Samuel Poulin se prépare comme s’il prenait part aux séries éliminatoires de la LNH.
Samuel Poulin se prépare comme s’il prenait part aux séries éliminatoires de la LNH.

Poulin et D’Orio, les Black Aces des Penguins

Le choix de première ronde des Penguins de Pittsburgh Samuel Poulin s’entraîne comme s’il participait aux séries éliminatoires dans la LNH et que ces dernières commençaient dans quelques semaines : « Je m’entraîne en conséquence! »

Le capitaine du Phoenix de Sherbrooke prendra bientôt la direction de Pittsburgh afin d’y rejoindre l’équipe de pratique des Penguins. C’est également à Cranberry, en banlieue de Pittsburgh, que le gardien sherbrookois Alex D’Orio se trouve déjà. 

Dans le monde du hockey, on les appelle les Black Aces : les joueurs des ligues mineures ou d’âge junior qui rejoignent l’équipe de la LNH tout juste avant le début des séries. Ces derniers sont les joueurs en extra, ceux qui doivent toujours se tenir prêts en cas de besoin. Comme Alex D’Orio et Samuel Poulin. 

« Les Penguins m’ont appelé il y a deux semaines. J’ai hâte de rejouer au hockey. Je pense que depuis que j’ai commencé à jouer au hockey, c’est la première fois que j’ai une aussi longue pause de hockey. Je ne suis pas habitué d’arrêter de jouer pendant près de trois mois. Mais je suis présentement à notre chalet familial et j’ai un gym complet dans le garage. Je m’entraîne à presque tous les jours », indique Poulin repêché l’été dernier par les Penguins. 

Après avoir mené son équipe vers le premier rang du classement de la LHJMQ et au sommet du Top 10 de la LCH, Samuel Poulin espère avoir la chance de contribuer au succès des Penguins. Et pourquoi pas : affronter aussi les Canadiens en séries de qualification.

D’ailleurs, les Penguins pourraient devoir se passer de Dominik Simon et Nick Bjugstad, qui ont récemment subi une opération.

« Je rejoindrai d’abord le groupe de pratique et on verra pour la suite », affirme Samuel Poulin.

Cinq groupes de six joueurs seront formés pour les entraînements afin de respecter une distanciation. 

« Pour ce qui est de la Covid-19, ça ne m’inquiète pas trop. Plusieurs mesures seront prises et on subira des tests régulièrement », précise la recrue des Penguins, qui a terminé sa troisième saison dans la LHJMQ avec 77 points en 46 parties à l’âge de 18 ans.

Alex D’Orio se trouve déjà en banlieue de Pittsburgh avec les joueurs des Penguins.

En voiture pour éviter la quarantaine

C’est en voiture que Samuel Poulin se dirigera vers Pittsburgh. 

« Si je prenais l’avion, il aurait fallu que je respecte une quarantaine de 14 jours par la suite. C’est préférable de prendre la voiture », informe-t-il. 

Les Penguins ont ainsi rédigé un document afin de respecter le protocole imposé par le gouvernement fédéral, pour permettre à leurs joueurs de traverser les douanes américaines. 

Rappelons que Pittsburgh pourrait être l’une des deux villes qui accueilleront des matchs éliminatoires dans leur amphithéâtre avec Vancouver, Chicago, Columbus, Dallas, Edmonton, Las Vegas, Los Angeles, St. Paul (Minnesota) et Toronto.

D’Orio sur la glace

Le gardien Alex D’Orio avait déjà pris part jeudi à deux entraînements avec les Penguins. Rappelons que les organisations peuvent conserver le nombre voulu de gardiens dans leur alignement officiel, contrairement aux défenseurs et attaquants.

Sinon, les Penguins ont déjà signifié leur intérêt de remettre une liste officielle de 30 jours. 

Alex D’Orio a disputé 31 rencontres dans la Ligue de hockey de la côte Est avec les Nailers de Wheeling, l’un des clubs-écoles des Penguins. Le gardien de 21 ans a aussi déjà participé à une partie des Penguins de Wilkes-Barre/Scranton dans la Ligue américaine et se trouverait actuellement au 4e rang de la hiérarchie devant le filet des Penguins, et ce, derrière Tristan Jarry et Matt Murray.

Rappelons que les camps pourront commencer le 10 juillet et leur durée est indéterminée, tout comme la date du début du tournoi et du commencement des séries.