Les Flames de Calgary et les Jet de Winnipeg s'affrontera samedi au stade Mosaic à Régina, à l'occasion de la Classique Héritage de la LNH.

Le stade Mosaic de Regina prêt pour la Classique Héritage de la LNH

REGINA - Le match extérieur qui sera présenté à Regina ne mettra en vedette aucun joueur originaire de la Saskatchewan, ni aucun ex-joueur des Pats de Regina, un club de la Ligue de hockey junior de l’Ouest.

En conséquence, le joueur qui vivra les probablement les plus grandes émotions lors de la Classique Héritage de samedi entre les Flames de Calgary et les Jets de Winnipeg au stade Mosaic sera probablement le défenseur Travis Hamonic. Le hockeyeur âgé de 29 ans, qui est originaire de St. Malo, au Manitoba, a fait ses classes dans les rangs juniors avec les Warriors de Moose Jaw - une ville située à moins d’une heure de route à l’ouest de la capitale provinciale et la principale rivale des Pats.

Une commotion cérébrale avait empêché Hamonic de participer au match présenté au Yankee Stadium en 2014 dans le cadre de la Série des stades de la LNH, alors qu’il portait l’uniforme des Islanders de New York. Il disputera donc son premier match extérieur dans les Prairies.

«Malheureusement, j’avais dû le regarder des gradins, mais j’ai maintenant l’opportunité d’y prendre part chez moi, dans l’Ouest canadien», a résumé Hamonic.

«J’ai toujours gardé les provinces de l’Ouest canadien dans mon coeur, donc je crois que cette fois-ci ce sera spécial», a-t-il poursuivi.

Même s’il n’y aura aucun représentant de la province sur la patinoire samedi, environ 22 pour cent des joueurs de la LNH proviennent de la Saskatchewan, dont les champions en titre de la Coupe Stanley Tyler Bozak (Regina), Jaden Schwartz (Wilcox) et Brayden Schenn (Saskatoon).

Le stade Mosaic à Régina

Les Jets (5-6-0) seront l’équipe «locale», tandis que les Flames (6-5-1) seront les visiteurs à l’occasion du 28e match extérieur de la LNH à être présenté depuis 2003, et le neuvième au cours des trois dernières saisons. Le duel sera présenté au domicile des Roughriders de la Saskatchewan, un club de la Ligue canadienne de football.

«Je crois que la foule sera très partagée, a dit Hamonic. Les gens de la Saskatchewan sont de grands amateurs de hockey. Ils adorent leurs clubs de hockey junior, et bien sûr leurs clubs de football.

«Ils adorent le sport en Saskatchewan. Je le sais parce que j’en ai été témoin.»

Ce n’est pas la première fois qu’un stade de football est «loué» pour un match de hockey extérieur. Le stade McMahon des Stampeders de Calgary avait accueilli le 20 février 2011 la Classique Héritage, laquelle avait été remportée 4-0 par les Flames contre le Canadien de Montréal.

Le capitaine Mark Giordano et le joueur de centre Mikael Backlund sont les deux joueurs actifs des Flames à avoir participé à cette deuxième Classique Héritage, sept ans après la première à Edmonton.

«Il faut adapter son jeu sur une patinoire extérieure, a noté Giordano. Ta perception de la profondeur est différente, car les gradins sont très loin de la patinoire. Il faut aussi s’adapter à la réflexion de la lumière sur la patinoire.

«Mais c’est facile de se motiver (pour ce match), a-t-il ajouté. Les foules sont gigantesques, et je suis certain que ce sera encore le cas cette fois-ci.»

Les prévisions météorologiques pour le match de samedi à Regina, dont le coup d’envoi sera donné à 20h, font état d’une température de moins-2, ou moins-9 avec le refroidissement éolien, ainsi que de bourrasques de neige passagères.