Quinton Byfield
Quinton Byfield

Repêchage de la LNH: que feront les Kings ?

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Une fois que les Rangers de New York vont confirmer la sélection d’Alexis Lafrenière comme premier choix de l’encan virtuel prévu pour les 6 et 7 octobre, dans moins d’un mois, les Kings de Los Angeles auront à faire un choix entre les deux attaquants qui ont clairement été identifiés comme étant les plus près de lui comme espoirs, Quinton Byfield, des Wolves de Sudbury, et Tim Stützle, du Adler Mannheim d’Allemagne.

Les Sénateurs d’Ottawa, parlant au troisième rang, hériteront donc ensuite de celui qui restera, à moins d’une énorme surprise.

« C’est un bon problème à avoir parce qu’ils sont tous deux d’excellents joueurs », a déclaré le directeur du personnel des joueurs des Kings Nelson Emerson, en entrevue cette semaine avec The Athletic.

À LIRE AUSSI : Lafrenière... et les autres

Peu d’avantages à recommencer les saisons plus tôt

Byfield a l’avantage d’être un centre naturel qui fait 6’ 4’’ et n’a pas fini de grandir, apparemment. À 17 ans, il a récolté 82 points, dont 32 buts, en seulement 45 matches, mais il a été limité à une passe en sept parties au Championnat mondial de hockey junior, dominé par Lafrenière.

Stützle fait 6’ et 187 livres et il est capable de jouer au centre, sauf qu’il a été utilisé à l’aile gauche en jouant dans une ligue d’hommes dans son pays, récoltant 7 buts et 34 points en 41 matches de la Deutsche Eishockey Liga, en plus de cinq passes en cinq matches (il en a raté deux pour cause de maladie) au Championnat mondial junior.

Tim Stützle

Un dépisteur-chef d’un club de la LNH interrogé par Le Droit de façon anonyme en retour de sa franchise entend dire que les Kings penchent vers Byfield, et selon lui, c’est une bonne nouvelle pour les Sénateurs.

« Tout le monde veut grossir sa ligne de centre et il (Byfield) est la réponse à cette question. Il est imposant, il est rapide. Son sens du hockey est remis en question parfois. Je pense que Stützle est un meilleur joueur, plus dynamique. Il génère plus d’offensive, il rend les joueurs autour de lui meilleurs, plus que Byfield, qui travaille plus de façon individuelle », affirme-t-il.

« Il a joué à l’aile avec les hommes, ce qui n’est pas surprenant parce que les entraîneurs ne font pas confiance aux jeunes joueurs au centre. Mais il jouait au centre avec l’équipe nationale allemande. Avec lui, la position n’a pas d’importance, il faut juste le mettre sur la glace et il va vous aider à gagner », ajoute-t-il.

La polyvalence de Stützle pourrait être un atout du côté des Sénateurs dans l’éventualité où leurs espoirs au centre comme Colin White, Logan Brown et Josh Norris parviennent à s’établir comme de bonnes options sur les deux premiers trios. Un centre pour jouer avec Brady Tkachuk sur le premier trio est nécessaire pour que la reconstruction de cette franchise soit complète.


« Être dans leur situation [Sénateurs d'Ottawa] avec les choix trois et cinq, je prendrais un attaquant et un défenseur, même s’ils ont des jeunes défenseurs dans le système. »
Dépisteur-chef anonyme de la LNH

Comparé par certains dépisteurs à Patrick Kane, des Blackhawks, Stützle aurait les habiletés nécessaires pour passer de l’aile au centre, comme un Elias Petersson l’a fait avec les Canucks de Vancouver cette saison.

Les Sénateurs, qui ont jusqu’à maintenant refusé toute demande d’entrevue pour discuter du repêchage avec le DG Pierre Dorion ou le dépisteur-chef Trent Mann, devront aussi s’ajuster ensuite au choix des Red Wings de Detroit au quatrième rang avant de parler à nouveau avec leur propre choix, le troisième étant celui acquis des Sharks de San Jose dans l’échange d’Erik Karlsson.

« Être dans leur situation avec les choix trois et cinq, je prendrais un attaquant et un défenseur, même s’ils ont des jeunes défenseurs dans le système, dit notre dépisteur-chef secret en pensant aux Jacob Bernard-Docker et Lassi Thomson. Avec Drysdale et Sanderson, ils ne peuvent pas se tromper, je les ai à égalité. »

Jamie Drysdale est ce défenseur de 17 ans du Storm de Guelph qui s’est illustré au Championnat mondial junior avec Équipe Canada, surtout après que Bowen Byram, le premier défenseur repêché l’an passé, ait été blessé en fin de tournoi. Jake Sanderson, de l’équipe américaine des moins de 18 ans, serait moins doué offensivement que Drysdale, mais plus complet dans sa propre zone.

Ottawa détient aussi le premier choix des Islanders, qui sera entre le 28e et le 31e, de même que quatre choix de deuxième ronde à cet encan.