Même s'il n'a pas obtenu de passe sur le deuxième but de l'Avalanche, marqué par Blake Comeau (14), Samuel Girard a réalisé une belle pièce de jeu à la ligne bleue adverse sur la séquence.

Samuel Girard brille malgré la défaite

Comme il le fait depuis son entrée dans la Ligue nationale, Samuel Girard n’a pas du tout été intimidé à son premier match en séries, face à son ancienne équipe. Malgré un revers de l’Avalanche 5-2 devant les Predators, largement favoris, le Robervalois a réussi l’un des faits saillants de la soirée sur le deuxième but des siens, en deuxième période.

Girard a été le deuxième défenseur le plus utilisé de l’Avalanche, avec 22min07, derrière le vétéran Tyson Barrie, en plus d’obtenir trois tirs au but. Quelques secondes après que les locaux aient créé l’égalité 1-1 en début de deuxième, Girard a pris possession de la rondelle à la ligne bleue, déjoué Mikka Salomaki à l’aide d’un «spinorama», feinte qui est en train de devenir sa marque de commerce. Le défenseur de 19 ans a ensuite remis à Matt Nieto et en fin de séquence, Blake Comeau a habilement fait dévier le tir de Carl Soderberg. En première, Samuel Girard était également sur la patinoire quand l’Avalanche a ouvert la marque sur un tir précis de Nikita Zadorov.
Toutefois, après avoir de nouveau créé l’égalité avant la fin de la deuxième, les Predators ont inscrit le but gagnant alors que le numéro 49 se trouvait sur la glace. Le Robervalois n’a rien à se reprocher. Le tir de Roman Josi se dirigeait dans le coin du territoire quand Filip Forsberg a redirigé la rondelle directement dans le fond du but, ce qui a finalement fait la différence. Forsberg en a rajouté quelques minutes plus tard, déjouant Girard avec une feinte digne des meilleurs de la Ligue nationale, avant d’envoyer la rondelle dans la partie supérieure.
Les deux équipes croiseront le fer de nouveau samedi, à 15h, encore une fois à Nashville.