Alexis Lafrenière
Alexis Lafrenière

Repêchage de la LNH: Lafrenière... et les autres

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
En prévision du repêchage qui aura lieu dans moins d’un mois, quelques notes sur les huit meilleurs espoirs, parmi lesquels les Sénateurs d’Ottawa, avec les troisième et cinquième choix au total, devraient obtenir deux gros morceaux pour se joindre aux piliers de leur futur que sont Thomas Chabot et Brady Tkachuk dans un avenir assez rapproché.

À LIRE AUSSI : Que feront les Kings ?

Peu d’avantages à recommencer les saisons plus tôt

1) ALEXIS LAFRENIÈRE

  • Ailier gauche de l’Océanic de Rimouski
  • 6’ 1’’, 193 livres, 35-77-112 en 52 matches en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 1er
  • Rang selon Elite Prospects : 1er

Tout le monde s’entend, Lafrenière est de loin le premier de classe d’une cuvée très relevée, mais les dépisteurs ne s’attendent pas à ce qu’il soit un joueur de concession du calibre des Sidney Crosby, Nathan MacKinnon et Connor McDavid. Certains ont suggéré que le DG des Sénateurs Pierre Dorion offre ses choix 3 et 5 aux Rangers de New York vu qu’il a une bonne relation avec leur DG Jeff Gorton. « Lafrenière est excellent, mais il ne vaut pas ces deux choix-là. Ce ne serait pas un bon trade. Et le tout premier choix a beaucoup de valeur au niveau marketing pour un club comme New York », a confié un dépisteur du Québec.

***

2) TIM STÜTZLE

Tim Stützle
  • Ailier gauche/centre de Mannheim (Allemagne)
  • 6’ 1’’, 187 livres, 7-27-34 en 41 matches en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 2e
  • Rang selon Elite Prospects : 8e

Les Kings pencheraient plutôt vers Quinton Byfield puisqu’il pourrait devenir le dauphin d’Anze Kopitar, un centre imposant. « Ça ferait du sens, mais il y a aussi le fait qu’ils ont des liens avec l’Allemagne qui pourrait les amener à choisir Stützle, ça pourrait jouer dans l’équation », note notre dépisteur-chef anonyme. Les Kings sont la propriété de AEG, qui a fait l’acquisition du club Eisbaren Berlin — dont le directeur général est l’ancien 67 Peter Lee depuis 20 ans — il y a quelques années.

***

3) QUINTON BYFIELD

Quinton Byfield
  • Centre des Wolves de Sudbury
  • 6’ 4’’, 215 livres, 32-50-82 en 41 matches en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 3e
  • Rang selon Elite Prospects : 2e

Byfield n’a rien cassé au Championnat mondial junior, mais il avait auparavant été dominant à la coupe Hlinka-Gretzky pour les moins de 18 ans, ce qui aide sa cause alors que contrairement à Lafrenière, un « late » en jargon de hockey (né le 11 octobre 2011), il est né juste un peu plus d’un mois avant la date déterminant l’éligibilité à ce repêchage (19 août 2012). « Il n’est pas encore au niveau de Lafrenière, mais sa combinaison de grandeur, vitesse, puissance et habiletés présents dans le jeu de Byfield lui donne la meilleure chance de le surpasser plus tard », estime Elite Prospects dans son Guide des espoirs.

***

4) JAMIE DRYSDALE

Jamie Drysdale
  • Défenseur du Storm de Guelph
  • 5’ 11’’, 175 livres, 9-38-47 en 49 matches en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 4e
  • Rang selon Elite Prospects : 5e

« Il est un excellent défenseur, mais j’ai Jake Sanderson pas mal à égalité avec lui. Ils sont de loin les meilleurs défenseurs d’un repêchage qui n’en compte pas des tonnes », affirme notre dépisteur-chef anonyme. Drysdale avait impressionné à sa saison recrue à 16 ans en récoltant 40 points en 63 matches, et il a fait encore mieux avec ses 47 points la saison dernière. Et il a connu d’excellents tournois avec Équipe Canada, autant au Hlinka-Gretzky qu’au Championnat mondial junior.

***

5) COLE PERFETTI

Cole Perfetti
  • Centre/ailier gauche du Spirit de Saginaw
  • 5’ 10’’, 170 livres, 37-74-111 en 61 matches en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 5e
  • Rang selon Elite Prospects : 7e

« Il est très habile en offensive, un joueur de finesse. Au tournoi Hlinka-Gretzky l’an dernier (avec Équipe Canada), il était envoyé à tout coup dans les tirs de barrage et il n’arrêtait pas de compter. Il est vraiment intelligent et peu jouer à l’aile ou au centre », note le dépisteur-chef. Perfetti avait aussi bien fait en temps réglementaire à ce tournoi avec ses 12 points (8-4) en cinq matches, un record.

***

6) LUCAS RAYMOND

Lucas Raymond
  • Ailier droit de Frölunda, en Suède
  • 5’ 10’’, 165 livres, 4-6-10 en 33 matches en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 6e
  • Rang selon Elite Prospects : 3e

Ses statistiques ne sont pas impressionnantes, un peu comme un Brady Tkachuk au niveau universitaire. Mais il jouait sur un quatrième trio dans une ligue d’hommes au niveau relevé. « Il est bon, mais il n’est pas aussi prêt pour la LNH qu’Alexander Holtz (son compatriote qui joue à Djurgardens). Holtz a tout un lancer », souligne notre dépisteur-chef, illustrant à quel point les opinions sur les joueurs peuvent varier après le top-3.

***

7) MARCO ROSSI

Marco Rossi
  • Centre des 67’s d’Ottawa, 
  • 5’ 9’’, 180 livres, 39-81-120 en 56 matches en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 7e
  • Rang selon Elite Prospects : 4e

L’Autrichien de 18 ans est bien connu dans la capitale, où il a fait les délices des partisans des 67’s et de leur entraîneur André Tourigny lors des deux dernières saisons. Son coéquipier Jack Quinn (classé 10e selon McKenzie) est également un excellent espoir. « C’est difficile de ne pas l’adorer, lui. Je ne sais pas où il va aller parce que certaines équipes ont peur de choisir des joueurs de plus petite taille. Mais à voir Brayden Point jouer, on ne sait jamais. Ce gars-là est bien en avant de Point au même âge. Il est tellement intelligent, habile et “compétitif” », dit notre dépisteur-chef.

***

8) JAKE SANDERSON

  • Défenseur de l’équipe nationale américaine U18
  • 6’ 1’’, 185 livres, 7-22-29 en 47 PJ en 2019-2020
  • Rang selon Bob McKenzie (TSN) : 8e
  • Rang selon Elite Prospects : 9e

Il devrait être le premier « fils de » à être repêché. Rejeton de l’ancien attaquant des Whalers Geoff Sanderson, il aurait hérité du coup de patin fluide de son paternel. « La USHL (où joue l’équipe USA U18) est la ligue qui est la moins bien suivie par les dépisteurs, selon Elite Prospects. La pause ne l’a pas empêché de prendre du galon parce que tout le monde a pu regarder les vidéos de ses matches. » D’autres fils qui sont éligibles à ce repêchage : le coéquipier de Sanderson Thomas Bordeleau, fils de l’ancien Olympique Sébastien, et Brendan Brisson, fils de Pat, l’ancien Olympique et un des agents les plus puissants du hockey.