Alexis Lafrenière a récolté 10 points (4 buts et 6 aides) au Championnat du monde de hockey junior. Il a été récompensé du titre de joueur par excellence, une première dans l’histoire de ce championnat pour un attaquant québécois.
Alexis Lafrenière a récolté 10 points (4 buts et 6 aides) au Championnat du monde de hockey junior. Il a été récompensé du titre de joueur par excellence, une première dans l’histoire de ce championnat pour un attaquant québécois.

Lafrenière «a prouvé qu’il était le meilleur»

RIMOUSKI — L’entraîneur d’Alexis Lafrenière ne tarissait pas d’éloges après que son capitaine eut contribué à la médaille d’or d’Équipe Canada au Championnat du monde de hockey junior, qui s’est terminé dimanche à Ostrava en République tchèque. «Il s’est fait un point d’honneur de dire que c’était lui le meilleur et qu’il allait le prouver», a lancé Serge Beausoleil.

La fierté se lisait sur le visage de l’entraîneur-chef et directeur-gérant de l’Océanic de Rimouski. «Époustouflant! Quel tournoi il a eu! Il est passé à travers toutes sortes d’épreuves et toute la gamme des émotions, avec la blessure. Il est revenu et il a été un joueur-clé dans le retour du Canada en quart de finale. Il a continué son bon travail en marquant des buts et en préparant des filets de toutes les façons. Voir notre capitaine gagner le Championnat du monde, c’est quelque chose de fantastique!»

Trois objectifs

Selon Beausoleil, cette performance exceptionnelle faisait partie des trois objectifs de son protégé : connaître une «saison du tonnerre» avec l’Océanic, être champion junior et rapporter la Coupe du président à Rimouski.

«On va continuer à travailler là-dessus, a promis le patron. On vient de lui fournir des éléments qui vont l’aider à nous guider vers les plus hauts sommets.»

Le pilote croit que l’expérience acquise lors du Championnat rejaillira immanquablement sur sa troupe «parce qu’à côté d’Alexis Lafrenière, il y a notre logo». «Il va partager ça de très belle façon, en est-il convaincu. Il a encore montré que quand le match est sur la ligne, il peut faire la différence. Il l’a fait sur le plan international contre les meilleurs joueurs de son âge et même plus vieux. Il va continuer à le faire dans notre circuit. On a hâte qu’il revienne!»

Lors de l’événement, le numéro 11 a récolté 10 points (4 buts et 6 aides). Il a été récompensé du titre de joueur par excellence, une première dans l’histoire de ce championnat pour un attaquant québécois.

«L’expression québécoise “passer la gratte” s’applique dans ce cas-ci, a fait valoir Beausoleil. […] Il a fait fi de tous les obstacles qui étaient devant lui et c’est une expérience inestimable qu’il vient d’aller chercher sur la scène internationale!»