Le maire d'Edmonton affirme qu'une évaluation préliminaire montre que les dommages causés par la tempête au Rogers Place ne sont pas structurels et que l'amphithéâtre pourra accueillir comme prévu les matchs de la Ligue nationale de hockey.
Le maire d'Edmonton affirme qu'une évaluation préliminaire montre que les dommages causés par la tempête au Rogers Place ne sont pas structurels et que l'amphithéâtre pourra accueillir comme prévu les matchs de la Ligue nationale de hockey.

Le Rogers Place d'Edmonton n'a pas subi de gros dommages après une tempête

EDMONTON - Le maire d'Edmonton affirme qu'une évaluation préliminaire montre que les dommages causés par la tempête au Rogers Place ne sont pas structurels et que l'amphithéâtre pourra accueillir comme prévu les matchs de la Ligue nationale de hockey.

Don Iveson mentionne que les photos des inondations de jeudi soir et des dommages au toit de l'aréna sont préoccupants.

«Ils ont achevé une évaluation préliminaire du bâtiment et les dommages sont esthétiques et concernent la surface du toit, par opposition à tout dommage structurel, a précisé Iveson en conférence de presse.

«Ce n'est pas très beau à voir, mais ... le bâtiment est solide et il sera possible de s'en remettre rapidement.»

L'amphithéâtre, construit il y a quatre ans, fait partie d'un complexe de 613,7 millions $ au centre-ville d'Edmonton.

Le Rogers Place d'Edmonton n'a pas subi de gros dommages après le passage d'une tempête plus tôt cette semaine.

Oilers Entertainment Group, qui loue l'aréna de la ville, a déclaré dans un communiqué qu'une pluie importante, mélangée à de la grêle, avait entraîné une pression sur le système de drainage pluvial de l'aréna. Les dégâts d'eau sont limités au Ford Hall et au couloir de la mezzanine.

«Le solin du parapet a également été légèrement endommagé par le vent, indique le communiqué.

«Les équipes ont commencé à travailler dans les zones touchées et nous ne prévoyons aucun retard ni obstacle importants au camp d'entraînement des Oilers d'Edmonton ni aux préparatifs et aux activités liés à notre accueil en tant que ville-pôle de la LNH pour les éliminatoires de la LNH.»

Les d'Edmonton et de Toronto ont été choisies pour être les villes-pôles des éliminatoires de la saison de la LNH qui a été suspendue par la pandémie de la COVID-19 en mars.

Les équipes doivent arriver dans les villes dans un peu plus d'une semaine et les matchs débuteront le 1er août.