pandémie de COVID-19 a commencé à frapper au cours des dernières semaines — avec son lot d'appels désespérés pour des fournitures médicales, des histoires personnelles déchirantes, la distanciation sociale et le confinement — le capitaine des Maple Leafs de Toronto a voulu offrir son aide.

Avec les autres équipes sportives de la ville, les joueurs des Leafs avaient déjà veillé à ce que le personnel des arénas et des stades soit pris en charge par le biais du fonds Team Toronto alors que les ligues à travers l'Amérique du Nord suspendaient leurs saisons dans la foulée de la nouvelle épidémie de coronavirus.

Mais après avoir discuté avec ses coéquipiers, Tavares a estimé qu'ils devaient faire quelque chose pour les médecins et les infirmières de première ligne qui luttent contre une maladie qui a déjà tué des milliers de personnes dans le monde.

«Tout ce qu'ils sacrifient et les risques qu'ils prennent ... c'est très émouvant et c'est très héroïque, a déclaré le joueur de centre de 29 ans en entrevue téléphonique à La Presse canadienne. Parfois, il est difficile de trouver les mots.

«C'est un vrai défi, mais ils font tout ce qu'ils peuvent pour aider tout le monde à combattre ce virus et à ramener les choses à la normale.»

Front commun

Dans cet esprit, Tavares et un groupe de joueurs des Leafs ont fait don d'un montant non divulgué pour soutenir les travailleurs de première ligne de deux hôpitaux de la région de Toronto — Trillium Health Partners et l'hôpital Mount Sinai.

Les joueurs ont remis les fonds aux fondations respectives des hôpitaux pour les distribuer à leur guise.

«C'est formidable la façon dont les gars ont fait front commun avec cette initiative, a ajouté Tavares. Nous avons été témoins dans de nombreux autres sports, plusieurs autres athlètes essayant de trouver des moyens d'aider de toutes les manières possibles.»

Dans le cas de Trillium Health Partners, où Aryne Tavares travaillait comme physiothérapeute avant la naissance du premier enfant du couple en septembre, cela signifie un repas gratuit après le quart de travail pour chacun des 10000 employés de première ligne sur les trois campus de l'hôpital à Mississauga.

«Nous avons demandé à nos travailleurs de première ligne : “Quels sont vos besoins les plus importants ?”», a précisé Caroline Risboro, présidente et chef de la direction de la Fondation Trillium Health Partners. Il y a eu beaucoup de discussions au sujet des équipements de protection individuelle, mais ils travaillent également des heures exceptionnellement longues.

«Ils ont du mal à se rendre à l'épicerie pour nourrir leur famille. C'est une pression supplémentaire de plus parmi beaucoup d'autres.»

Chaque travailleur recevra donc une carte-cadeau du service de livraison de nourriture Uber Eats — un mouvement qui contribue également à la distanciation sociale.

«Nous avons eu beaucoup de gens qui se sont manifestés et dit : “Je veux faire quelque chose”», a mentionné Risboro. Mais c'est difficile de le faire pour 10 000 personnes. Ce don nous permet de le faire.»

Formation par simulation

Pendant ce temps, l'hôpital Mount Sinai, au centre-ville de Toronto, a choisi une autre voie, préférant déployer l'argent sur une simulation de formation en salle d'urgence pendant la pandémie de COVID-19 pour les travailleurs de toute la ville.

Ça devrait également bénéficier aux équipes des unités de soins intensifs qui sont habituées à effectuer des intubations standard sur des patients, mais peuvent le faire plus longtemps en raison du risque de transmission de la maladie.

«Lorsqu'une pandémie mondiale comme la COVID-19 frappe, tout le monde est une recrue, a reconnu Louis de Melo, PDG de la Sinai Health Foundation, dans un communiqué. Chaque professionnel de la santé peut bénéficier d'une formation par simulation.»

Les deux fondations ont des liens sur leurs sites Web pour les dons qui vont directement aux travailleurs de première ligne.

Tavares, qui a joué pendant neuf saisons avec les Islanders avant de signer un contrat de 77 millions $ US pour rentrer chez lui à Toronto en juillet 2018, a mentionné que l'épidémie le touche personnellement en raison de la tragédie qui se déroule à New York.

«Je connais tellement de gens là-bas, a-t-il noté à propos de l'épicentre de la maladie aux États-Unis. Des gens avec qui j'ai interagi tous les jours.»

Nouvelle perspective

Tavares, qui a inscrit 26 buts et 60 points en 63 matchs en 2019-2020, s'en tient à une routine depuis la pause de la LNH le 12 mars. Il fait beaucoup de cuisine, fait de son mieux pour rester en forme, passe du temps avec sa jeune famille, et visionne la vidéo des 70 premiers matchs des Leafs dans l'espoir que la saison reprenne finalement.

Il voit désormais la vie différemment.

«Cela montre à quel point nous sommes tous vulnérables, peu importe ce que vous avez fait dans votre vie, ou le succès vous avez eu ou quoi que vous fassiez pour gagner votre vie, a-t-il dit. Cela montre également combien il est important que nous nous réunissions en tant qu'êtres humains pour faire tout ce que nous pouvons pour aider.»

C'est ce que lui et certains coéquipiers ont décidé de faire avec leur don.

«C'est un acte simple, a déclaré Risboro. Mais il est étonnant de constater l'impact que cela a sur nos travailleurs de première ligne.»