Parmi les jeunes joueurs des Flyers à surveiller, on retrouve l’ancien capitaine des 67’s d’Ottawa, Travis Konecny.
Parmi les jeunes joueurs des Flyers à surveiller, on retrouve l’ancien capitaine des 67’s d’Ottawa, Travis Konecny.

Giroux et Konecny dans les pattes du CH

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
La série entre le Canadien et les Flyers de Philadelphie retiendra l’attention sur les deux côtés de la rivière des Outaouais pendant les deux prochaines semaines.

Oui, les partisans du CH sont nombreux malgré la présence des Sénateurs depuis 1992. Mais il y a plus.

Qui dit Flyers, dit équipe dirigée par le Hullois Alain Vigneault. Une formation dont l’attaque est encore menée par l’ancienne vedette des Olympiques de Gatineau, Claude Giroux.

Et parmi les jeunes joueurs des Flyers à surveiller, on retrouve l’ancien capitaine des 67’s d’Ottawa, Travis Konecny.

Ce dernier a récolté deux mentions d’aide en trois matches, la semaine dernière, contre Boston, Washington et Tampa Bay. Tout ça en gardant un oeil sur le Canadien qui a éliminé les Penguins de Pittsburgh, qui avaient terminé trois points derrière les Flyers au classement de l’Association Est.

Montréal, lui, a gagné 10 matches de moins que Philadelphie durant le calendrier régulier.

«Même s’ils ont été classés moins élevés, il ne faut pas les prendre à la légère. Il suffit de regarder ce qui vient de se passer récemment. Ils sont les négligés et ils jouent avec beaucoup de confiance», a soutenu Konecny en parlant des joueurs du Canadien, lundi, en vidéoconférence de la bulle de la LNH à Toronto.

«C’est une bonne équipe de hockey. La défensive est assez costaude et robuste. L’attaque est talentueuse. Ce sera tout sauf une tâche facile», a prévenu Konecny, qui dispute sa quatrième année dans la LNH.

L’attaque des Flyers est encore menée par l’ancienne vedette des Olympiques de Gatineau, Claude Giroux.

Ce fut aussi de loin sa saison plus productive, ayant amassé 61 points en 66 matches.

Un journaliste lui a demandé de discuter de la petite peste du Canadien, Brendan Gallagher. Un joueur que Konecny a déjà cité dans le passé comme un joueur qui lui servait d’inspiration.

Lui, il fait 5’10’’ et 175 livres. Gallagher mesure 5’9’’ et pèse 184 livres.

«Je cherchais des joueurs auxquels je pouvais me comparer, côté gabarit et éthique de travail, quand je passais des entrevues avec des équipes à l’époque de mon année de repêchage. C’était un nom qui me venait à l’esprit, a expliqué Travis Konecny.

«Il (Gallagher) est bon dans ce qu’il fait. Mais tout ça, c’est du passé. Notre style de jeu diffère. Mais je le respecte en tant que fier compétiteur.»

Quelques minutes plus tôt, Claude Giroux avait pris la parole en vidéoconférence.

Le capitaine franco-ontarien des Flyers a parlé de l’opportunité d’être dirigé cette saison par Vigneault, qui est appuyé par Michel Therrien comme adjoint. Deux anciens instructeurs en chef des Canadiens.

«Ils communiquent très bien. Ils connaissent tellement la «game». C’est impressionnant comment ils peuvent remarquer des petites choses dans le feu de l’action. Ils n’ont pas besoin d’analyser les bandes vidéos. Ça nous aide immédiatement.»

Les Flyers ont aussi pu compter sur le brio du jeune Carter Hart devant le filet en 2019-2020. Il s’agit de leur meilleur gardien depuis l’époque de Pelle Lindbergh puis Ron Hextall.

Hart, 21 ans, affrontera maintenant son idole Carey Price, qui défend le filet tricolore depuis plus d’une décennie.

«N’importe quand tu peux jouer contre quelqu’un qui t’a inspiré, c’est excitant, encore plus en séries éliminatoires, a noté Giroux en anglais. Ce sont deux bons gardiens. Ce sera un régal.»