Charles-Antoine Roy est à Vegas où il participe au camp de développement des Golden Knights.

Roy et Simoneau parmi les pros

Ils n’ont pas été repêchés par des équipes de la LNH à Vancouver le week-end dernier, mais deux hockeyeurs de la région outaouaise patineront quand même avec les meilleurs au monde cette semaine.

Jamais même repêché dans la LHJMQ, le Gatinois Charles-Antoine Roy se trouve déjà à Vegas où il a été invité à participer au camp de développement des Golden Knights.

Xavier Simoneau, de St-André-Avellin est quant à lui passé de la déception à l’euphorie samedi quand il a été invité à se rendre à Toronto pour participer à un camp similaire avec les espoirs des Maple Leafs.

Les agents de Charles-Antoine Roy lui avaient laissé quelques indices qu’une invitation à un camp pro était dans l’air, mais il a dû se pincer quand le téléphone a sonné samedi soir.

« J’avais eu mon téléphone sur moi toute la journée au cas où j’aurais une bonne nouvelle. Finalement, j’ai laissé mon téléphone pour souper et c’est à ce moment que ç’a sonné. »

Quand il a rappelé, on lui a demandé de faire ses valises et de se rendre à l’aéroport d’Ottawa le lendemain à 7 h 45 pour se rendre à Vegas !

« Je ne le croyais pas. C’était trop beau pour être vrai ! Je n’aurais pas pu tomber mieux. Vegas, c’est impressionnant comme ville. C’est complètement différent de ce que je suis habitué de voir à Gatineau ! Les Golden Knights ont une organisation incroyable », a-t-il raconté au Droit.

Âgé de 20 ans, Roy a réalisé qu’il était dans les grandes ligues quand il est débarqué dans le vestiaire des Golden Knights.

« J’ai vu les noms des joueurs québécois du club devant leurs casiers. Ça m’a frappé. J’ai eu un choc ! »

Simple joueur invité chez les Olympiques, Roy tentera de faire le même coup à Vegas au cours des prochains jours. Il a jusqu’à samedi pour faire une impression.

« Je suis ici pour les convaincre de m’inviter à leur camp des recrues. J’embarque sur la glace demain. Aujourd’hui, nous avons subi des tests physiques, suivi un cours sur la gestion des réseaux sociaux et nous avons fait l’épicerie avec l’ancien joueur Gary Roberts en plus de rencontrer un chef pour nous montrer comment bien manger. »

Roy et Simoneau ne sont pas les seuls joueurs non repêchés de la région qui ont été invités par des équipes de la LNH à l’un des 31 camps de développement cette semaine.

Bizier à Détroit

Mathieu Bizier, des Olympiques, est à Détroit avec les Red Wings alors que l’ex-capitaine des Olympiques Alex Breton a trouvé preneur chez le Wild du Minnesota. Toujours chez les anciens Olympiques, Maxim Trépanier sera de retour dans la région cette semaine pour participer au camp des Sénateurs d’Ottawa.

Plusieurs 67’s

Chez les 67’s d’Ottawa, le gardien Cédrick Andrée et le défenseur Noel Hoefenmayer ont été invités par les Hurricanes de la Caroline. Hudson Wilson est à San Jose et Kyle Maksimovich a été invité par les Blue Jackets de Columbus tout comme l’Ottavien Jacob Paquette. Toujours chez les 67’s, le défenseur Lucas Peric a été invité par les Canucks de Vancouver.

Blessé et récupérant d’une opération mineure, le défenseur franco-ontarien Merrick Rippon n’a pas pu accepter d’invitation, mais il sera assurément à un camp des recrues en septembre prochain. Samuel Bitten a quant à lui déjà son invitation pour le camp des recrues du Wild du Minnesota.

LeGuerrier avec le « CH »

Enfin, rappelons que le défenseur de Gloucester Jacob LeGuerrier a été un choix de cinquième ronde du Canadien de Montréal samedi. Il a passé ses trois dernières saisons avec les Greyhounds de Sault Ste-Marie. Né en novembre 2000, il était à sa première année d’admissibilité au repêchage de la LNH.

+

LE HOCKEY JUNIOR EN BREF

Veilleux avec Groulx  à Syracuse ?

Selon des rumeurs persistantes qui circulent depuis la semaine du repêchage de la LNH, Benoît Groulx serait sur le point de s’entourer d’un autre adjoint québécois la saison prochaine avec le Crunch de Syracuse. 

L’ancien entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau essayerait d’obtenir les services d’Éric Veilleux, qui a été l’entraîneur-chef de son fils Benoît-Olivier la saison dernière avec les Mooseheads de Halifax. Gilles Bouchard, un ancien des Huskies de Rouyn-Noranda, est l’autre entraîneur-adjoint du Crunch. 

Veilleux remplacerait Ken Klee, en poste depuis deux ans à Syracuse, mais qui ne reviendra pas la saison prochaine. Benoît Groulx entamera sa quatrième saison à la barre du Crunch en 2019-20. Il a déjà participé à deux Match des étoiles dans la Ligue américaine (LAH). 

Éric Veilleux avait quant à lui dirigé le Rampage de San Antonio dans la LAH avant de se joindre aux Mooseheads au début de la dernière saison. 

Sylvain Favreau, d’Orléans, un adjoint à Halifax depuis deux ans, serait parmi les candidats à sa succession avec le club de la LHJMQ.


Dean s’entend avec les Olympiques

Premier choix des Olympiques de Gatineau au dernier repêchage de la LHJMQ, Zach Dean sera assurément au prochain camp d’entraînement au mois d’août. 

En fin de semaine, l’attaquant terre-neuvien a signé son contrat avec l’équipe. Il s’agissait d’une formalité puisque l’athlète âgé de 16 ans avait déjà déclaré à Québec qu’il avait pleinement l’intention de se rapporter à l’équipe qui venait de le sélectionner au quatrième rang de la séance du circuit Courteau. 

Ne restaient que quelques détails à régler. En fin de semaine, le directeur des opérations hockey Alain Sear a confirmé la mise sous contrat du jeune prodige par l’entremise de son compte Twitter. 

En 64 matches avec les Young Nats de Toronto la saison dernière, Dean a inscrit 36 buts et il a totalisé 89 points. Son club a remporté le championnat canadien de hockey midget AAA.