Linesman Greg Devorski (54) holds New York Rangers defenseman Jacob Trouba (8) who fights with New York Islanders center Jean-Gabriel Pageau (44) in the third period of an NHL hockey game, Tuesday, Feb. 25, 2020, in Uniondale, N.Y. The Rangers defeated the Islanders 4-3 in overtime. (AP Photo/Kathy Willens)

Pageau a déjà conquis Long Island

Dire que Jean-Gabriel Pageau a fait belle impression à son premier match dans l’uniforme des Islanders de New York ne lui rendrait pas justice.

Le centre gatinois échangé lundi par les Sénateurs n’a pas perdu de temps à gagner le cœur des partisans du club de Long Island/Brooklyn en comptant un but, mais surtout en jetant les gants devant le défenseur des Rangers de New York Jacob Trouba, à qui il concède cinq pouces et environ 30 livres, après une dangereuse mise en échec de celui-ci à l’endroit de son nouveau coéquipier Michael Dal Colle.

En plus d’une majeure pour s’être battu, Pageau a écopé d’une mineure et d’un 10 minutes d’inconduite en tant qu’instigateur du combat, ce qui fait qu’il a terminé la rencontre perdue 4-3 en prolongation par sa nouvelle équipe au banc des punitions.

Ça n’a pas empêché son entraîneur Barry Trotz d’apprécier grandement son apport, tout comme ses coéquipiers et ses nouveaux partisans, qui détestent évidemment les Rangers. L’un d’entre eux a écrit sur un réseau social que Pageau était « destiné à être un Islander après ses quatre buts contre les Rangers » en séries du printemps 2017.

« Vous avez vu comment il s’est présenté ? Quelle bonne acquisition par [le DG] Lou [Lamoriello]. Les choix ne valent rien. Je peux vous le dire parce beaucoup de choix ne jouent jamais, à moins de savoir que vous obtenez un gars solide. Il cadre parfaitement dans notre équipe de hockey. Vous avez vu son caractère, vous avez vu comment il joue, l’intelligence, tout ça. Il va avoir un gros impact pour nous. Je suis heureux qu’il soit de notre bord », a lancé Trotz lors de son point de presse.

En plus de son but et de ses 17 minutes de punition, la feuille de match montrait qu’il a obtenu deux tirs, effectué trois mises en échec et gagné 10 de ses 14 mises au jeu en 12 minutes de jeu. Pas pire début pour le nouvel homme de 30 millions $ des Islanders, qui a entendu les amateurs chanter son nom sur l’air de Olé, olé.

« C’est un bel accueil et je l’apprécie vraiment. L’organisation, l’équipe, tous les joueurs m’ont rendu à l’aise dès le premier jour. Ils m’ont fait sentir comme si je fais partie de la famille... Je veux prouver que je veux faire partie de la famille et de ce groupe. Vous avez vu Bails [Josh Bailey] lâcher les gants tout de suite aussi. Je pense que ça montre que les gars se tiennent, a indiqué Pageau aux médias new-yorkais. Si ça m’était arrivé, je suis certain que quelqu’un aurait fait la même chose pour moi... Je pensais que le coup était haut, donc j’ai réagi. C’est ma passe qui l’a placé dans une mauvaise posture. »

« Il se porte à la défense de ses coéquipiers dès le départ. Il vient juste d’arriver, mais les gars le respectaient auparavant et il va être à sa place ici... Il va être tout un coéquipier, nous sommes chanceux de l’avoir. Il y a définitivement eu une étincelle quand c’est arrivé », a dit l’attaquant Brock Nelson, vétéran des Islanders.

Les Insulaires ont comblé un déficit de 3-1 lors des cinq dernières minutes du temps réglementaire pour forcer la prolongation, que les Rangers ont remportée sur un but rapide d’un autre ancien Sénateur, Mika Zibanejad.

Prochain match de Pageau (et de Derick Brassard) avec les Islanders aura lieu jeudi soir à Saint-Louis.

+

Chlapik retourne à Belleville

L’attaquant tchèque Filip Chlapik n’a pas eu le temps de savourer le but qu’il a compté mardi soir à Nashville puisqu’il a été rétrogradé à Belleville au retour du club dans la capitale dans la nuit de mardi à mercredi.

Il était en uniforme quand les Senators ont affronté Laval mercredi soir. Il reste à voir si lui, ou un autre joueur, sera rappelé en vue du match de jeudi si les absences d’Anthony Duclair et Colin White devaient se prolonger.

Il y a quelques blessés en avant à Belleville également, dont le centre Jean-Christophe Beaudin, qui a une entorse à la cheville qui lui fera rater environ un mois d’activité.

De son côté, Jonathan Davidsson a une commotion cérébrale.

Entre les lignes

Les Sénateurs en arrachent sur la patinoire depuis trois ans, mais loin de celle-ci, la Fondation qui porte leur nom continue d’avoir un impact à travers la communauté, en particulier auprès des jeunes. Afin de lui permettre de continuer ce travail, un téléthon annuel est tenu en marge d’un match et celui-ci aura lieu jeudi soir à compter de 18 h 30 sur TSN5. La compagnie Mitel va doubler tous les dons jusqu’à concurrence de 25 000 $...

Comme Thomas Chabot, le défenseur Mike Reilly a aussi eu une feuille de match bien remplie alors qu’il a obtenu cinq lancers et deux autres tentatives bloquées ou hors cible, deux mises en échec, quatre tirs bloqués et deux revirements. Il a aussi été chanceux de ne pas subir de commotion quand il a reçu un tir frappé à l’arrière du casque...

Troy Mann a laissé entendre en entrevue mercredi que le gardien Marcus Högberg a bien été rétrogradé à Belleville sur papier récemment pour lui permettre d’être admissible aux séries de la Ligue américaine de hockey. Il pourrait y retourner quand Anders Nilsson sera remis de sa commotion cérébrale.