Alors que les Capitals menaient 3-0 après une période, le défenseur John Carlson (au centre) a ajouté à l'avance des siens en déjouant Marc-André Fleury en deuxième.

Les Knights à bout de souffle écrasés 6-2

WASHINGTON — Le douzième coup de minuit semble sur le point de sonner pour l’équipe cendrillon de la LNH. Les Golden Knights ont perdu un troisième de suite et ils pourraient voir les Capitals conquérir la première Coupe Stanley de leur histoire dès jeudi (20h), à Las Vegas.

Les Capitals ont assommé des Golden Knigths à bout de souffle dès la première période avec trois buts, en route vers une victorie sans équivoque de 6-2. T. J. Oshie a été le premier a déjoué Marc-André Fleury en avantage numérique à mi-chemin en première période.

Les Capitals ont doublé leur avance à 16:26, Tom Wilson marquant avec un tir des poignets de l’enclave. Puis la troupe de Barry Trotz en a rajouté avec 21 secondes à faire à la période. Maîtrisant un tir-passe d’Alex Ovechkin avec son patin gauche, Devante Smith-Pelly a battu Fleury avec un tir vif, de l’embouchure gauche. L’ancien du Canadien marquait un deuxième but en deux matchs, un sixième depuis le début des séries.

John Carlson a fait mouche en deuxième période, tandis que Michal Kempny et Brett Connolly ont complété le score en fin de match. Braden Holtby a fait 28 arrêts pour les vainqueurs, seuls James Neal et Reilly Smith le déjouant au troisième vingt. Fleury a bloqué 17 tirs dans une cause perdante.

Quatre aides de Kuznetsov

Le Russe Evgeny Kuznetsov a encore une fois mis la main à la pâte, obtenant quatre aides pour porter son total en séries à 33 points en 23 matchs. Il trône au sommet des marqueurs, devançant son coéqupier et compatriote Alex Ovechkin par cinq points.

Cette victoire rapprochant les Capitals de leur première Coupe Stanley est survenue 20 ans jour pour jour après le but de Joé Juneau en prolongation à Buffalo qui permettait à Washington d’accéder à la grande finale pour la première fois de leur histoire. Les Caps allaient toutefois être balayés par les Red Wings. Washington n’allait pas se rendre plus loin que le deuxième tour pendant deux décennies, avant les succès actuels.

NOTE : Trois joueurs des Nationals de Washington (baseball) se trouvaient parmi la foule. Max Scherzer et Ryan Zimmerman soutenaient les Capitals, tandis que Bryce Harper encourageait le club de sa ville natale, les Knights.  Avec AFP