Le Lightning a gagné ses trois matchs face aux Blue Jackets en saison régulière.

Les Blue Jackets ont-ils des chances face au Lightning?

Après 1271 matchs réguliers, l’identité des 16 équipes qui lutteront à compter de mercredi pour l’honneur de soulever la coupe Stanley est connue.

Les Blue Jackets ont-ils des chances contre le Lightning? Est-ce que les Maple Leafs pourront enfin gagner une série? Les Hurricanes peuvent-ils prolonger leur étonnante saison? Après une saison en dents de scie, les Penguins sont-ils au bout du rouleau?

Voici un aperçu des séries de premier tour dans l’Association de l’Est.

(A1) Lightning contre (QA2) Blue Jackets

Le Lightning a gagné la série saisonnière 3-0 avec un avantage de 17-3 au chapitre des buts marqués.

Lightning: Après avoir égalé un record de la LNH avec 62 victoires, les attentes ne pourraient être plus élevées. Une élimination avant la grande finale représenterait une énorme déception. Les yeux seront tournés vers la défensive, alors que le défenseur Victor Hedman a raté la dernière semaine de la saison en raison d’une blessure au haut du corps qui pourrait être une commotion cérébrale. Mais même si la défensive pourrait être fragilisée si Hedman devait rater le début des séries, l’offensive a les munitions nécessaires pour compenser.

Blue Jackets: La formation de l’Ohio avait les Capitals dans les câbles au premier tour le printemps dernier, jusqu’à ce que Lars Eller marque un but chanceux en deuxième période supplémentaire lors de la troisième partie. Les Blue Jackets ont décidé de jouer le tout pour le tout à la date limite des transactions et, après une période d’adaptation, ils ont finalement gagné sept de leurs huit derniers matchs pour se qualifier. Le gardien Sergei Bobrovsky n’aura pas droit à l’erreur et le double lauréat du trophée Vézina n’a pas des statistiques très impressionnantes en séries depuis le début de sa carrière.

(A2) Bruins contre (A3) Maple Leafs

Les Bruins ont gagné la série saisonnière 3-1 avec un avantage de 16-10 au chapitre des buts marqués.

Bruins: Ils ont eu besoin de sept matchs pour vaincre les Leafs en première ronde le printemps dernier. Toujours menés par le trio de Patrice Bergeron, Brad Marchand et David Pastrnak, les Bruins espéreront aussi voir des jeunes comme Jake DeBrusk et Danton Heinen les appuyer. Acquis autour de la date limite des transactions, Marcus Johansson et Charlie Coyle se veulent aussi des éléments intéressants du côté de l’attaque.

Maple Leafs: La formation torontoise n’a pas gagné une seule série depuis le printemps 2004 et voudra éviter une troisième élimination d’affilée au premier tour. Malgré l’ajout de John Tavares, les Leafs ont amassé cinq points de moins cette saison par rapport à l’an dernier. Les Leafs ne commencent pas non plus les séries avec le vent dans les voiles, eux qui ont gagné seulement quatre de leurs 14 derniers matchs (4-7-3). La défensive demeure un point d’interrogation malgré l’acquisition de Jake Muzzin, tout comme Frederik Andersen devant le filet. Andersen n’avait pas connu une très bonne série face aux Bruins le printemps dernier.

(M1) Capitals contre (QA1) Hurricanes

Les Capitals ont gagné la série saisonnière 4-0 avec un avantage de 16-9 au chapitre des buts marqués.

Capitals: Les principaux éléments ayant contribué à la conquête du printemps dernier sont tous de retour et les Capitals ont aussi maintenant l’expérience d’un long parcours fructueux en banque. Nic Dowd, Carl Hagelin, Travis Boyd et Nick Jensen se veulent des ajouts intéressants au niveau de la profondeur. Avec sept marqueurs d’au moins 20 buts, les Capitals ne devraient pas avoir de difficulté à marquer des buts. Devant le filet, Braden Holtby devra retrouver son aplomb du printemps dernier après avoir affiché une moyenne de 2,82 et un taux d’efficacité de ,911 pendant la campagne.

Hurricanes: De retour dans le tournoi printanier pour une première fois en 10 ans, il s’agira d’un baptême de feu pour quelques-unes des jeunes étoiles de l’équipe, dont l’attaquant Sebastian Aho. Justin Williams a toutefois soulevé trois fois la coupe Stanley, tandis que Jordan Staal, Teuvo Teravainen et Trevor van Riemsdyk ont aussi remporté le précieux trophée. Nino Niederreiter a amassé 30 points en 36 matchs après son acquisition du Wild du Minnesota et a joué un rôle clé en deuxième moitié de campagne. Derrière une défensive talentueuse, les gardiens Petr Mrazek et Curtis McElhinney représentent des points d’interrogation malgré leur succès pendant la saison.

(M2) Islanders contre (M3) Penguins

La série saisonnière a été partagée 2-2 avec un avantage de 13-12 au chapitre des buts marqués en faveur des Penguins.

Islanders: À la suite de l’arrivée de Barry Trotz derrière le banc, les Islanders sont devenus la deuxième équipe dans l’histoire de la LNH à passer de dernier à premier au chapitre des buts accordés en l’espace d’une saison, après les Sénateurs d’Ottawa en 1918-19. Ils devront continuer à jouer avec la même intensité et rigueur qu’en saison régulière pour espérer neutraliser les étoiles des Penguins. À l’attaque, Mathew Barzal a inscrit un seul but à ses 24 derniers matchs et a conclu sa deuxième campagne dans la LNH avec 62 points, 23 de moins qu’à sa saison recrue.

Penguins: Les acquisitions de Jared McCann et Nick Bjugstad au début du mois de février ont ajouté un peu de profondeur à l’attaque derrière Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Phil Kessel. La santé de la défensive demeure un point d’interrogation, alors que Jack Johnson a été le seul membre de la brigade à disputer les 82 matchs de la saison. Le noyau de l’équipe demeure néanmoins le même qui a remporté la coupe Stanley en 2017 et 2018. Si Matt Murray retrouve la forme de ces deux printemps, les Penguins ont les outils pour connaître un autre long parcours malgré une saison en dents de scie.

La série opposant l'Avalanche aux Flames débute jeudi, à Calgary.

ASSOCIATION DE L'OUEST

Philipp Grubauer permettra-t-il à l’Avalanche de surprendre les Flames? Qui des Sharks et des Golden Knights redresseront la barre? Est-ce que la jeune brigade des Stars peut rivaliser face au quatuor des Predators? Les Blues poursuiveront-ils sur leur lancée?

Voici un aperçu des séries de premier tour dans l’Association de l’Ouest.

(P1) Flames contre (QA2) Avalanche

Les Flames ont gagné la série saisonnière 3-0 avec un avantage de 14-10 au chapitre des buts marqués.

Flames: Les yeux seront tournés vers les gardiens Mike Smith et David Rittich. Les deux se sont partagé la tâche pendant la saison et ont bien fait pendant les cinq dernières semaines de la campagne. Smith a l’expérience des séries, mais Rittich pourrait être la solution si les Flames espèrent franchir le premier tour pour une deuxième fois seulement depuis leur défaite en finale face au Lightning en 2004. En défensive, des jeunes comme Noah Hanifin, Rasmus Andersson et Oliver Kylington devront s’adapter à la vitesse et l’intensité des séries pour appuyer leur gardien et les vétérans Mark Giordano, Travis Hamonic et TJ Brodie.

Avalanche: Malgré des blessures à Gabriel Landeskog et Mikko Rantanen dans le dernier droit, l’Avalanche a réussi à se faufiler en séries. Philipp Grubauer n’a pas perdu en temps réglementaire à ses neuf derniers départs (7-0-2) et espérera s’imposer plus longtemps en séries que le printemps dernier, quand il a vite perdu son poste de partant devant le filet des Capitals au profit de Braden Holtby. Derrière Landeskog, Rantanen et Nathan MacKinnon, d’autres attaquants comme Carl Soderberg, Colin Wilson et Derick Brassard devront trouver le moyen de générer de l’offensive.

(P2) Sharks contre (P3) Golden Knights

Les Golden Knights ont gagné la série saisonnière 2-1-1 avec un avantage de 18-10 au chapitre des buts marqués.

Sharks: Martin Jones a gagné 36 matchs au cours de la saison même s’il s’est classé 37e parmi les gardiens ayant disputé au moins 25 matchs avec une moyenne de 2,94 et 50e avec un taux d’efficacité de ,896. Le défenseur Erik Karlsson a été limité à 53 rencontres en raison d’un problème récurrent à l’aine, mais devrait commencer les séries en santé. Timo Meier et Tomas Hertl ont fracassé leur sommet personnel par respectivement 30 et 28 points, enlevant un peu de pression des épaules de Logan Couture, Joe Pavelski et Joe Thornton. Les Sharks ont connu une séquence de sept défaites tard en mars, un bien mauvais moment pour jouer son pire hockey de la saison.

Golden Knights: Sur papier, les Golden Knights ont peut-être une meilleure offensive que le printemps dernier grâce à la présence de Paul Stastny, Max Pacioretty et Mark Stone en appui au trio de William Karlsson, Jonathan Marchessault et Reilly Smith. Pour reproduire la magie de l’an dernier, les Golden Knights devront néanmoins se fier à Marc-André Fleury, qui occupe le huitième rang de l’histoire de la LNH pour les victoires en séries, avec 75. Les Golden Knights ont aussi connu des ennuis dans le dernier droit, perdant sept de leurs huit derniers matchs au calendrier régulier après avoir connu une séquence de 10 victoires en 11 sorties.

(C1) Predators contre (QA1) Stars

Les Predators ont gagné la série saisonnière 3-2 avec une égalité de 14-14 au chapitre des buts marqués.

Predators: Les Predators ont ajouté du muscle à l’attaque en obtenant Brian Boyle et Wayne Simmonds. Ils ont aussi fait l’acquisition de Mikael Granlund. Toutefois, Boyle et Granlund ont obtenu seulement cinq points chacun après leur arrivée à Nashville et Simmonds, trois. Le quatuor défensif composé de Roman Josi, Mattias Ekholm, Ryan Ellis et P.K. Subban demeure la force des Predators, qui ont été éliminés au deuxième tour et au premier tour depuis leur défaite en grande finale en 2017.

Stars: Mats Zuccarello devrait être prêt pour le début des séries, lui qui a été limité à deux matchs avec les Stars en raison d’une fracture à un bras à son premier match après avoir été acquis des Rangers. Zuccarello aura la tâche d’épauler Jamie Benn, Tyler Seguin et Alexander Radulov, alors que les options à l’attaque sont limitées derrière les trois étoiles de l’équipe. Les défenseurs John Klingberg, Esa Lindell et la recrue Miro Heiskanen ont tous amassé au moins 30 points pour les Stars, qui ont une des meilleures jeunes défensives du circuit.

(C2) Jets contre (C3) Blues

Les Jets ont gagné la série saisonnière 3-1 avec un avantage de 18-10 au chapitre des buts marqués.

Jets: Les Jets ont remporté seulement trois de leurs neuf derniers matchs (3-5-1) et comptent sur quelques joueurs comme Patrik Laine et Nikolaj Ehlers qui ont connu des campagnes bien en-deçà des attentes. Ils ont toutefois des joueurs aguerris et si l’équipe se remet à jouer du bon hockey, elle pourrait très bien connaître un deuxième long parcours consécutif, après avoir atteint la finale de l’Ouest l’an dernier. Si le défenseur Josh Morrissey (haut du corps) n’est pas en mesure de commencer les séries, Nathan Beaulieu pourrait se retrouver à la gauche de Jacob Trouba au sein de la première paire.

Blues: Les Blues étaient derniers au classement général de la LNH après les matchs du 2 janvier, mais ils ont ensuite présenté un dossier de 30-10-5. Le gardien Jordan Binnington a compilé une fiche de 24-5-1 au cours de cette séquence, s’avérant un véritable sauveur pour l’équipe. Le jeune Robert Thomas pourrait être la carte cachée du côté de l’attaque, après avoir amassé 13 points à ses 19 derniers matchs, tandis que Vladimir Tarasenko est toujours aussi dangereux, lui qui a inscrit au moins 30 buts lors d’une cinquième campagne consécutive.