Hextall était en poste depuis quatre ans et demi.

Les Flyers congédient Ron Hextall

PHILADELPHIE — Les Flyers de Philadelphie ont congédié leur directeur général Ron Hextall au moment où l’équipe traverse une période difficile et se remet d’une défaite de 6-0 face aux Maple Leafs de Toronto.

Hextall a perdu son poste après un séjour de quatre saisons et demie. Les Flyers présentent une fiche de 10-11-2 sous la tutelle de l’entraîneur Dave Hakstol et ont déjà utilisé cinq gardiens cette saison.

Tout en remerciant Hextall pour «ses nombreuses contributions significatives», Paul Holmgren, le président des Flyers, a indiqué qu’il était «devenu évident que nous ne partageons plus la même philosophie sur la direction que doit prendre l’équipe.» Il a ajouté qu’un changement immédiat était dans l’intérêt supérieur de l’équipe et qu’il espère nommer un nouveau directeur général «le plus rapidement possible».

Les Flyers jouent mardi contre les Sénateurs d’Ottawa à domicile, où la foule de partisans autrefois passionnés boude le Wells Fargo Center. Et ceux qui s’y rendent scandent «Renvoyez Hakstol» après chaque nouvelle défaite. Philadelphie n’a pas remporté la Coupe Stanley depuis ses conquêtes de 1974 et de 1975, atteignant la finale à six reprises depuis.

Hextall a joué pendant 13 saisons dans la LNH, dont 11 lors de deux séjours distincts avec les Flyers et une avec les Nordiques de Québec après avoir été impliqué dans le célèbre échange d’Eric Lindros. L’ancien gardien de but a également passé sept saisons comme assistant au dg chez les Kings de Los Angeles.

Trop patient?

Le départ d’Hextall pourrait être lié à son soutien indéfectible envers Hakstol, l’entraîneur sans expérience de la LNH qu’il a embauché en 2015. Cette décision a étonné et Hextall a apparemment mis sa carrière en jeu dans un environnement où la pression est omniprésente.

Hextall a voulu minimiser les attentes d’avoir à gagner immédiatement, ce qui avait été le leitmotiv depuis les années 70 sous le règne du propriétaire Ed Snider. Comme dg, il a hérité de son prédécesseur Holmgren des problèmes pour respecter le plafond salarial, ainsi que d’un noyau de joueurs talentueux incluant Claude Giroux, Wayne Simmonds et Jake Voracek.

S’inspirant de ses voisins du Wells Fargo Center, les 76ers (NBA), Hextall a toutefois voulu utiliser la même recette. Cela impliquait faire preuve de patience, rebâtir l’équipe grâce au repêchage et regarnir le système de filiales. Sean Couturier, Shayne Gostisbehere, Travis Konecny, Ivan Provorov et Nolan Patrick, deuxième choix au repêchage de 2017, figurent parmi les jeunes joueurs sur lesquels les Flyers misent pour permettre à Hakstol de former une équipe championne. Et les Flyers disposent maintenant d’un espace sous le plafond salarial d’environ 7 millions $.

Le nouveau dg aura à prendre la décision sur le sort du personnel d’entraîneurs, ce qui placera assurément Hakstol sur la sellette. L’ancien entraîneur des Blackhawks de Chicago, Joel Quenneville, est disponible après son congédiement plus tôt cette saison.