Guy Carbonneau a été intronisé, lundi soir, au Temple de la renommée du hockey.

Guy Carbonneau avec les grands au Temple de la renommée

Depuis lundi soir, Guy Carbonneau est le tout premier joueur de l’histoire des Saguenéens de Chicoutimi à être intronisé au Temple de la renommée du hockey. Comme bien des gens, l’homme d’affaires Pierre Cardinal est bien heureux de voir son bon ami enfin recevoir ce grand honneur. « C’était le temps ! Je pensais même qu’ils l’avaient oublié ! », lance-t-il en riant à l’autre bout du fil, lundi matin.

L’ancien capitaine des Sags l’avait d’ailleurs invité à la soirée tenue à Toronto, mais M. Cardinal ne pouvait être présent. Il se promettait toutefois de suivre attentivement la cérémonie à la télévision. Les deux hommes entretiennent une amitié de longue date. « Je l’ai connu la première journée qu’il est arrivé ici au Saguenay. Il s’en allait en pension chez mon oncle Gilles et j’étais allé le chercher au terminus d’autobus en même temps que Gervais Munger. Guy était natif de Sept-Îles et Gervais, même s’il était natif du Saguenay, restait à Baie-Comeau », relate ‘‘Cardin’’.

« On a toujours été ensemble et j’ai organisé son tournoi de golf à partir de 1980. On se parle régulièrement, minimum une fois par mois. On s’est parlé jeudi et je lui ai dit que malheureusement, je ne pourrais être là. »

Merci Chicoutimi

D’ailleurs, dans son discours, Guy Carbonneau n’a pas manqué de souligner l’impact de son passage avec les Saguenéens de Chicoutimi dans sa carrière. « Mes années à Chicoutimi comptent parmi les plus belles de ma vie. J’aimerais remercier l’organisation des Saguenéens et les gens de la ville de Chicoutimi pour avoir fait de moi un joueur de hockey plus complet et de m’avoir donné les outils pour devenir un homme avec de bonnes valeurs. Je ne serais pas ici aujourd’hui si je n’avais pas été aussi bien accueilli par la famille Cardinal et la famille Bossé. Merci infiniment pour toute l’aide, l’amour et le soutien que vous m’avez apportés ». Il a également remercié ses entraîneurs, notamment Orval Tessier, et particulièrement Yvan Gingras, « qui a cru en moi dès mes débuts (juniors) et qui n’a jamais abandonné ».

Outre ses proches, il a aussi remercié les membres du personnel des Sags, Rénald Nepton et Diane Gauthier, « pour leur soutien dans les bons comme dans les mauvais moments », son ami Pierre Cardinal et tout le groupe d’hommes d’affaires avec qui il a dirigé les Sagueneéens de 2000 à 2012.

En plus de ses quatre saisons passées avec les Saguenéens (1976-77 à 1979-80), Guy Carbonneau a agi comme président et gouverneur de la formation de 2000 à 2012. Il a également agi comme 19e entraîneur-chef de la concession chicoutimienne du 7 février 2011 jusqu’en juin de la même année.

Sur leur page Facebook, les Sags ont rendu hommage à celui dont il ont retiré le chandail #21 le 20 septembre 1991. « Ce soir (lundi), l’ancien joueur des Saguenéens de Chicoutimi qui a gagné 3 Coupes Stanley, dont deux avec le Canadien de Montréal et une avec les Stars de Dallas, recevra l’honneur suprême en étant intronisé au Panthéon du hockey. Vendredi, à Toronto, en compagnie de dignitaires, il a déjà reçu sa bague d’intronisé. Les Saguenéens tiennent à souligner cet exploit remarquable du seul et unique membre de l’histoire des Saguenéens à recevoir pareil honneur. Félicitations à Guy Carbonneau pour cette unique reconnaissance.