Frédéric Chabot heureux d’être de retour dans la LNH

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
L’Hébertstalois Frédéric Chabot est heureux d’être de retour dans la Ligue nationale de hockey (LNH). La semaine dernière, l’ancien gardien de la LNH a eu une promotion alors qu’il a été nommé au poste d’entraîneur des gardiens du Wild du Minnesota.

Chabot occupait les mêmes fonctions chez le Wild de l’Iowa dans la Ligue américaine de hockey (LAH), le club-école de la formation du Minnesota, en plus d’être responsable du développement des gardiens de l’organisation.

« C’est un beau défi. Comme tout le monde, j’ai hâte que ça recommence. Je suis très content de retourner dans la Ligue nationale de hockey », a laissé savoir Frédéric Chabot qui a été entraîneur des gardiens pour les Oilers d’Edmonton de 2009 à 2014, avant de se joindre au Wild.

Il est d’ailleurs très heureux de faire partie du renouveau chez le Wild, alors que plusieurs changements au sein du personnel ont été effectués au cours des dernières semaines. « Le Wild, c’est une organisation en changement. Ça va être plaisant de faire partie de ça. »

La saison dernière avec le Wild dans la LAH, Chabot a aidé son gardien Kaapo Kahkonen à mettre la main sur le trophée Baz Bastien, remis au meilleur gardien du circuit. Selon lui, son passage dans la LNH se fera bientôt, à l’image de son entraîneur.

« On s’est amélioré chaque année. Les deux dernières saisons ont très bien été. Mon gardien a connu une excellente saison, ce qui est de bon augure. À 24 ans, son tour s’en vient. Est-ce que ça va être maintenant, dans six mois ou dans deux ans, je ne sais pas, mais s’il continu de performer comme il le fait, il va avoir sa chance c’est sûr », a souligné Chabot, lui aussi récipiendaire du Baz Bastien en 1994, avec les Bears d’Hershey.

Le Wild a été éliminé lors du tournoi de qualification des séries de la LNH par les Canucks de Vancouver. Maintenant, l’heure est à l’attente pour Chabot qui ne sait pas quand il reprendra ses activités. « On est dans une période spéciale. Chez les équipes éliminées, on ne sait pas quand on va commencer. À ce moment-ci, je serais là-bas occupé à la préparation pour la saison. On a hâte de savoir et pouvoir augmenter le niveau de préparation et s’assurer d’être prêt à temps », a avoué celui qui a joué 32 matchs dans la LNH, dont 16 avec le Tricolore.

Il avoue cependant que cette longue pause lui aura permis de souffler un peu et de faire autre chose. « On a passé un bel été. On a eu le temps de faire plein de choses qu’on n’a pas le temps habituellement, comme faire des petits travaux à la maison. On a profité du beau temps et on va continuer d’en profiter, même si j’ai hâte de recommencer », conclut l’ancien choix de 10e tour des Devils du New Jersey en 1986.