Patrice Bergeron
Patrice Bergeron

Patrice Bergeron lève le ton contre le racisme

Joueur plutôt réservé de nature, Patrice Bergeron a jugé que le temps était venu de faire entendre sa voix sur des enjeux sociaux, comme le racisme. «Je ne serai plus silencieux», a fait savoir l’attaquant des Bruins de Boston en marge de l’annonce d’un soutien de 25 000 $ chacun à deux organismes venant en aide aux minorités, dont le Centre multiethnique de Québec.

Le joueur de Sillery suit donc la même démarche de plusieurs autres sportifs professionnels afin de dénoncer le racisme à la suite des événements ayant eu lieu à Minneapolis, aux États-Unis. Plusieurs joueurs de hockey de la LNH l’ont fait au cours des derniers jours, notamment le capitaine du Canadien de Montréal, Shea Weber.

«Comme plusieurs le savent, je ne suis pas présent sur les réseaux sociaux, et pour les bonnes ou les mauvaises raisons, j’ai toujours essayé de ne pas partager mes opinions sur la place publique. Nous, les joueurs de hockey, avons tendance à nous occuper de nos affaires, sans faire trop de bruit. Ça fait partie de notre culture. Mais à la suite du meurtre de George Floyd et des manifestations qui ont suivi, j’ai réalisé que de ne pas en parler de ne pas utiliser ma voix à titre d’athlète professionnel permettait plutôt au racisme de couver et de continuer. Le silence n’est plus une option pour moi», a écrit Bergeron, dans une déclaration publiée, entre autres, sur le compte Twitter des Bruins.

Ainsi, le numéro 37 a décidé d’appuyer le centre multiethnique de Québec et la branche de Boston de l’Association nationale pour l’avancement des personnes de couleurs aux États-Unis. En son nom et celui de sa famille, il remettra 25 000 $ à chaque organisme.

«Dorénavant, je veux être à l’écoute, apprendre sur le sujet et me tenir debout pour la communauté noire. On ne peut pas réécrire l’histoire, mais on peut certainement changer les choses dans l’avenir. Il est temps de vraiment reconnaître ce cri à l’aide», ajoutait l’auteur de 869 points en 1089 matchs dans la LNH.

À 34 ans, Bergeron est l’un des meilleurs joueurs de la LNH. À Québec, il est impliqué depuis 10 ans dans le Pro-Am Gagné-Bergeron, qui vient en aide aux enfants malades et dans le besoin. Il promet de tout faire pour enrayer ce problème qui perdure depuis trop longtemps.

«Ça prend plus qu’un simple message sur Instragram. Il faut prendre de véritables actions, avec compassion et cœur. Tout en continuant de grandir et d’élever mes enfants pour qu’ils soient anti-racistes, je suis déterminé à être un allié», ajoutait-il, celui qui signait son message avec avec amour, respect et la plus sincère humilité.

Le Centre mutliethnique de Québec existe depuis 60 ans. L’organisme communautaire établi sur la Rue Dorchester a pour mission d’accueillir les immigrants de toutes catégories afin de faciliter leur établissement, de soutenir leur adaptation et de favoriser leur accès à de meilleures conditions socio-économiques.