Le défenseur des Sharks, Erik Karlsson, est venu à bout de son ancien compatriote chez les Sénateurs, Mark Stone, qui évolue maintenant pour les Golden Knights de Vegas. Les Sharks ont remporté les honneurs de leur série de premier tour contre les Golden Knights en sept matches.

Karlsson a eu le dernier mot sur Stone

La dernière fois qu’Erik Karlsson et Mark Stone ont joué un septième match en séries, avant leur affrontement de mardi soir à San Jose, ils étaient des coéquipiers avec les Sénateurs d’Ottawa qui s’étaient inclinés devant les Penguins de Pittsburgh il y a deux ans en finale de l’Est, à un but près d’une participation à la finale de la coupe Stanley.

Les amateurs qui ont veillé tard mardi ont vu le défenseur des Sharks de San Jose avoir le dernier mot quand il a préparé le but de Barclay Goodrow à la fin de la première période de prolongation dans un gain de 5-4 qui éliminait Stone et ses coéquipiers des Golden Knights de Vegas. Le numéro 65 a justement contourné le 61 et sa passe a évité le bâton étendu de ce dernier pour permettre à Goodrow de couper au filet avant de déjouer Marc-André Fleury.

Le double récipiendaire du trophée Norris comme meilleur défenseur de la LNH a terminé cette série de première ronde avec neuf points, sur autant de passes (un record d’équipe), alors que son jeu défensif lui a aussi valu des critiques, lui qui a été sur la glace pour 17 des 26 buts de Vegas pendant cette série qu’il a terminée avec un différentiel de moins-3.

C’est évidemment sa façon de jouer, il l’a rappelé en entrevue en matinée avant ce match ultime contre les Knights. « Nous voudrons dicter le jeu un peu plus. On ne peut pas avoir peur de perdre ou de faire des erreurs, parce que ça va arriver de toute façon », avait-il lancé.

Revenu d’une blessure à l’aine qui l’a tenu au rancart pendant six semaines à la toute fin de la saison, Karlsson doit être épié par bien des équipes qui seraient intéressées à ses services le 1er juillet prochain, en présumant qu’il va tenter sa chance sur le marché des joueurs autonomes vu que les Sharks n’ont pas réussi à lui faire signer une prolongation de contrat au courant de la présente campagne.

Les dirigeants des Sénateurs sont évidemment intéressés de voir ce qui va se passer avec leur ancien joueur de concession, échangé au premier jour du dernier camp d’entraînement, au cours des prochaines semaines.

En plus d’avoir obtenu les joueurs établis Dylan DeMelo et Chris Tierney ainsi que les espoirs Rudolfs Balcers et Josh Norris dans cette méga-transaction, les Sénateurs ont obtenu le choix de deuxième ronde des Sharks en juin prochain, de même que leur choix de première ronde en 2020 étant donné qu’ils se sont qualifiés pour les séries. Une autre condition de l’échange est qu’un choix de deuxième ronde en 2021 passera à Ottawa si les Sharks parviennent à s’entendre avec Karlsson, et il sera converti en un premier choix si le club californien atteint la finale pour la coupe Stanley ce printemps, ce qui demeure possible.

Il y a une condition similaire reliée à l’échange qui a envoyé un autre ancien Sénateur sous d’autres cieux lors de la vente de feu de la dernière période de transaction, les Blue Jackets devant céder un choix de première ronde en 2020 si le centre Matt Duchene demeure avec eux après le 1er juillet (Ottawa a déjà leur premier choix de 2019, le 19e au total à moins qu’ils ne gagnent la coupe, auquel cas il serait le 31e).

Lui et Ryan Dzingel vont affronter les Bruins au deuxième tour après leur balayage surprise du Lightning, tandis que les gardiens Robin Lehner et Ben Bishop vont tenter de continuer à aider leurs surprenantes formations, les Islanders de New York et les Stars de Dallas (incluant Jason Spezza), à avancer pendant ce tournoi printanier. Le centre Derick Brassard, pour sa part, n’a joué que deux des cinq matches dont l’Avalanche du Colorado a eu besoin pour surprendre les Flames de Calgary.

Stone est le meilleur compteur des séries avec ses 12 points, et il n’y a pas de conditions attachées à l’échange qui l’a envoyé à Vegas contre Erik Brännström, Oscar Lindberg et un choix de deuxième ronde en 2020.