Joe Pavelski s’est blessé à mi-chemin de la troisième période du match 7 contre les Knights, le 23 avril, alors que San Jose menait 3-0. Cody Eakin lui a donné un double-échec après une mise au jeu, puis Paul Stastny l’a heurté. Il est mal tombé, et l’impact du casque sur la glace l’a assommé et a causé un saignement.

Les Sharks espèrent le retour de Pavelski

SAN JOSE — Joe Pavelski recevait des points de suture quand San Jose a signé une remontée magistrale lors du septième match en première ronde, contre Las Vegas.

Maintenant que les Sharks doivent disputer un autre match ultime, n’ayant pas écarté le Colorado, à Denver, ils souhaitent pouvoir compter sur le retour de leur capitaine mercredi, au ‘Shark Tank’.

L’entraîneur Peter DeBoer a déclaré qu’il faut avoir le feu vert des médecins.

«C’est un cas au jour le jour, a confié DeBoer. Il prend du mieux, mais la décision sera prise le jour du match.»

Les vainqueurs passeront en finale de l’Ouest, contre Dallas ou St. Louis.

Pavelski s’est blessé à mi-chemin de la troisième période du match 7 contre les Knights, le 23 avril, alors que San Jose menait 3-0. Cody Eakin lui a donné un double-échec après une mise au jeu, puis Paul Stastny l’a heurté. Il est mal tombé, et l’impact du casque sur la glace l’a assommé et a causé un saignement.

Fort secoué, Pavelski a été aidé par ses coéquipiers pour quitter, puis il a reçu huit points de suture à la tête.

Pendant ce temps, ses coéquipiers ont marqué quatre buts en avantage numérique, lors d’une punition majeure à Eakin. Une sanction excessive, a dit Pavelski lui-même.

San Jose a gagné en prolongation (Barclay Goodrow), accédant au second tour. Pavelski n’a pas été en mesure de se rendre au Colorado pour les troisième et quatrième matches, mais il a patiné la semaine dernière.

Il a fait une apparition à San Jose lors du match 5, galvanisant la foule. Avant le match 6 au Colorado, il a pris part à l’entraînement matinal.

Qu’il joue ou pas mercredi, les Sharks auront besoin de meilleures performances de plusieurs attaquants discrets ces temps-ci.

Joe Thornton et Kevin Labanc ont disputé cinq matchs consécutifs sans obtenir de point, tandis que la disette d’Evander Kane et Marcus Sorensen est quatre rencontres.

Attaque équilibrée

Le Colorado compte six attaquants avec au moins deux buts dans la série, incluant J.T. Compher, Tyson Jost, Colin Wilson et Matt Nieto. Compher a marqué deux buts lundi.

L’Avalanche tente de se rendre en finale de l’Ouest pour la première fois depuis 2002.

Faire face à l’élimination n’est pas nouveau pour les Sharks, car Las Vegas menait la série initiale 3-1.

San Jose disputera un troisième match 7 à domicile en quatre ans. Les Requins ont battu Nashville au deuxième tour en 2016, et les Golden Knights il y a deux semaines.

«Au lieu d’être craintifs ou nerveux, les gars sont emballés, a dit DeBoer. Nous avons des gars qui ont vécu ça. Est-ce que ça compte? Je ne sais pas. J’aimerais bien le penser. En tout cas, je sais que nos joueurs sont à l’aise lors des grands matchs.»